Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer
Articles récents

Prière universelle 2ième dimanche de Carême

26 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Seigneur Dieu, ta voix retentit au cours de la Transfiguration du Christ « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le », 
Garde ton Église à l’écoute de Ta Parole afin qu’elle puisse la transmettre fidèlement aux Hommes de notre Tems.

Dieu d’Alliance, nous Te prions

Seigneur, inspire aux croyants qui reconnaissent Abraham comme père commun, juifs, chrétiens, musulmans, de travailler à l’avènement d’une paix durable entre les peuples. 
Pour les responsables des nations, afin que leur action soit marquée par le développement du partage équitable des fruits de la terre, de la protection de la création, 

Ensemble, nous te prions

Prions pour ceux que la pandémie a plongé dans une plus grande détresse 
Envoie un geste d’espérance à ceux qui souffrent, à ceux qui sont dans la tristesse ou le deuil, plus particulièrement pour les enfants qui vivent difficilement la situation actuelle. 

Sois lumière, Seigneur de la Vie, nous t’en prions

Seigneur, regardes les membres de notre communauté et tous ceux qui te cherchent en Vérité, 
Transfigure nos vies, dans tous les lieux de la vie quotidienne, 
Que le Carême soit pour chacun un renouveau par la mise en œuvre d’un esprit de prière et de fraternité.

Dieu de Vérité, nous te prions

Equipe PU@Peinture 

Lire la suite

Annonce des messes du 25 et 28 février

22 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Messes : horaires

Jeudi 25 février
9 h 00  Messe à Hayange
 – Une intention particulière

Dimanche 28 février – 2ème Dimanche de Carême 
  9 h 15   Messe à Neufchef
  9 h 15   Assemblée de prières au Konacker
10 h 00   Assemblée de prières à Marspich
10 h 30   Messe à Serémange
10 h 30   Messe à Hayange
– Jeannine BAUDOT (deux mois) 
– Salvatore MILANO, tous ses êtres chers et les Ames du Purgatoire

Lire la suite

1er Dimanche de Carême- 21 février 2021

21 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Carême 2021

Évangile selon saint Marc (1,12-15)

Jésus venait d’être baptisé. Aussitôt l’Esprit pousse Jésus au désert et, dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient. Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

ÉPREUVE INAUGURALE

Jésus, nouvel Adam, est venu dresser l’arc de lumière entre terre et ciel, tisser en lui l’alliance nouvelle et éternelle dans laquelle tous les hommes vont trouver place. 40 jours de désert pour creuser en lui le désir de vie et l’ouvrir à toute la création. Jésus part à l’assaut du monde inhabité pour nous faire entendre la parole qui y est déposée. Elle est la même que celle que Jean-Baptiste avait entendue. Mais Jésus va la porter plus loin. Elle est pour tous. Par lui, la Parole va se mettre en mouvement, sortir du désert et traverser le monde des hommes à qui elle est destinée. 

Cette parole est victorieuse du désert et des dangers. Elle a franchi le seuil. Elle est sortie de sa clôture pour rejoindre les hommes enfermés dans leurs peurs et leurs angoisses, leurs déceptions et leurs passés dévastés. Jésus sonne l’heure de la grâce, de l’imminence de la joie et de la plénitude.

Ton arc-en-ciel vient se planter dans notre désert. De ta présence jaillit la Parole lumière qui nous tire de notre torpeur. Tu es là, dans notre désert, pour nous tirer de l’abîme, nous tourner vers toi, pour en finir avec tout ce qui nous fait peur et nous sépare de toi.

Il nous faut quitter l’hiver du désert, suivre la vie dans son printemps éclatant. C’est toi, Jésus, notre Bonne Nouvelle tout au fond du jardin, la voix à reconnaître durant ces jours où nous allons visiter avec toi ce qui n’a pas fleuri par manque de lumière et d’eau. 

Viens dans nos terres si peu familières remuer le désir enfoui. Désir immigré, réfugié, pétrifié. Seigneur, si tu le veux, tu peux le retourner, le renvoyer, guéri, pacifié, partager la route des hommes, de tous les hommes, y compris ceux qui vont le malmener. 

Jésus, tu ne laisses personne sur le bas-côté. Merci de nous rejoindre ainsi dans nos vies agitées, de nous renvoyer dans ce désert où résonne de nouveau ta parole. Réfugiés spirituels, nous deviendrons pêcheurs d’âmes.
                                               

Equipe Évangile@Peinture – M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez 

Lire la suite

Prière universelle 1er dimanche de Carême

19 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

 

Dieu notre Père, viens au secours de ton Église
Que jamais elle ne désespère de cette Alliance 
que tu tisses avec elle au fil des siècles. 
Que chacun de ses membres 
sache s’engager résolument sur la route,  que Jésus nous a tracée, 
en posant des actes courageux   de pardon, de conversion et de partage.

Ensemble, nous te prions 

Dieu notre Père,
Alors que notre monde est en quête de motifs d'espérer, 
Nous te prions, 
pour tous les acteurs d'un monde plus fraternel, 
plus respectueux de chaque personne et de la création tout entière, 
de ses arbres, ses fleurs, ses champs, ses animaux
Donne à chacune et chacun d'entrer dans Ton Alliance.

Ensemble, nous te prions

Dieu notre Père,
Entends le profond gémissement qui monte de la création
qui soupire et souffre dans une sorte de travail d’enfantement universelle
et qui attend  avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu
Que notre souci les uns des autres et de la Création 
Manifeste la présence de ce règne de Dieu qui est déjà au milieu de nous.

Ensemble, nous te prions

Dieu notre Père, 
Souffle sur notre assemblée ton Esprit d’espérance et de vie. 
Accompagne-nous sur notre chemin de carême
Soutiens nos efforts pour Te replacer au centre de notre vie
Que chacun croie en cette amitié que tu veux susciter ou renouer avec tous. 

Ensemble, nous te prions

 

Equipe PU@Peinture – PrionsenEglise – R.F. 

Lire la suite

Quarante jours pour changer

17 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Carême 2021

"Convertissez-vous !", exhortait Jean le Baptiste. Lorsque nous entendons le mot "conversion", spontanément, nous pensons au fait d'adhérer librement à une religion. Dans les Évangiles, cependant, la signification est toute différente. Le mot grec "metanoïa" désigne un renversement, un chamboulement de toute la personne. Lorsque Jean invite à un "baptême de conversion", c'est bien cela qu'il vise : prendre la décision de changer radicalement son cœur, parce que l'on se rend compte que la vie que l'on mène n'est pas vraiment habitée du Souffle de Dieu et que, comme dit saint Paul (Rm 7,19), je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. 

Oui, sans doute, nous voudrions être des humains habités de la joie, de la paix, de la force que donne sans compter notre Père. Nous voudrions sincèrement être fraternels, bienveillants, épris de justice, avancer chaque jour sur le chemin tracé par les Béatitudes. Mais voilà : nous vivons – et c'est heureux ! – au milieu du monde, et l'esprit du monde n'est pas toujours en accord avec la sagesse de Dieu ! Et nous voici, souvent tiraillés : entre le souci de notre personne et l'attention aux autres ; entre notre envie de posséder et le partage juste et fraternel ; entre notre besoin d'être reconnu·e et l'humble service d'autrui ; entre notre vision de la justice et l'appel à aimer et pardonner jusqu'à nos ennemis… 

Tel est le point de départ de ce chemin de Carême : le constat de l'écart douloureux entre notre désir profond et la réalité vécue au quotidien. Non pour nous culpabiliser, nous morfondre, nous mépriser ! Mais au contraire en nous en remettant avec confiance à ce Père qui est plus grand que notre cœur, même lorsque celui-ci nous condamne. Nous sommes attendus, espérés, appelés à vivre une "vie vivante" et à extirper patiemment de celle que nous visons tous les germes de mort et de destruction. Un vrai chemin vers la résurrection, parce que la résurrection commence aujourd'hui. 

Equipe Carême@Peinture - Myriam Tonus – Peinture Dominique Mertens – fnp-edition.com

Lire la suite

Annonce du carême 2021 - chemin de conversion du 17 au 4 avril

15 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Carême 2021

CARÊME 2021 - Chemins de conversion du 21 février au 4 avril 2021

Mercredi 17 février  – MERCREDI DES CENDRES 
  9 h 00  Messe à Hayange
10 h 30  Célébration à Marspich
16 h 00  Célébration à Neufchef 

Jeudi 18 février
  9 h 00  Messe à Hayange
 
Dimanche 21 février 1er Dimanche de Carême 
  9 h 15   Messe au Konacker
10 h 30   Messe à Marspich

– Marie STEY (anniversaire, six ans)

10 h 30   Messe à Hayange
– Senhorinha MACHADO et son fils, Joaquim
 

Lire la suite

Dimanche 14 février 2021 - "Je le veux, sois purifié"

14 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Méditation Dominicale

Évangile selon saint Marc (1, 40-45)

En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.

Compassion féconde

Jésus guérit un lépreux. Il est aisé de faire le parallèle entre la lèpre des lectures de ce jour et tous les malheurs qui s’abattent sur notre monde : la pandémie, le terrorisme, les catastrophes naturelles, le chômage… Nous pouvons aussi nous regarder et passer en revue toutes ces dimensions malades de notre vie qui nous assimilent à un lépreux. Nous sommes invités à renouveler notre regard sur Jésus et à convertir notre attachement à lui. 

Jésus nous apparaît dans le récit de ce dimanche comme un homme « saisi de compassion ». Les évangiles évoquent souvent ce sentiment de Jésus devant ceux qui souffrent : des personnes malades et des foules désorientées. 

La compassion de Jésus n’est pas de l’empathie bienveillante, mais une source féconde de guérison. Jésus pose un geste, généralement de la main, et le salut s’étend autour de lui comme un éclat de vie. Il nous est difficile dans nos mentalités occidentales d’envisager le salut de Jésus « comme » et « quand » il le veut. Nous fuyions tout ce qui peut nous rendre vulnérables. Sans compter que les sciences et les techniques nous ont longtemps donné l’illusion d’arriver à bout des maladies, de la vieillesse et de la mort… 

Aujourd’hui cet épisode nous invite à regarder notre monde souffrant non seulement avec bienveillance, mais encore avec compassion. Une compassion féconde qui engendre la vie et que Jésus donne à ceux qui la lui demandent.

Equipe Evangile@Peinture - Karem Bustica Prions en Église - F. Roger – Peinture Bernadette Lopez 

Lire la suite

Prière universelle 6e dimanche du temps ordinaire

13 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Pour l’Eglise répandue à travers le monde
Qu’elle soit particulièrement attentive aux exclus qui sont tenus à l’écart, comme le lépreux de l’Evangile, à cause de leur maladie, de leur identité, de leurs idées

Seigneur, nous t’en prions

Prions pour ceux qui sont enfermés dans le confinement,
pour ceux qui cherchent un réconfort sans le trouver,
pour ceux qui se sentent abandonnés.
Pour tous ceux qui sont atteints dans leur corps et dans leur cœur par les différents virus d’aujourd’hui,

Toi qui guéris et console, Seigneur nous te prions

Mercredi prochain le Carême se présente à nous
comme  « un temps pour changer, pour espérer »,
pour « libérer notre existence de ce qui l’encombre,
ce trop plein de choses, utiles et inutiles,
ce trop-plein d’ informations vraies ou fausses,
ces habitudes et ces dépendances qui nous enchaînent

Ouvrons la porte de notre cœur et de notre esprit,
à Celui qui vient partager notre condition humaine jusqu’à la mort :
Jésus, le Fils du Dieu vivant

Seigneur, nous te prions

En ce dimanche, jour de la Saint-Valentin,
prions pour tous les couples et particulièrement ceux de nos paroisses qui se préparent au mariage
Que chacun d’eux soit un témoignage d’amour et de fidélité,

Seigneur, nous te prions

 

Equipe PU@Peinture - M-M Peters- F Roger - Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Lire la suite

Annonce des messes du 11 au 14 février

9 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Messes : horaires

Jeudi 11 février 
  9 h 00  Messe à Hayange – fête de Notre-Dame de Lourdes
 
Dimanche 14 février
  9 h 15   Messe à Neufchef
10 h 30   Messe à Hayange – Madame et monsieur GODINHO – Arcilia DE JESUS, Antonio TEIXEIRA, Natercia DA CRUZ, Antonio DOS SANTOS –  Elise et Léon BAUDIN et les défunts de la famille – Pedro LOPEZ et son épouse – Willi RIECKENBERG décédé le 3 février à 77 ans –

Lire la suite

Dimanche 7 février 2021 - Tout le monde te cherche

7 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (1, 29-39)

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

ACTIVE BIENFAISANCE

Comme il est bon de regarder Jésus vivre... Il prêche à la synagogue, il prend des temps en famille chez ses disciples, il opère des guérisons sur les malades, expulse les démons... Jésus est à l’œuvre. Il vit des journées harassantes... on imagine bien les gens se presser autour de lui : un concentré d’attentes, d’angoisses et de misères... Comment être présent à tout ce défilé continuel ? Car il n’est pas question de s’y soustraire... Pas question non plus d’en être captif ! Jésus se laisse prendre par l’urgence des autres, mais il la fait précéder en tout par sa prise d’oxygène... Une petite phrase, plantée au milieu de cette page d’évangile, nous donne la clé de la vitalité de Jésus : « Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. » Avant sa journée pour les autres, c’est en solitaire qu’il va puiser l’énergie que les foules vont lui réclamer.

Regardons Jésus prier. Sa prière est chargée de tous ces visages, de toutes ces peines, de toutes ces vies perdues et retrouvées. Il est la voix de ceux qui n’ont plus la force de crier. Jésus est leur prière auprès du Père. Les cris silencieux trouvent en lui leur écho. Il n’est sourd à rien. Il voit et entend. Il partage à son Père tout le bien accompli et le bien à faire. Tout est pris dans sa prière. Sa journée entière est exaucement de la prière des autres. Son cœur est aligné sur leur misère. Il n’a pas d’autre réponse possible que de se donner lui-même à cette œuvre. Ses journées sans fin se suivent et se ressemblent. Leur fil rouge réside dans ce point de contact entre ciel et terre au petit matin. Chaque jour, Jésus choisit la peine de tous. C’est son urgence : que l’Évangile parvienne en mots et en actes à tous ceux qui en ont besoin.

Ce programme paraît presque trop simple... et même tout simplement TROP ! Comment vivre à ce point-là ? C’est la prière qui règle la question. Elle est le point d’écoute et de discernement. Jésus sait l’Évangile pour tous. Cela fixe un horizon et une limite. L’horizon qui le garde en mouvement vers tous les autres, sans exclusives. Une limite qui l’arrache à tous ceux qui voudraient le garder pour eux-mêmes. Dans la prière, Jésus retrouve son axe permanent, sa haute liberté de se distribuer à tous ceux qui l’attendent, sans se laisser happer ou enfermer d’une quelconque manière.

Regardons Jésus prier de bon matin. Entrons dans son silence et sa joie d’être avec le Père. Puisons avec lui la capacité d’accueillir tout ce que la journée va nous réserver, ce qu’elle va requérir de sa bonté. Osons vivre avec lui à crédit, à dépenser ce que nous n’avons pas, mais que nous serons sûrs de recevoir sur le moment pour en vivre. La prière de Jésus nous apprend à vivre à fonds perdus, parce que l’Évangile ne se paie pas de mots : ce sont des actes sonnants et trébuchants qui nous sont réclamés chaque jour. Ne tergiversons pas : offrons l’espace de notre prière et de nos journées pour que l’Évangile poursuive sa route!


Equipe Evangile@Peinture – Marie-Dominique Minassian - Peinture Bernadette Lopez – Fribourg -mise en œuvre F.Roger

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>