Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Articles récents

Annonces des messe du 10 janvier 2021

5 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Messes : horaires

Dimanche 10 janvier 2021 Baptême du Seigneur

9h15 Messe au Konacker
10h30 Messe à Marspich
10h30 Messe à Hayange St Martin

En son baptême, le Christ a réuni, l'Ancien et le Nouveau Testament, la nature divine et la nature humaine, ce qu'il était et ce que nous sommes.                          (Saint Jérôme 347-420)

Lire la suite

Commentaire du dimanche de l'Epiphanie

3 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Matthieu (2,1-12)
Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ. Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : ‘Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël.’ » Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Les signes et l’Écriture

Ils sont dans nos crèches, habillés comme des étrangers et accompagnés de chameaux. Un âgé, un jeune et un « sans âge » aux différentes couleurs de peau. Leur métier ? Les étoiles ! La carte du ciel n’a plus aucun secret pour ces savants habitués à scruter les signes des astres. Cependant, l’étoile qu’ils ont vue se lever à l’orient ne suffit pas pour les conduire à la crèche… Un roi des Juifs vient de naître, mais ce n’est pas à Jérusalem. Cette ville bouleversée est la halte où les mages découvriront l’Écriture. Leur quête peut alors reprendre : le Christ doit naître à Bethléem. Et ils le trouvent. 

Aux chercheurs de Dieu que nous sommes, le récit de ce jour rappelle quelques éléments importants au moment de discerner nos chemins. 

Le premier est l’habitude de scruter les signes. Forts, faibles, déroutants ou imperceptibles, c’est en y faisant attention, patiemment, que nous arrivons à les découvrir. Dieu se dit dans notre vie. 

Le deuxième est la fréquentation de l’Écriture. La lire, l’écouter, la partager avec d’autres, l’étudier, l’approfondir. L’Écriture est parole de Dieu. 

Un autre élément est le questionnement, le fait de pouvoir échanger nos intuitions, nos doutes et nos certitudes avec un aîné dans la vie spirituelle, qui saura nous conseiller. 

L’Église nous aide à discerner. Quel que soit le chemin, l’enjeu est de cueillir les fruits de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi (Ga 5, 22-23).

Equipe Evangile@Peinture Karem Bustica, Prions en Église - Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Lire la suite

Prière universelle - Epiphanie du Seigneur - 3 janvier 2020

2 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

« Nous avons vu son étoile à l’orient » 
Pour que l’Église accueille et accompagne tous ceux qui cherchent une espérance nouvelle, 

Nous te prions, Dieu très bon

« Nous sommes venus nous prosterner devant lui » 
Pour que les dirigeants des nations aident les croyants de toutes religions à vivre en pleine fraternité au service du bien commun. 

Avec le pape François, nous te prions, Dieu très bon

« Ils se réjouirent d’une très grande joie » 
Pour que la joie de Noël console nos frères et sœurs souffrants et que le cri des pauvres parvienne jusqu’à toi, 

Nous te prions, Dieu très bon

« Ils se prosternèrent devant lui » 
Pour que tous les baptisés prennent le temps de rendre grâce et d’annoncer au monde la Bonne Nouvelle, 

Nous te prions, Dieu très bon

Equipe Evangile@Peinture – Pu de PrionsenEglise - Peinture Bernadette Lopez 

Lire la suite

Prière universelle 1er janvier - Sainte Marie, Mère de Dieu - Jour de l'An

31 Décembre 2020 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

En cette fête de Marie, Mère de Dieu
Prions Marie, qu’elle nous protège et nous conduise en toute confiance, à l’aube de cette nouvelle année, vers les trésors du salut éternel, qu’elle a offert par sa maternité virginale, au genre humain

Marie, Mère de Dieu, nous te rendons grâce

En ce premier jour de l’année, Journée mondiale de la paix,
Prions pour tous les peuples opprimés par la guerre dans notre monde

Marie, Reine de la Paix, nous te prions

« Marie gardait tout cela dans son cœur », nous affirme saint Luc. 
Donne-nous le goût de méditer la vie de Jésus et de nous nourrir de la parole de Dieu, tout au long de cette année nouvelle.

Seigneur, avec Marie, nous te prions

« Que le Seigneur te bénisse et te garde »
Telle est la parole de Dieu à Moïse ; car voici comment Dieu désire que l’on se parle. 
Donne-nous, en cette année nouvelle de découvrir la puissance de la bénédiction et de la partager autour de nous en toutes circonstances.

Seigneur, avec Marie, nous te prions

Equipe Evangile@Peinture - Pierre Lemaire – Peinture Berna - composition F.Roger

Lire la suite

Annonces des messes du 31 décembre 2020 au 3 janvier 2021

28 Décembre 2020 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Messes : horaires

Jeudi 31 décembre 2020
  9h00  Messe à Hayange 
 
Vendredi 1er janvier 2021
Sainte Marie, Mère de Dieu – Solennité 
18h00 Messe à Hayange Saint Martin
 

BONNE et SAINTE ANNÉE 2021
 
Samedi 2 janvier 2021 
18h00 Messe à Serémange annulée en raison du couvre-feu à 18h00
 
Dimanche 3 janvier 2021     ÉPIPHANIE du SEIGNEUR
  9h15 Messe à Neufchef
10h30 Messe à Hayange 

Lire la suite

Fête de la Sainte Famille

27 Décembre 2020 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Visitation Rituelle - Méditation de l'Evangile selon saint Luc ( 2,22-40)

Rien de plus banal que ce couple, Marie et Joseph, qui vient honorer Dieu et sa Loi prescrivant de lui consacrer le premier-né masculin. Et pourtant, une fois encore, le texte déborde de mystère. Il semble se placer à la croisée du temps dans une admirable convergence des êtres et des promesses. Syméon reçoit dans ses bras l’attente de toute une vie au soir de la sienne, et Anne, comme en écho, venait confirmer par sa louange l’événement du jour. L’enfant poursuit son chemin, mais il bouleverse déjà les cœurs religieux qu’il est venu combler. Cette vie en genèse est bien la lumière d’un monde.

Syméon et Anne ont vu se lever le soleil des temps nouveaux au couchant de leur vie. L’attente est terminée. C’est la célébration qui prévaut, même si une nouvelle annonciation est faite à Marie. Le tragique n’est pas absent du merveilleux et du mystère. Il l’accompagne, comme l’ombre accompagne la lumière. Mais l’heure n’est pas encore venue. Cette vie promise à de grandes choses balbutie à peine quelques mots. Le temps donnera son fruit. En attendant, il est confié aux bons soins du père et de la mère. Dieu ne prend pas d’autre chemin que celui de l’humain. Mais le quotidien lui aussi a vécu sa Visitation au Temple. Comment continuer à vivre sa vie avec ces événements, ces paroles prononcées ? Rien ne peut plus être comme avant. Désormais résonnent les mots de la prophétie accomplie, les mots du prophète débordés de joie, les mots ouverts à l’avenir, la chair de l’espérance. Comment regarder désormais cet enfant si ce n’est par ce prisme nouveau de ce jour décisif ?

Jésus ne leur appartient déjà plus. Il appartient à l’espérance de ceux qui l’attendent. Il est venu au monde pour cela, pour tous ceux-là qui guettent un monde nouveau. Les yeux de ses parents ne peuvent plus désormais oublier qu’il n’est pas leur enfant. Ils ne peuvent plus l’enfermer dans leur vouloir. Il est né d’un autre vouloir. Marie et Joseph eux non plus ne s’appartiennent plus. Le glaive a entamé son travail de séparation. Ils sont au service d’une parole en cours, d’une parole qui va leur échapper. Ils sont l’icône des mains ouvertes qui ne peuvent se refermer sur l’enfant reçu. Il est destiné à passer de bras en bras pour que tous puissent toucher Dieu. Il sera à tous et pour tous. La joie ne relève pas du sang. Elle est le tremblement de la chair traversée par la grâce. Il est venu au milieu de nous pour cela: un tremblement de joie.

Soyons ces bras ouverts, accueillants à ce grand bouleversement d’un Dieu qui n’en finit pas de nous faire grandir en sagesse et en grâce à mesure que nous laissons sa parole nous entraîner au-delà du premier coup d’œil. En Jésus, il y a bien plus qu’un enfant. Il y a Dieu. Heureux ceux qui laissent Dieu prendre le temps de l’être !
 

Equipe Evangile&Peinture - M-D Minassian – Peinture Berna - composition F Roger

Lire la suite

Publié depuis Overblog

26 Décembre 2020 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Pour l’Eglise, famille enracinée dans Ta parole et dans la prière, confrontée aux nombreux défis de notre temps, qu’à l’exemple de la sainte Famille, elle soit dans le monde, signe lumineux de l’amour de Dieu pour les hommes. 

Dieu notre Père nous te prions

Pour les familles du monde entier qui connaissent l’épreuve, pour les familles meurtries, en exil, dispersés dans des camps de fortune..., pour les sans-papiers, les familles à la rue. 
Qu’elles puissent être accueillies dignement et trouvent aide et réconfort à travers l’amitié sociale et la fraternité de tous

Sainte Famille, nous vous en prions

Pour toutes les familles qui, au sein de notre société bouleversée et désorientée par la crise sanitaire, qu'elles demeurent fidèlement ancrée dans le Christ, et s’efforcent d’accompagner leurs enfants sur le chemin de l’Evangile, 

Dieu notre Père nous te prions

Pour les jeunes qui fondent un foyer avec le désir d’un amour fidèle, 
Pour nous tous et pour nos familles, donne-nous la grâce de l’unité et du bonheur

Sainte Famille, nous vous en prions

Equipe PU@Evangile- extrait de  St Pierre Val de Loire – Peinture Berna Fribourg

Lire la suite

Aujourd'hui, vous est né un sauveur

25 Décembre 2020 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (1, 1-18)
Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. » Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce ; car la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître.
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Aujourd’hui, nous est né un Sauveur

Il fait nuit. Aujourd’hui d’un feu alimenté avec du bois mort, les bergers dorment. Sauf un, commis à la garde du troupeau. La nuit est pleine de mystère : on peut rêver et contempler les étoiles. Mais il faut se méfier. Le loup rôde autour de l’enclos. Le voleur aussi.

Un berger veille est nous ignorons le cours de ses pensées. Peut-être évoque-t-il ce couple aperçu dans les parages : la jeune femme semblait fatiguée. L’homme avait l’air d’un honnête travailleur. Lun et l’autre en quête d’un abri. 

Non loin du champ où paissent les brebis, se dresse la masse inquiétante de la résidence d’Hérode. Souvent les bergers voient aller au rythme de leurs chevaux, les défenseurs de la citadelle. Ils en ont peur. Au service de leurs bêtes depuis l’enfance, ignorant la Torah et les prophètes, méprisés par les pharisiens qui les disent aussi stupides que leurs moutons, les bergers n’ont pas d’avenir.
 

Dans cette nuit semblable aux autres et qui promet un lendemain bien gris, un homme veille… Surgit alors une lumière éclatante. Ses compagnons tirés de leur sommeil s’interrogent. Bientôt l’ange du Seigneur les interpelle. Peut-être ont-ils appris qu’autrefois Dieu avait parlé à son peuple. Mais savent-ils que Dieu avait parlé aime d’amour les pauvres et les petits ?
 

La parole qu’ils entendent est inouïe : « Je vous annonce une grande joie pour tout le peuple. Il vous est né aujourd’hui dans la ville de David un Sauveur qui est le Christ Seigneur. »
 

Pour eux, pauvres et misérables, que signifie cette joie ? En outre, à l’époque, le sauveur, c’est l’empereur de Rome, bien plus puissant qu’Hérode ! Quant au messie, Israël l’attend depuis des siècles. Emerveillés, les voici en marche, bercés par le chant des anges : « Gloire à Dieu…paix aux hommes… » 

Ils vont à la crèche, s’extasient devant l’Enfant, croisent le regard lumineux de Marie, l’humble sourire de Joseph. Ils ne savent pas encore que l’enfant s’appelle Jésus.
 

Dans leur enthousiasme, ils vont répandre la nouvelle. Ces hommes que l’on croyait muets, car personne ne leur donnait la parole, surprennent leurs auditeurs. Nous ne savons pas comment Bethléem accueille le message, mais Hérode, bien renseigné, n’hésitera pas à massacrer des innocents. L’annonce de Noël, imprégnée de joie, met l’accent sur l’aujourd’hui du Salut. « Maître des temps et de l’histoire », Dieu nous aime assez pour nous donner son Fils. Fidèle à lui-même, il s’adresse aux tout-petits. Il leur confie un message qui les dépasse infiniment et qui traverse les siècles.

Il n’y a qu’une nuit de Noël. Une parole des anges aux bergers. Est-ce que, pour autant, Dieu se tait ? Non pas. L’Amour s’est révélé et continue de se dire au fol de l’histoire et dans toutes les langues. Regardons autour de nous. L’amour n’est pas mort. Dieu parle par ses enfants et pour ses enfants. 
 

Nuit de Noël à l'église St Joseph de Serémange

Peu importe la couleur, la culture, la religion. Des migrants en péril sont secourus en Méditerranée, des soignants se mobilisent pour servir les victimes d’un virus. Nous avons trop souvent coutume de nous plaindre – et les raisons ne manquent pas – d’une société victimes de ses excès, des jalousies et du culte effréné du moi. 

Pourtant, la lumière de Noël ne cesse pas de briller pour la joie des pauvres, à travers le témoignage de ceux qui la maintiennent contre vents et marées. L’Evangile passe ainsi de main en main... Il porte du fruit. Nous sommes les bergers de ce monde et les destinataires du chant des anges ; « Gloire à Dieu… paix aux hommes. »

Equipe Evangile@Peinture – Texte Père Georges Auduc - Paray-le-Monial - Illustration Anne Wouters fnp-édition Gilly - Berna Fribourg - Composition François Roger
 

Lire la suite

Prière universelle Jour de Noël

24 Décembre 2020 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

« Un enfant nous est né, un fils nous a été donné » 
Prions pour que l’Église, messagère de cette Bonne Nouvelle, annonce à tous, dans la joie : « Aujourd’hui nous est né un Sauveur », « Le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous » !

Nous t’en prions, Seigneur

« Comme ils sont beaux sur les montagnes, les pas de celui qui annonce la paix ».
Nous te confions notre monde : Eclaire-le pour que les réponses aux défis et aux enjeux d’aujourd’hui permettent à tous de vivre dignement dans la justice et dans la paix. 

Nous t’en prions Seigneur

« Marcher dans la clarté de Dieu ».
Prions pour les familles, pour celles qui vont pouvoir se retrouver aujourd’hui. Donne à tous les parents une grâce de fidélité ; que ton Esprit Saint accompagne ceux qui sont sur un chemin de réconciliation.

Seigneur nous te prions

« A tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir de devenir enfants de Dieu ».
Nous te confions notre communauté : Affermis-la dans la foi et ravive en elle le désir de témoigner de ta présence et de ton amour avec audace et détermination. 

Nous t’en prions Seigneur
 

Equipe PU@Evangile - PrionsenEglise- Peinture Berna

Lire la suite

Prière universelle - Nuit de Noël

23 Décembre 2020 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

En cette nuit de Noël, Seigneur Jésus, Lumière du monde, éclaire ton Église
Aide-la à bien discerner sa mission et à porter à tous les hommes la Bonne Nouvelle :
Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur

Seigneur Jésus, lumière de monde, nous t’en prions

En cette nuit de Noël, prions le Seigneur, Prince de la paix, d’assister les responsables de toutes les nations pour qu’ils travaillent à plus de justice et de paix dans le monde

Seigneur Jésus, Prince de la Paix, nous t’en prions

En cette nuit de Noël, Jésus est né en chemin, comme un réfugié
Il n’y avait pas de place pour sa famille dans la salle commune
Prions pour les peuples déplacés, pour les migrants et ceux qui n’ont ni toit ni bagage, 

Seigneur Jésus, Père à jamais, nous t’en prions 

En cette nuit des Noël, Seigneur Jésus, Conseiller-merveilleux, aide-nous à témoigner, comme les bergers venus à la crèche de ce que nous avons vu et entendu 
Unis notre communauté de chrétiens en prière 
au chant des anges qui te louent dans le ciel 
et que vienne sur nous tous la joie de ta présence

Seigneur Jésus, Conseiller- merveilleux, nous t’en prions

Equipe PU@Peinture - Illustration Paray-le-Monial

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>