Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer
Articles récents

Méditation 26e dimanche du Temps Ordinaire

26 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (9, 38-43. 45. 47-48)
 

En ce temps-là, Jean, l’un des Douze, disait à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. » Jésus répondit : « Ne l’en empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ; celui qui n’est pas contre nous est pour nous. » Et celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense. « Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer. Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds. Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux, là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas.

Appelés à faire Église

Les textes de ce dimanche sont de nature à nous secouer et à orienter notre vie de chrétien. Jacques, dans son épître, n’y va pas de main morte. Mais il nous faut garder les pieds sur terre quand nous lisons cette lettre. L’argent, les richesses ne sont ni bons ni mauvais. Ce qu’il convient de regarder de plus près, c’est non seulement l’usage que nous pouvons en faire, mais aussi ce que nous n’en faisons pas. C’est la question de la justice et le sens du partage qui méritent d’être soulevés devant ces versets de Jacques, qui ne se prive pas non plus, dans d’autres versets, de rappeler que « la foi sans les œuvres est une foi morte » (Jc 2, 14-18). 

L’évangile de ce jour nous bouscule aussi. Au temps de Marc, l’Église était persécutée, et comme tout groupe persécuté, elle avait sans doute tendance à se renfermer sur elle-même, à compter ses forces et ses militants. « Celui qui n’est pas contre nous est pour nous ! » À travers son propos, Jésus dénonce, d’une certaine manière, l’esprit de clocher qui guette tout groupe humain et qui guette aussi nos communautés paroissiales écartelées entre plusieurs clochers au point qu’on en oublie, parfois, la dimension fondamentale du rassemblement dominical et l’appartenance à une communauté. La tentation est alors grande de choisir « son » clocher, l’heure de « sa » messe, une communauté réelle ou une communauté virtuelle grâce aux médias.

Au-delà des mots et des images, Jésus appelle à l’urgence de la conversion. Christ nous appelle à faire Église

Equipe Evangile@Peinture - Père Benoît Gschwind – PrionsenEglise -Peinture Bernadette Lopez
 

Lire la suite

Prière universelle 26e dimanche TO - Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié 2021

22 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Seigneur, nous te prions pour l’Eglise. 
Que ton Esprit nous rende capables de vivre chaque jour la communion des diversités, « en harmonisant les différences sans jamais imposer une uniformité qui dépersonnalise ».

Seigneur, nous te prions

Seigneur, nous te prions pour chaque chrétien. 
Que cette Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié fortifie l’élan missionnaire qui nous invite à « élargir notre tente pour accueillir tout le monde », en allant jusqu’aux périphéries de notre société, dans le souci du dialogue œcuménique et interreligieux.

Seigneur, nous te prions

Seigneur, nous te prions pour celles et ceux qui assurent des responsabilités dans notre pays. 
Affermis en eux la culture de la rencontre, afin que nous construisions un avenir « en couleurs », où le talent de chaque personne est valorisé et que tous, nous prenions soin de notre maison commune.

Seigneur, nous te prions

Seigneur, nous te prions pour les hommes et les femmes de bonne volonté qui s’engagent auprès des étrangers, des migrants et des marginaux. 
Fais que nous cherchions ensemble à atteindre « un développement plus durable, équilibré », qui transforme les frontières en lieux de rencontre privilégiés, où le miracle d’un « nous »de plus en plus grand peut s’épanouir.

Seigneur, nous te prions

Seigneur, nous te prions pour les personnes migrantes qui ont perdu la vie sur le chemin de l’exil. 
Touche nos cœurs et fais-nous compagnons de route, « fils et filles de cette même terre », membres d’une seule famille humaine.

Seigneur, nous te prions

Equipe PU@Peinture - Pape François - Image service nationale Mission et Migrations

Lire la suite

Annonces des messe les 25 et 26 septembre 2021

21 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

 Jeudi 23 septembre
  9 h 00  Messe à Hayange 
Samedi 25 septembre
18 h 30   Messe à Serémange
18 h 30   Messe à Ranguevaux
 Dimanche 26 septembre
  9 h 15   Messe à Neufchef
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange

Lire la suite

Méditation 25e dimanche du Temps Ordinaire

19 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Méditation Dominicale

Évangile selon saint Marc (9, 30-37)
 

En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. » Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger. Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

ATTENTION PREMIÈRE

Difficile de continuer le quotidien avec pareille annonce. Le maître que l’on a choisi de suivre déclare de lui-même sa fin toute proche. Et cela ne semble pas le troubler outre mesure puisqu’il poursuit sa route. Mais dans les rangs des disciples, les discussions vont bon train. Jésus les laisse d’ailleurs se développer. Cela ne l’effraie pas. Il réserve son recadrage au point d’arrivée. Car là, c’est un contraste frappant : la parole débridée fait place au silence gêné d’enfants pris la main dans le sac. Ils sont tout simplement en train de se projeter vers la succession de Jésus, pour déterminer celui qui serait susceptible de prendre sa place de leader. Les prétendants semblent d’ailleurs légion. En venant les questionner, Jésus vient mettre en lumière cette lutte intestine et la tuer dans l’œuf. Son recadrage est clair et il comporte deux éléments. Comme les deux montants d’une échelle…

L’échelle qu’il vient dresser pour ses disciples englués dans leurs egos est celle du service. Échelle renversante pour les velléités d’ascension : il faut choisir d’être dernier et serviteur de tous. Première déroute… Le centre de l’attention est aussi déplacé. Le dernier est en position de voir tous les autres devant lui. Son attention n’est plus focalisée sur son propre besoin aux dépens des autres, mais sur celui qui n’a personne pour prendre soin des siens. L’enfant dépend de tous. C’est donc sur lui prioritairement que doit porter l’attention du service. Lui et tous ceux qui, comme lui, sont laissés pour compte.

Échelle renversée : les derniers seront premiers dans l’attention à leur porter. Voilà un programme bien subversif ! En même temps que Jésus dévoile la croix qui l’attend, Jésus esquisse celle des disciples et de la mission qu’ils auront à assumer en son nom. Mais la route est longue jusqu’à ce que les uns et les autres empoignent réellement cette échelle étrange. En devenant leur premier de cordée, Jésus s’est fait lui-même le serviteur de tous. Et il compte bien les conduire avec lui à la croix qui balaiera définitivement le pouvoir du mal et ses courants d’air suprématistes. Il y a cependant encore bien du chemin à parcourir, jusqu’à la débandade de la croix pour que le don du Christ apparaisse à tous comme la seule échelle possible vers ce monde meilleur où le plus petit deviendra enfin le plus grand dans le cœur de tous.

Ne nous lâche Seigneur Jésus sur le chemin étroit et serein de ta joie. Ton Royaume et ton échelle renversée nous font signe !
 

Equipe Evangile&Peinture – M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Prière universelle 25e dimanche de Temps ordinaire

17 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Prions pour ceux qui ont été appelés à être ministres de l’Église : pour qu’ils accomplissent leurs missions dans un esprit de service et d’humilité, 

Envoie sur eux, Seigneur, ton Esprit de sagesse, nous t’en prions

Que vienne en nous et dans notre monde l’Esprit de paix, 
que tous les hommes se reconnaissent enfants d’un même Père et frères les uns des autres, 

Seigneur, envoie ton Esprit de Paix, nous t’en prions

Prions en cette Journée du patrimoine, pour que chacun de nous essaie de transmettre aux jeunes générations les valeurs spirituelles et culturelles qui nous font vivre. 

Seigneur, envoie ton Esprit de connaissance, nous t’en prions

Prions pour ceux qui, à travers le monde, subissent outrages et tourments : les migrants, les victimes de violences familiales, les chrétiens persécutés, les oppressés par de cruelles dictatures 

Envoie sur eux, Seigneur, ton Esprit de force, nous t’en prions  

Prions pour notre communauté : pour qu’elle accueille le Christ comme on accueille un enfant, 

Envoie sur elle, Seigneur, ton Esprit de piété, nous t’en prions

EquipePU@Peinture - Eglise de Hayange

Lire la suite

Annonce des messes du 16 au 19 septembre

14 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Jeudi 16 septembre
9 h 00  Messe à Hayange 
 Samedi 18 septembre
16 h 30   Mariage à Serémange – Anthony LOPEZ et Aude MAQUINE –
18 h 30   Messe à Serémange 
 Dimanche 19 septembre 
 9 h 15   Messe au Konacker 
10 h 30   Messe à Hayange – Paolo FOTI (six mois) – Gaspar PEREIRA, Antonio PEREIRA, Abilio PEREIRA – Paolo LORENZELLI (anniversaire, 2 ans) –   
11 h 30  Baptêmes à Hayange – Abbygaël WOCKAL – Andrea CECCHINI 

Lire la suite

Publié depuis Overblog

12 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (8,27-35)
 

En ce temps-là, Jésus s’en alla, ainsi que ses disciples, vers les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il interrogeait ses disciples : « Au dire des gens, qui suis-je ? » Ils lui répondirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un des prophètes. » Et lui les interrogeait : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre, prenant la parole, lui dit : « Tu es le Christ. » Alors, il leur défendit vivement de parler de lui à personne. Il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite. Jésus disait cette parole ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches. Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera.


Qui est-il ?

Cela se passe dans les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. Jésus fait un petit sondage auprès de ses disciples. La question est simple et directe : « Au dire des gens, qui suis-je ? » Et les « gens » ont une idée vague sur sa personne : ce qui est sûr, c’est que c’est un prophète. Mais on ne sait pas lequel. Est-ce Jean le Baptiste revenu à la vie, ou Élie dont le retour était annoncé, ou encore un autre prophète ? 

Face à cette perplexité, Jésus sollicite auprès des disciples une réponse plus personnelle. C’est Pierre qui répond. Pour lui, Jésus est le Christ. Ce Christ n’est pas un libérateur politique. C’est un homme derrière lequel on peut marcher, en renonçant à soi-même. Le chemin par lequel il passe est fait de souffrance, de mort et de résurrection. Il a porté nos souffrances, il s’est chargé de nos douleurs. 

La question de Jésus et la réponse de Simon Pierre provoquent chaque génération, chaque chrétien et chaque Église à répondre à la question de l’identité de Jésus. Une des façons pour nous de répondre à cette question pourrait se faire à travers une double attitude à adopter : ne pas nous dérober à nos semblables, et nous mettre dans la tête que la manière de suivre le Christ ne consiste pas à dominer ou à asservir les autres, mais à apprendre à les servir

Equipe Evangile@Peinture -Père Jean-Paul Sagadou – PrionsenEglise -  Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Prière universelle 24e dimanche de Temps ordinaire

9 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière universelle

« Et pour vous qui suis-je ? » interroge Jésus aujourd’hui. 
Prions pour l’Église chargée d’annoncer au monde que Jésus est le Christ. 
Prions pour les prêtres, signes du Christ pasteur qui donne sa vie. 
Prions pour les catéchistes et tous les acteurs de l’évangélisation. 

Que l’Esprit Saint donne à tous la foi des apôtres    

Prions pour toutes les personnes et les peuples qui souffrent au nom de leur foi. 
Prions pour ceux qui cherchent Dieu. 
Prions pour ceux qui portent leur croix avec foi et persévérance derrière le Christ.

Que l’Esprit Saint nourrisse leur espérance

5 ans après la tuerie du Bataclan, que de souffrance encore. Prions pour tous ceux dont l’être profond est meurtri par des évènements traumatisants ; prions aussi pour tous les exilés blessés par la nécessité de fuir leur pays. 

Que l’Esprit Saint nous garde tous dans sa paix.

Pour les jeunes et leurs enseignants, pour ceux qui rendent service à notre paroisse : en cette rentrée scolaire, qu’ils accueillent leurs responsabilités avec confiance et dans la joie. 

Que l’Esprit Saint renouvelle à chacun un esprit de connaissance
 

Equipe PU@Peinture – Fiches Dominicales – Peinture Bernadette Lopez    
 

Lire la suite

Annonce des messes du 9 au 12 septmebre

6 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Messes : horaires

Jeudi 9 septembre   
  9 h 00  Messe à Hayange  
 Samedi 11 septembre
16 h 30   Mariage à Marspich – Clémence MUNIER et Marc SALVATORI
18 h 30   Messe à Marspich 
 Dimanche 12 septembre
  9 h 15   Messe à Neufchef – Albino LORENZI (anniversaire, 50 ans) et les Défunts des Familles LORENZI–VIGANI – Angelo GIUSTI (anniversaire, 2 ans) et les Défunts de la Famille
10 h 30   Messe à Hayange – Antonio TEIXEIRA, Arcilia DE JESUS, Natercia DA CRUZ, Amelia et Antonio DOS SANTOS
11 h 30  Baptême à Hayange – Antony FILSER 

Lire la suite

Méditation 23e dimanche du Temps Ordinaire

5 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (7,31-37)

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient. Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »
 
VIE RELIÉE
On imagine bien la scène, le brouhaha et les gens se presser autour de Jésus. Au carrefour des nations, il est manifestement attendu par tous ceux qui cherchent une issue à leur malheur. La foule pourrait noyer le regard, empêcher les rencontres. Mais non. L’attention de Jésus est bien présente à chacun, à ce groupe de gens concernés par cet homme coupés des autres par ses infirmités. On lui demande de poser la main sur lui. Ses gestes vont beaucoup plus loin. Ils sont étonnants. Mais qu’importe le comment. Ce qui compte, c’est le résultat. D’ailleurs, l’homme est revenu à la vie. Il peut désormais communiquer avec son entourage. Jésus a tout bien fait, retient-on. Ce résultat suffit. Et les oreilles se ferment aussi vite aux recommandations de silence de Jésus. Étonnant… débordé par la satisfaction de tous Jésus n’est plus entendu. Ils ont obtenu ce qu’ils voulaient. Le reste importe peu. On voit bien cet aspect de l’histoire. On pourrait s’en arrêter là. Mais… restons un peu avec Jésus.
 

Lui s’est impliqué. Il s’est mêlé de l’histoire de cet homme. Sa salive s’est mêlée à la sienne. Sa vie est un espace ouvert à tous. Sa joie secrète, c’est de rendre la vie aux autres et de continuer son chemin jusqu’à ce qu’il croise d’autres histoires, d’autres visages, d’autres urgences. Dieu est au milieu de nous et délivre nos vies de toutes ses infirmités. Il nous restitue à nous-mêmes, aux autres, il est pour nous. Qui est Dieu ? Il est là, au creux de nos oreilles, sur le bout de nos langues pour délivrer les cabossés et les estropiés de la vie. C’est lui qui nous a choisis et placés au milieu du monde pour qu’il vienne à lui et soit délivré de son mal. Dieu compte sur nous pour que nous ne soyons pas sourds aux appels de ceux au milieu desquels nous nous tenons. Il a posé depuis toute éternité sa parole de vie sur nous, elle baigne notre langue pour que son feu réchauffe les désespérés de la vie.
 
Ton urgence est passée dans nos artères. Notre coeur bat de tes combats. Notre regard voit comme tu vois et nos oreilles vibrent au cri des humiliés et des malheureux. Ta joie nous atteint, ta charité nous saisit, ton temps est venu embraser notre désir d’aimer. Tu es venu libérer notre pouvoir de guérison. C’est pour que ce monde que tu aimes reçoive ta vie, ta tendresse, ta consolation. Tu nous confies ton ministère de guérison. C’est désormais au creux de nos mains. Chaque jour tu nous envoies vivre de ta vie, de ta parole et de tes gestes. Il en va de ta gloire et du salut du monde. Seigneur, je n’en suis pas digne, mais sur ta parole j’irai ouvrir l’avenir…

Equipe Évangile&Peinture- M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>