Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Méditation 31e dimanche du Temps Ordinaire

31 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (12, 28b-34)

En ce temps-là, un scribe s’avança pour demander à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : ‘Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.’ Et voici le second : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’ Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

SYNTHÈSE THÉOLOGIQUE

On aurait pu assister à une joute théologique, mais c’est tout l’inverse. Le scribe qui s’avance vers Jésus avec sa question ne semble pas vouloir lui tendre un piège, comme d’autres avant lui. C’est une vraie question, ouverte, qui cherche et attend une réponse pour aller plus loin. Et Jésus l’honore comme telle par une réponse synthétique ouvrant sur l’essence de la religion. Il dresse le diptyque qui surplombe toute la vie et ses préceptes. Il énonce les deux principes premiers dont découlent tous les autres.

L’amour de Dieu est le commandement portail qui mobilise toutes les énergies. Écoute Israël ! Tout l’effort est là. Ne pas quitter ce point de mire décisif : nous recevons collectivement ce premier commandement d’aimer Dieu de tout notre être. Nous le recevons aussi pour toutes les générations qui vont suivre. Nous avons une responsabilité d’écoute pour que vive cette alliance entre Dieu et nous.

Mission d’écoute qui se perpétue de générations en générations pour que l’amour qu’il nous voue ne meure pas.

Mission d’écoute pour que le peuple que nous sommes ne disparaisse pas. Mission d’écoute pour que la traduction ne trahisse pas.

Nous pensions l’amour référent en miroir… pourquoi ne pas dire : ”tu aimeras ton prochain comme tu aimes Dieu” ? Nous voilà renvoyés en fait à nous-mêmes… se peut-il que ce soit une meilleure garantie de l’amour à porter au prochain ? L’amour de soi est-il réellement le meilleur étalon ? Voilà qui est troublant… ou révélateur d’une leçon qu’on apprend seulement en chemin… nous savons que nous aimons vraiment quand nous donnons à l’autre cette part que nous n’aurions cédé à nul autre.

Est-ce là le double effet de la concentration du regard sur Dieu ? Une concentration telle que l’amour rejaillit sans effort comme une profusion donnant l’hospitalité à tout autre, faisant corps avec lui sans calcul ? Le second commandement ne serait alors qu’une conséquence du premier, son épanouissement naturel ?

Jésus synthétise et prophétise. Toute la loi et le bonheur sont là et cela porte un nom : le Royaume. Oui, le Royaume est là quand on met en pratique le premier des commandements et que l’on s’engage ainsi sur la voie du second.

Le Royaume c’est maintenant. Il est à portée d’amour et de bonté reçue et diffusée. Entrer dans cette circulation d’amour a pour premier effet secondaire de se découvrir soi-même profondément et indéfectiblement aimé. Cette expérience fondatrice née du regard porté vers Dieu ouvre à toutes les autres. Tu aimeras, nous dit Jésus. L’autre deviendra cet autre soi, cette part de moi. Dieu n’agit pas autrement avec nous. Nous sommes devenus une part de Lui : son corps, sa joie. Sa vie dessaisie nous l’atteste. Voilà le sacrifice authentique, la théologie qui ne ment pas parce qu’elle fait ce qu’elle dit et prie.

Alors non, je ne veux rien perdre de Toi. Surtout ne pas quitter ce point d’écoute et de conversion : te regarder vivre et grandir en amour de tout mon cœur, de toute mon intelligence, de toute ma force.
 
Equipe Evangile&Peinture – M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article