Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer
Articles récents

Méditation 3e dimanche de Pâques

18 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

PASSAGE DE TEMOIN

Le Crucifié-Ressuscité a décidément bien du mal à se faire reconnaître des siens. Leur réel, c'est la mort de leur maître. La Résurrection demeure pour eux une lointaine idée. Il leur faut le Ressuscité pour la faire passer dans le concret et chasser la peur qui règne dans leurs esprits en perte de repères. Alors quand Jésus débarque au milieu d'eux, c'est bien pour opérer ce passage et ancrer leur relation dans cette nouveauté. « La paix soit avec vous... » Première conversion à vivre... Accueillir sa paix, se laisser faire par sa présence, sentir en soi la consolation de la relation retrouvée après la blessure de la séparation. Son évocation suffit à le rendre présent.
 
Deuxième conversion : la maîtrise des pensées... rester dans cette présence. Ne pas se laisser emporter par le doute ou les objections. La réalité de la Résurrection ne repose pas sur un simple faisceau d'indices ou le témoignage de quelques illuminés. C'est le Ressuscité lui-même qui vient interroger ses disciples et leur donner sa chair à voir, à croire. Elle est le point d'accomplissement de toute l'Écriture. Sa chair ressuscitée condense en elle toute l'histoire qui y trouve sa résolution. Point d'incandescence.
 
Troisième conversion : habiter l'Écriture... ne pas la quitter. Y contempler l'histoire du Fils de Dieu. C'est désormais dans les disciples que repose la vérité qu'elle contient. Ils deviennent le point de passage, le point d'ancrage pour une nouvelle genèse. Une autre page va s'écrire avec eux. Ils ont reçu la charge d'annonce. Leurs vies vont s'aligner sur l'événement et être en miroir de cette nouveauté. La Résurrection n'est pas une idée. Ce sont des existences qui ont basculé dans la paix du Christ et relayent sa vie au monde. Des vies qui donnent le Christ à croire par la vérité qui les anime et qu'ils partagent.
 
Quatrième conversion... Des hommes et des femmes baptisés dans la paix et la joie du Christ : diffuseurs d'espérance vive. Des vies qui ne font peut-être plus nombre, mais qui font signe… C'est désormais à nous de donner l'Amour à croire.
 


Equipe Evangile&Peinture - M-M Minassian – Peinture Berna et Arcabas

Lire la suite

Prière universelle 3e dimanche de Pâques

16 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

« La paix soit avec vous »
Le Ressuscité confie à son Eglise cette annonce de la paix qu’il offre à tous les hommes.
Pour que l’église soit au service de cette paix entre les peuples

Seigneur, nous te prions

« Avez-vous ici quelques choses à manger ? »
La sous-alimentation menace des populations entières et surtout des enfants.
Pour que toutes les associations humanitaires ne relâchent pas leurs efforts et nous interpellent sans cesse pour un meilleur partage des richesses

Seigneur, nous te prions

« Pourquoi êtes-vous bouleversés ? »
Pour toutes celles et tous ceux qui sont désespérés à la manière des disciples d’Emmaüs :  les malades, ceux qui ont perdu leur emploi, ceux que la pandémie a fragilisés. 
Que le Christ dont la parole réchauffe soit leur lumière.

Seigneur, nous te prions

« À vous d’en être les témoins » 
Pour nous qui sommes rassemblés par ta parole, pour les nouveaux baptisés et pour tous ceux qui puisent dans l’Évangile des forces nouvelles, 

Seigneur, nous te prions

Equipe PU@Peinture - Peinture Arcabas 

Lire la suite

Annonces des messes du 18 avril - 3e Dimanche de Pâques

13 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Messes : horaires

Jeudi 15 avril
   9 h 00 Messe à Hayange
Dimanche 18 avril
  9 h 15   Messe à Neufchef
  9 h 15   Messe au Konacker
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange

– Ada CIANFAGLIONE (anniversaire, 10 ans) – Patrick MANYS (anniversaire, 14 ans) et les défunts de la Famille – António TEIXEIRA, Arcilia DE JESUS, António DOS SANTOS, Natercia DA CRUZ, Guilherme TIMOTEO CRUZ
10 h 30   Assemblée de prières à Serémange-Erzange

Lire la suite

Méditation du 2e dimanche de Pâques

11 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

RÉANIMATION PASCALE

Que d’obstacles ! Nous fêtons d’année en année la résurrection de Jésus, et c’est la liturgie qui nous confronte à la difficulté de croire. Les disciples n’y échappent pas. L’expérience du tombeau vide n’as pas été une évidence de foi pour tous. Pierre, Marie-Madeleine... Il a fallu un second temps, une répétition. Comme si les sécurités mentales devaient être d’abord ébranlées pour être ensuite définitivement levées. 

La foi est une reddition de tout l’être, un désarmement profond devant ce fait inouï qui dépasse l’entendement. La résurrection n’appartient pas à l’ordre de la nature. Elle le supplante ouvrant grandes les portes de la vie sur le vestibule du Royaume. 

Ce passage d’un monde à un autre, c’est la foi qui l’accomplit et y fait accéder. La foi est rencontre, modification de soi au contact du Royaume. Mais il peut y avoir refus, évitement, contournement, préservation de soi. Ceux qui ont croisé la route de Jésus ont vécu cela. Ses disciples aussi. Et au bout de leur compagnonnage avec leur maître, c’est pour eux la toute dernière épreuve, sa mort, qui les accule à l’acte de foi ultime, les faisant basculer dans la vie qui ne finit pas. 

Pour ce faire, Jésus leur apparaît. À quelques-uns d’abord... ils sont bouleversés mais ils ne sont pas crus par les Onze quand ils rapportent cette rencontre. Jésus va donc leur apparaître collectivement. Seul Thomas n’est pas là. Sa paix les rejoint dans leur peur. Mais malgré leur envoi en mission et le souffle reçu du Ressuscité, ils restaient toujours reclus, portes verrouillées. Il fallait une répétition. Il fallait vaincre la résistance ultime de l’un d’entre eux pour que le corps tout entier des disciples s’en trouve libéré, affranchi. Cela ne pouvait pas se faire par le témoignage des autres, mais seulement par un contact direct avec le Crucifié-Ressuscité...

La réalité de la mort n’est pas effacée par la Résurrection. Elle est supplantée. Elle n’est plus un point final mais le point focal qui emmène la vie sur un autre versant. La foi nous fait vivre depuis l’autre rive. Les croyants sont des survivants. La foi en la Résurrection n’est pas de l’ordre de l’évidence. Elle n’est pas matérielle. Elle lutte contre une absence. Elle est mémoire d’une annonce et bouleversement d’une rencontre. Elle a besoin du témoignage des autres et de la rencontre avec le Crucifié-Ressuscité. L’un valide l’autre.

Notre cœur est prompt au doute. Il lui faut la répétition de la grâce pour s’abandonner au mystère de la vie victorieuse de la mort. Dieu sait. Dieu donne. Et redonne. Béni soit Dieu !
  

Equipe Evangile&Peinture – M-D Minassian – Peinture Berna 
 

Lire la suite

Prière universelle Dimanche de la Divine Miséricorde 2e dimanche de Pâques

8 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

« Moi je vous envoie »
Prions pour l’Église-Communion, établis comme Nation Sainte, Peuple de Dieu, Race Choisie, communauté sacerdotale royale, témoin de la miséricorde de Dieu.
Donne-lui d’être fidèle à sa mission, par la vérité de sa vie et la fraternité de ses structures, en proclamant l'Evangile à Toute la Création

Dieu miséricordieux, apprenez-nous à rendre grâce par ces mystères de Pâques

« Jésus leur dit : la paix soit avec vous » 
Prions pour la communauté humaine, contaminée par tant de violence, de haine et de guerre. 
Donne la "Pax Christi" à chaque homme de ce monde, appelé des ténèbres à Ta merveilleuse Lumière et qui a soif de vivre dans le Bonheur.

Dieu, par la douloureuse Passion et la résurrection de Ton Fils, sois miséricordieux pour nous nous et pour le monde entier

« Recevez l’Esprit Saint »
Dans la confiance et dans la joie
Que nos familles, nos peuples, nos nations et le Monde entier soient consacrés aux Cœurs Unis de Jésus et de Marie dans le Saint Esprit, sous le regard de Joseph

Notre-Dame du Point du Jour, apprenez-nous à vivre ensemble avec la Nature, au ciel comme sur la terre

« Huit jours plus tard, Jésus vient »
Que cette parole de confiance et de patience imprègne le cœur de chaque communauté paroissiale ! 
Que la joie de Pâques éclaire nos vies et nous rapproche de Dieu et de nos frères. 
Que le Christ ressuscité accueille nos défunts dans Sa Lumière. 

Dieu miséricordieux, apprenez-nous à puisez avec joie aux sources du Sauveur

 

Equipe PU@Peinture - Pierre Lemaire - François Roger - Les Cœurs Unis de Notre -Dame du Très Saint Rosaire

Lire la suite

Messe de la Divine Miséricorde

8 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Horaires

Jeudi 8 avril
  9 h 00  Messe à Hayange Saint Martin
Dimanche 11 avril
  9 h 15   Messe de la divine miséricorde à Neufchef
  9 h 15   Messe de la divine miséricorde au Konacker
10 h 30   Assemblée de prières de la Divine Miséricorde à Marspich
10 h 30   Messe de la divine miséricorde à Serémange
10 h 30   Messe de la divine miséricorde à Hayange

Lire la suite

Le Lundi de l'Ange

7 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #méditation

« A vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, elles n’ont pas trouvé de corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : deux anges, qui disaient qu’il est vivant. » Luc (24,1-8)

Le pape François a expliqué ce  lundi de Pâques que « même les femmes qui étaient allées au tombeau et l’avaient trouvé ouvert et vide, ne pouvaient pas affirmer: « Il est ressuscité », mais seulement dire que le tombeau était vide »: « Que Jésus était ressuscité, seulement un ange pouvait le dire avec le pouvoir d’être un messager du ciel, avec le pouvoir donné par Dieu pour le dire, de même qu’un ange – seulement un ange – avait pu dire à Marie: « Tu concevras un fils […], et il sera appelé fils du Très-Haut « (Lc 1, 31). C’est pour cela que nous disons que c’est le « Lundi de l’ange » parce que seul un ange peut dire par la force de Dieu : « Jésus est ressuscité »

Le Ressuscité n’envoie pas ses disciples « annoncer », comme dans les récits que nous le lisons ce mercredi de l’octave de Pâques. Nous comprenons que la rencontre avec le Christ, comme le ressente les disciples d’Emmaüs, ne peut se garder pour soi seul, qu’elle se partage. Là est le fondement d’une communauté de disciples du Christ appelée à célébrer le Vivant et à témoigner de sa présence comme missionnaire de sa Lumière, dans la proclamation et l’écoute de la Parole, dans la prière et la fraction du pain, dans une qualité d’être et d’amour fraternel, à vivre à travers nos vies quotidiennes.

Jour de Pâques à l'église St Martin de Hayange

Ressusciter, c’est renaître à une vie nouvelle, nous dit l’Évangile. Cette renaissance commence dès maintenant, et se vit tous les jours, chaque fois que nous devenons un peu plus libres et un peu plus aimants. « Alléluia, Alléluia, Voici le Point du Jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jours de bonheurs et de joies ! Alléluia »
 

Equipe Evangile@Peinture – sœur Emmanuelle Billoteau – PrionsenEglise – Peinture Fra Angelico

Lire la suite

Méditation Jour de Pâques

4 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

« Il vit et il crut »

L’évangile nous présente un matin de Pâques mouvementé par des allers-retours et des rencontres. L’homme qui est passé au milieu de nous « en faisant le bien », fait courir tout le monde, hommes et femmes. Marie Madeleine court vers le tombeau, puis elle court trouver Simon-Pierre et l’autre disciple. Les deux disciples courent alors vers le tombeau, l’autre disciple même plus vite que Pierre. Tous se précipitent jusqu’aux frontières de la mort. Cette course s’achève sur une phrase magnifique qui nous renvoie à l’apôtre Jean et à nous-mêmes : « Il vit et il crut » 

La foi chrétienne est la rencontre de deux visages : celui du Christ et celui du disciple. Les disciples ont vu et ils ont cru. À nous, aujourd’hui, il est demandé de croire sans voir, ou plutôt de croire pour éventuellement voir. Devenir croyant en Jésus ressuscité, c’est passer de la crainte à la confiance, du conflit à la paix, de la fermeture à l’ouverture, du repli à la mission. 

Jésus a offert sa vie pour donner la vie, sur une croix. Ce faisant, il ne nous tourne pas seulement vers le passé de sa passion mais aussi vers l’avenir de la mission. Vivre la foi chrétienne sera toujours sortir de ses enfermements personnels et collectifs, reconnaître le crucifié-ressuscité, se laisser recréer par le souffle de l’Esprit. 

Finalement, seul l’amour a les yeux perçants. Nul ne peut dire qu’il a vu le Christ, s’il ne se met pas à le suivre ; car tout regard sur le Fils de Dieu nous conforme à son mystère de mort pour la vie ; jusqu’au moment où nous le découvrirons dans la gloire. Au fond, c’est la foi qui élargit le regard. « Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu », dira Jésus à Marthe. 

La mort douloureuse de Jésus et l’incroyable nouvelle de sa résurrection, reprise inlassablement depuis deux millénaires par tous les chrétiens du monde, doivent stimuler notre foi et nourrir notre espérance.

Evangile@Peinture -Père Jean-Paul Sagadou, PrionsenEglise– Peinture Arcabas 

La résurrection de Jésus me met-elle en mouvement ? Comment ?            

Aujourd’hui, comment suis-je témoin de la résurrection de Jésus dans mon milieu de vie ? 

Lire la suite

Prière universelle Dimanche de Pâques

4 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière universelle

Prions pour l’Église qui fête aujourd’hui la victoire de Jésus sur la mort et le péché. 
Conduis-la sur des chemins d’unité. Donne à chacun de ses membres d’être les humbles témoins de la bonté de Ton Père.

Christ ressuscité, nous t’en prions

Prions pour toutes ces populations enfermées dans la peur par des régimes politiques et économiques tyranniques. 

Prions en particulier pour la Birmanie très éprouvée actuellement. Prions pour la Liban dont la population souffre de pauvreté de plus en plus. Prions pour tous ces pays où trop d’injustice règne.

Christ ressuscité, nous t’en prions

« Voici le jour que fit le Seigneur », proclame le psaume. 
Regarde, Jésus, tous ceux qui attendent des jours meilleurs, parce que la pauvreté, la faim, les guerres et les violences de toutes sortes détruisent tout espoir de vivre dignement.
Sois présence et force au cœur des hommes et des femmes qui aident leurs frères à renaître, à reprendre confiance en eux, à guérir

Christ ressuscité, nous t’en prions

« Le premier jour de la semaine ». Ainsi s’appelle le dimanche, jour où tous les chrétiens se rassemblent pour célébrer la résurrection de Jésus. 
En cette fête de Pâques, Sois présence et lumière au cœur de notre communauté chrétienne qui essaie, jour après jour, d'être un signe de ton amour pour tout homme, 

Christ ressuscité, nous t’en prions

PU@Peinture – Pierre Lemaire – Marie-Madeleine Peters – Peinture Arcabas
 

 

Lire la suite

Veillée Pascale B: "Qui nous roulera la pierre ? "

3 Avril 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Vigile Pascale

L’évangile : Marc 16,1-6

Le sabbat terminé, Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des parfums pour aller embaumer le corps de Jésus. De grand matin, le premier jour de la semaine, elles se rendent au tombeau dès le lever du soleil. Elles se disaient entre elles : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? » Levant les yeux, elles s’aperçoivent qu’on a roulé la pierre, qui était pourtant très grande. En entrant dans le tombeau, elles virent, assis à droite, un jeune homme vêtu de blanc. Elles furent saisies de frayeur. Mais il leur dit : « Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où on l’avait déposé. Et maintenant, allez dire à ses disciples et à Pierre : “Il vous précède en Galilée. Là vous le verrez, comme il vous l’a dit.” »
 

« Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? » Trois femmes se dirigent d’un pas lourd vers le tombeau afin d’embaumer le corps de Jésus. Elles sont tout entières enveloppées de nuit. Elles ont accompagné Jésus lors de sa mission itinérante, puis souffert avec lui, veillant au pied de la croix et le pleurant lors de son ensevelissement. La lourde pierre s’est refermée à jamais sur le tombeau. Une part d’elles-mêmes est morte avec Jésus. Leur cœur est aussi lourd que cette pierre. Elles se rendent pourtant au tombeau, avec la secrète espérance que quelqu’un « roulera la pierre », mais qui ?

À la vue du tombeau, les femmes écarquillent les yeux : « On a roulé la pierre » Elles sont tétanisées par ce qu’elles voient, ou plutôt ne voient pas. Car du corps de Jésus, nulle trace. Entrant dans le tombeau, elles découvrent « un jeune homme assis à droite, enveloppé d’une robe blanche ». Déjà, Marc faisait mention, lors de l’arrestation de Jésus, d’un jeune homme enveloppé d’un drap – comme le cadavre du crucifié –, qui avait échappé, nu, aux mains de ses poursuivants. N’est-il pas la figure de tout apôtre, de tout baptisé quittant l’habit du vieil homme pour plonger nu dans la mort avec le Christ et revêtir l’habit de lumière, ressuscité avec le Christ ? Et cet habit resplendissant ne renvoie-t-il pas au Christ transfiguré désormais assis à la droite du Père ?

Du tombeau vide jaillit la parole du témoin : « Vous cherchez Jésus le crucifié, il n’est pas ici, il est ressuscité. Il vous attend en Galilée. » Le Ressuscité reste à jamais marqué par sa Passion. Ainsi, le feu qui s’élève au cœur de la nuit pascale n’efface pas l’obscurité : il jaillit comme l’assurance d’une présence qui éclaire et réchauffe, signe du Dieu avec nous qui accomplit sa promesse.

C’est désormais en Galilée que se joue la rencontre du crucifié-ressuscité, le lieu de naissance des disciples, mais aussi de leur premier appel. Il est présent au cœur de notre vie et de l’histoire des hommes. Son Esprit saint est à l’œuvre dans notre histoire chaotique, marquée par la souffrance et la mort, par le mystère du mal.

Equipe Evangile@Peinture - Frère Nicolas Morin - de la Fraternité franciscaine de Besançon - Peinture Berna                                Prier

Béni sois-tu Seigneur
pour la joie de ce jour.
Dire « Pâques »ne me suffit pas.
Mais la vivre avec toi, Seigneur
depuis plus de quarante jours,
voilà mon témoignage.
Toi qui as traversé mes enfers,
toi le Christ de miséricorde,
j’ai mis ma main dans la tienne.
Avec toi, j’ai couru le bon combat
qui va de la mort à la vie.
Je n’ai pas triché en t’avouant
mes peurs, mes doutes, mes échecs.
Ta vérité m’a rendu plus libre.
Et tu as mis mon cœur au large.
Ce cœur à qui tu promets
de connaître son frère, sa sœur,
de s’apprendre dans l’autre,
en Galilée, là-bas…ici…
Ta présence Seigneur,
sera ma force et mon chant.

Ainsi soit-il !

Textes : Anne Soupa
Illustration : Dominique Mertens - fnp-edition.com

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>