Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Annonces des messes du 30 octobre au 2 novembre

25 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Messes : horaires

Samedi 30 octobre
18 h 00   Messe à Saint Nicolas en Forêt
18 h 00   Messe à Serémange

– Jacques CASTELLOTTI et son fils Cyrille
 
Dimanche 31 octobre
  9 h 15   Messe au Konacker
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange

– Les Défunts de la Famille POMPEO – FORCELLA
– Gervasio DA COSTA, Ana BARROSO, Sofia MARQUES, Manuel PIRES
– Anne Marie ROSSI (7 mois)

Lundi 1er novembre    « TOUS LES SAINTS » 
« TOUSSAINT »    Nous prions pour les Fidèles Défunts de l’année écoulée
  9 h 15   Messe à Neufchef       
  9 h 15   Messe à Ranguevaux
10 h 30   Assemblée de Prières à Marspich
10 h 30   Messe à Serémange
10 h 30   Messe à Hayange

       
Mardi 2 novembre
20 h 00   Messe à Marspich Commémoration de tous les Fidèles Défunts

Lire la suite

"Confiance Jésus t'appelle" Méditation 30e dimanche du Temps Ordinaire

24 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (10, 46b-52)

En ce temps-là, tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin. Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! » Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! » Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. » L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus. Prenant la parole, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » L’aveugle lui dit : « Rabbouni, que je retrouve la vue ! » Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé. » Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin.

 

« Confiance, Jésus t’appelle »

Bartimée, l’aveugle de Jéricho. Cet homme est marginalisé. Il se trouve aux portes de la ville ; il est aveugle et donc considéré comme impur, ne pouvant se mêler aux croyants sous peine de les souiller ; il mendie. La société juive lui reconnaît un espace, à condition qu’il reste à sa place sans transgresser les limites. Or, entendant le cortège bruyant qui entoure Jésus à la sortie de la ville, il se met à crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! » Il a dû entendre parler de Jésus de Nazareth, et lui donne ce titre de fils de David qu’on espère du Messie.

Bartimée est en attente de Dieu, et c’est la première étape de tout processus de guérison. La foule, sans doute disciples de Jésus inclus, le rabroue et tente de le faire taire. C’est une manière de lui dire : « Reste à la place que l’on t’a attribuée ». Bartimée veut justement sortir de son statut de marginal et de discriminé. Il continue à crier, malgré la réprobation de la foule, et son cri est un cri de vie, de non-résignation au malheur et à la déchéance.

Jésus s’arrête. Mais au lieu de s’approcher de l’aveugle pour le guérir, il s’adresse à la foule et lui demande : « Appelez-le ». Jésus fait de la foule la médiatrice de son action. Ce qu’il veut dire, c’est : « Intéressez-vous à lui, appelez-le pour le laisser entrer chez vous, ramenez-le dans votre espace, faites-lui quitter son exclusion ». La foule entre alors dans le jeu en disant à Bartimée : « Aie confiance, il t’appelle »

L’aveugle arrive devant Jésus. Celui-ci lui demande : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » « Rabbouni, que je retrouve la vue ! », lui répond Bartimée. À ce moment-là, Jésus fait quelque chose d’étonnant.

Il ne lui dit pas : « Je te rends la vue », comme s’il appliquait une thérapie magique. Il dit : « Va, ta foi t’a sauvé ». Autrement dit : « C’est toi qui as été le moteur ; c’est toi qui as voulu sortir de ta marginalité ; c’est toi qui demandes pitié ; c’est toi qui, à travers moi, fais confiance à Dieu »

C’est « ta confiance en Dieu t’a guéri ». Jésus vient, comme un médiateur, révéler ce qui peut se passer entre l’humain et Dieu quand la confiance est rétablie. C’est la raison pour laquelle Jésus renvoie toujours à Dieu la source du « guérir ». Jésus vient restaurer la relation entre la personne et Dieu. Il est un éveilleur de la confiance en Dieu.

Marchant à la suite du Christ, l’Église ne doit pas étouffer le cri des personnes qui sont au bord de la route. Elle doit transmettre l’appel à vivre de la foi en suivant Jésus sur les routes de l’histoire.

Le manteau abandonné sur le bord de la route est peut-être le signe que la rencontre avec le Ressuscité nous met en mouvement au point de renoncer à l’illusion d’être déjà arrivés. Levons et jetons nos manteaux usés comme ce jeune aveugle qui voit plus loin que tous.

Equipe Evangile@Peinture – croire.com – Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Prière universelle 30e dimanche de Temps ordinaire

20 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

« Confiance, lève-toi, Il t’appelle ». 
Prions pour le Synode auquel nous invite le pape François. Que l’Esprit Saint ouvre nos oreilles, nos yeux  et nos cœurs, pour nous montrer les nouveaux chemins de vie où Il veut nous conduire ensemble. 

Seigneur nous te prions

« Jésus, prends pitié de moi », crie Bartimée. 
Prions pour tous ceux, qui, chaque jour, se tournent vers Toi et t’appellent à l’aide. Donne-leur, Seigneur, de trouver auprès de tes amis l’écoute et le soutien dont ils ont besoin. 

Seigneur nous te prions

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? », nous demande aujourd’hui Jésus. 
Prions pour nos familles, et pour toutes celles dont les membres souffrent à cause de la précarité où elles se trouvent, à cause des divisons, à cause des violences et toutes sortes de blessures. 

Seigneur nous te prions

Nous te prions aussi pour toute notre communauté, pour que nous allions toujours vers toi, confiants et fidèles, comme l’aveugle qui a couru vers ton Fils ; 

Dieu, notre Père, nous te prions    

Equipe PU @Peinture - Pierre Lemaire – Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Annonces des messe du 21 au 23 octobre au berceau du fer

19 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

 

Jeudi 21 octobre
  9 h 00   Messe à Hayange 
 Samedi 23 octobre 
18 h 00   Messe à Ranguevaux 
18 h 00   Messe à Serémange

 Dimanche 24 octobre
  9 h 15   Messe à Neufchef
10 h 30   Messe à Hayange 

Lire la suite

Méditation 29e dimanche du Temps Ordinaire

17 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Méditation Dominicale

Évangile selon saint Marc (10, 35-45)
 

Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. » Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisé du baptême dans lequel je vais être plongé ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé. Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. » Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean. Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »


DÉSIR AVERTI

Voilà une démarche inhabituelle… jusque-là, on avait plutôt entendu Jésus lui-même prendre l’initiative et aller chercher le désir de ceux qu’il croise, comme Bartimée. Mais parmi deux de ses disciples, un désir bien concret a affleuré : celui de la gloire.
 
Jésus n’esquive pas. Il explicite ce qui précède, la route qui conduit à cette gloire recherchée. Les rêves de grandeur, de gloire et de pouvoir vont s’éprouver au crible de la route que Jésus lui-même va emprunter. Une route que personne ne peut envier mais qu’il a choisie pour nous aimer et nous libérer de nos chemins de perdition. 

Jacques et Jean ne le savent pas, mais ils ont rendu service à tous en osant dévoiler les places convoitées. Car tous, au fond, sont épris de privilèges. Jésus déconstruit la maladie des ambitieux, renverse la perspective. Être grand ou premier dans l’ordre du service, personne n’en a naturellement l’envie. Et c’est pourtant la voie empruntée par Jésus, et qu’il désigne aujourd’hui aux siens qui rêvent de sa royauté et de ses privilèges. Jésus les place déjà au pied de la croix quand ils ne rêvent que de monter. Jésus dresse pour ses disciples l’échelle de l’amour, la croix par laquelle la vie se donne.

Jacques et Jean voulaient quelque chose pour eux-mêmes. Jésus leur apprend que tout est don, tout est service. Le pour soi disparaît dans l’amour. L’autre trône dans notre cœur et gouverne ses mouvements. L’amour ne sait rien vouloir pour soi, mais il trouve sa joie dans le bonheur de l’autre. Jésus confie au fond son bonheur de fils au service du Père et du salut de tous. Son privilège, c’est nous. On aimerait n’avoir pas d’autre visage que celui-ci.
 
Ses disciples d’hier et d’aujourd’hui ont de quoi méditer… il nous faut toujours un désir plus grand et plus noble pour nous sauver de nous-mêmes, nous remettre en joie de cheminer et de grandir. Jésus sera toujours l’étalon de notre sainteté personnelle et collective. Il ne désespère en rien. Il réoriente patiemment ce qui est tordu, relève ce qui est blessé, avertit celui qui cherche qu’il va rencontrer la croix. Mais le dernier mot revient au Père. Et ce qui est sûr, c’est que son cœur ample et sa miséricorde nous placeront tous premiers dans l’ordre des aimés.
 
Equipe Evangile&Peinture- M-D Mibassian – Peinture Berna

Lire la suite

Prière Universelle 29e dimanche du temps ordinaire

14 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

« Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » nous demande Jésus aujourd’hui. 
Face aux révélations du rapport Sauvé, prions le Seigneur de purifier l’Église et prions pour toutes les victimes, dont parle ce rapport. Jésus, donne-leur d’ouvrir leur cœur à ta présence.

Ensemble, prions

 « Il nous est impossible de nous taire » : telle est l’invitation de la semaine missionnaire mondiale qui commence aujourd’hui Prions, avec tous ceux qui donnent leur vie à Jésus et se laissent conduire par l’Esprit Saint. Pour tous ceux qui servent leurs frères. 
Apprends-nous le bonheur de servir, avec la joie de croire en toi

Ensemble, prions

Notre terre si blessée dans son équilibre écologique. Seigneur, nous te la présentons. 
Affermis notre vigilance et notre persévérance afin que nous posions des gestes respectueux de ta création. 
Aide-nous à construire un monde plus humain, un monde selon ton cœur.

Ensemble, prions

« Marcher ensemble ». Le pape François nous demande de prendre du temps pour écouter : écouter les autres et écouter l’Esprit Saint ensemble.

Prions que cette marche vers le synode. Que chacun des baptisés s’implique dans la préparation de cette assemblée.
Ainsi se fortifiera une authentique communion entre les fidèles et les pasteurs.

Ensemble, prions


Equipe PU@Peinture - Pierre Lemaire - PrionsenEglise – Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Annonce des Messes les 16 et 17 octobre

12 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Samedi 16 octobre  
10 h 30   Messe de Première COMMUNION à Saint Nicolas en Forêt
18 h 00   Messe à Serémange

 Dimanche 17 octobre
  9 h 15   Messe au Konacker 
10 h 30   Messe à Marspich 
10 h 30   Messe à Hayange 

Lire la suite

Méditation 28e dimanche du Temps Ordinaire

10 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (10, 17-30)
 

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : ‘Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère.’ » L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.


CHEMIN DE BONHEUR

Nous sommes en présence d’un Homme qui veut posséder la vie éternelle. Il faut lui reconnaître son indéniable désir de progresser et sa pratique intégrale des commandements depuis son jeune âge. Cela force tout de même l'admiration. Combien parmi nous peuvent en dire autant ?

« Posant son regard sur lui, Jésus l'aima » Jésus l'aime pour son passé de fidélité. Il l'aime surtout pour ce qu'il peut devenir s'il accepte d'aller plus loin. C'est dans ce but que Jésus l'appelle. Il lui propose de tout donner pour acquérir ce qui lui manque. Il lui offre d'être disciple. Il lui ouvre un destin nouveau avec cette exigence : « va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel ». 

Aujourd’hui dans le monde, cette interpellation de Jésus est toujours d’actualité. En effet, les richesses se multiplient en même temps que les pauvretés. Ainsi, les finances, les biens matériels, les recherches scientifiques, les richesses artistiques s’accumulent de façon fantastique. Et en même temps, l’appauvrissement, la misère, la dépendance et l’émergence de maladies nouvelles, marginalisent d’énormes populations. 

L’avenir de l’Homme et de la Planète, se situe dans « le vivre ensemble ». Seul le souci de l’humanité peut donner une espérance. N’est-ce pas le trésor dont parle Jésus. « Si tu veux mieux, mets toutes tes capacités et tout ce que tu possèdes au service des autres. » Autrement dit, Jésus interpelle cet homme, c’est à lui de choisir. Ou ses biens sont un moyen au service des autres, ou ils deviennent un obstacle qui l’empêche d’être au service des autres. Jésus ne blâme pas cet homme pour sa richesse, il est honnête et droit. Comme aujourd’hui, nous n’avons pas à mépriser les gens riches pour leurs grandes capacités et leurs grands moyens. De la même façon, Jésus les interpelle et nous aussi : c’est à chacun de choisir à quoi il veut faire servir ses richesses. 

Jésus corrige le verbe employé par l’homme qui veut, avoir la vie éternelle en héritage. Avoir, voilà le problème. Posséder, amasser des biens y compris une bonne réputation. Avoir, posséder une bonne image de soi, être riche de soi-même. Il y a là un manque, dit Jésus, il y a là quelque chose qui vous empêche d'entrer pleinement dans la vie éternelle dont vous rêvez. 

L'Évangile est un chemin de bonheur, une direction de vie. Il n'est surtout pas un ensemble de lois ou d'obligations. C’est le Dieu de la proposition, il respecte nos choix, c’est à chacun de se déterminer. Nous savons bien que la frénésie de la consommation ne peut pas rendre heureux. Le seul bonheur, c’est d’aimer et d’être aimé. Et l’argent doit servir à cela. Mais il peut être un bon serviteur ou le plus tyrannique des maîtres. 

Il est essentiel de réfléchir à notre manière de vivre les uns avec les autres. Car c’est au milieu des liens humains que grandit la vie de Dieu.

Equipe Evangile@Peinture - François RHIEL – Peinture Bernadette Lopez


 

Lire la suite

Prière universelle pour le 28e dimanche du Temps Oridinaire

6 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Prions pour l’Église meurtrie par les agissements criminels de certains de ses membres. Prions pour la conversion de chacun d’entre nous pour que l’Esprit Saint puisse transformer l’Église. 

Seigneur nous te prions

Nous te confions toutes les personnes qui ont subi des violences et agressions sexuelles dans l’Église : que dans les épreuves elles puissent toujours compter sur ton appui et notre soutien.

Qu’à l’image de ton Fils, nous prenions soin des plus petits et des plus fragiles pour faire de notre Église une « maison sûre ».

Seigneur nous te prions

En ce mois d’Octobre, avec Marie, nous te demandons Dieu d’éclairer et guider toutes les personnes qui s’occupent des plus démunis, notamment des enfants et adolescents orphelins et abandonnés. 

Seigneur, nous t’en prions

En ce temps d'incertitude, que ta Sagesse, Seigneur, permette à notre communauté d'écouter ta voix, 
d'être ouverte à tous, et de vivre selon ton amour dans le quotidien de la vie.

Seigneur nous te prions
 

Equipe PU@Peinture 

Lire la suite

Annonces des messe du 7 au 10 octobre 2021

5 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Jeudi 7 octobre
  9 h 00 Messe à Hayange 
Samedi 9 octobre
10 h 30   Messe de Première COMMUNION au Konacker
18 h 00  Messe à Serémange
18 h 00   Messe à Ranguevaux

Dimanche 10 octobre
  9 h 15   Messe à Neufchef
                Roger HOTTIER (anniversaire, 4 ans) 
10 h 30   Messe à Hayange

Lire la suite
1 2 > >>