Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer
Articles récents

Prière universelle 4e dimanche de l'Avent 2022

16 Décembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Nous te prions Seigneur, pour l’Eglise qui témoigne de « Dieu avec nous » et porte au monde la divine Parole. Qu’elle aide chaque homme, femme et enfant justes, à l’image de Joseph, à se conformer au projet de Dieu et à remplir fidèlement sa vocation.     .

Dans la Lumière de la Paix de Bethléem, Seigneur nous te prions

Nous te prions Seigneur, pour les peuples qui sont confrontés à des bombardements, à la guerre ouverte. Que le mystère de Noël éclaire, jour après jour, le cœur de tous ceux qui souhaitent construire la paix sur cette terre !

Dans la Lumière de la Paix de Bethléem, Seigneur nous te prions

Nous te prions Seigneur, pour les femmes qui attendent un enfant, entourées 
de l’amour d’un époux et père attentif , et pour celles qui sont seules face au défi de la vie. 

Dans la Lumière de la Paix de Bethléem, Seigneur nous te prions

Nous te prions Seigneur, pour notre communauté de paroisses. Qu’elle accueille avec la foi de Marie et de Joseph la venue du Sauveur. 

Dans la Lumière de la Paix de Bethléem, Seigneur nous te prions

Seigneur, donne-nous, comme Joseph et Marie, d’accueillir avec empressement ta Parole et la grandeur de tes projets en nous, et à nous mettre, en toute liberté, au service de tous, pour que tu puisses naître en chacun !

Dans la Lumière de la Paix de Bethléem, Seigneur nous te prions

Equipe PU@Evangile - Accueil de la Lumière de la paix de  Bethléem à St Joseph de Serémange
 

Lire la suite

Hayange- Serémange accueille la Lumière de la Paix de Bethléem

12 Décembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #La Lumière de la Paix de Bethléem

Dimanche 11 décembre à 16h00, la Lumière de la paix de Bethléem a été accueillie en l’église St Joseph de Serémange-Erzange par les enfants, parents et paroissiens venus de Hayange, St Nicolas en Forêt, Neufchef et Serémange.

Avant l’arrivée de la Lumière de la Paix, les enfants de la communauté de paroisses du " berceau du fer " qui préparent leur communion ont animé au pied de la table eucharistique la création d’une crèche vivante au rythme d’une procession de l'étoile de Bethléem, des anges, de l’âne et du bœuf, des bergers et des moutons, de Marie et de Joseph et des rois mages.

« Bientôt, c’est Noël, préparons-nous ! Jésus va venir, à nouveau chez nous » a été chanté en chœur par l’assemblée et la chorale de l’église St Joseph.
 
Une pause-goûter avec gâteaux, boissons chaudes et froides, friandises, préparée par les parents et la chorale offert à tous, a permis à chacun de partager un chaleureux moment de convivialité.
 
En seconde partie de cette célébration, la chorale Ste Cécile de Serémange a proposé à l'assemblée de communier à l'Esprit de Noël en chantant : "minuit chrétien", "Noël c’est l’amour", "douce nuit", "vive le vent", "Venez mes enfants"… repris en chœur par tous.

Enfin arrivée, la Lumière tant attendue, portée par les enfants a vite été transmise à tous ceux présents dans des petites lanternes, bougies, lumignons sous verre. 

Chacun devenant ainsi un messager de paix en offrant cette lumière à ses proches et au voisinage pour illuminer leurs maisons avec ce message d'espérance de Noël :" osez le premier pas sur le chemin de la Paix."

Dans la Lumière de cette après-midi de fraternité, les accompagnatrices et accompagnateurs, Didier, Fabienne, Marie-Madeleine, Dominique, Magalie, Bénédicte, Gladys, Michèle … vous souhaite 
« Joyeux Noël à tout le monde dans la Paix du Christ »

 

Lire la suite

Méditation 3ième dimanche de l'Avent A

11 Décembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Matthieu (11, 2-11)

En ce temps-là, Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des œuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux, lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! » Tandis que les envoyés de Jean s’en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu’êtes-vous donc allés voir ? un homme habillé de façon raffinée ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois. Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète. C’est de lui qu’il est écrit : ‘Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi.’ Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui. »

TÉMOIGNAGE RÉCIPROQUE

Comme c’est beau de voir celui qui a dédié sa vie à préparer les chemins d’un autre, au moment où il est emprisonné, envoyer ses disciples vérifier auprès de Jésus qu’il est bien le Messie.

La joie l’avait fait exulter dans le ventre de sa mère en rencontrant le Messie. Ses yeux d’adulte ne sont plus en mesure de le discerner. Enfermé et en bout de course, sa mission a-t-elle été accomplie ? À ceux qui viennent l’interroger en son nom, Jésus lui répond, Écriture à l’appui. Le Précurseur a habité ce temps et tous deux ont donné leur fruit. C’est le temps de la réalisation de la promesse.

Les signes ? La vie déborde, l’impossible à vues humaines se réalise. Une nouvelle ère s’ouvre et c’est à l’aveugle, du fond de sa prison, que Jean-Baptiste reçoit la confirmation de toute une vie passée à préparer ce moment. Il n’en verra pas l’avènement, le dénouement pascal. Ses disciples le verront. Mais il est confirmé dans sa vocation de maillon, de pivot entre l’ancien monde et le nouveau.

La figure de Jean-Baptiste nous est un reflet du monde qui passe et s’efface devant le feu qui va embraser la terre. « Genèse du poème incendiaire – chemin de paix » méditation avec les moines de Tibhirine. Oui, les yeux de la foi sont invités à faire mémoire des signes qui ne trompent pas. L’Écriture fait mémoire de notre futur promis à la vie débordante. Nos yeux de disciples sont invités à ressourcer leur mémoire pour traverser les temps sombres et habiter nos prisons de tristesse.

Un Autre est à l’œuvre, plus puissant que le mal. Cette foi-là ne doit plus vaciller. Elle doit être active et voir ce que le mal ne saurait atteindre : la force de l’amour qui sauve, remet debout, relie et ressuscite. Pâques n’est jamais loin de Noël. C’est notre Avent perpétuel de chrétiens, de guetteurs et de catalyseurs de la vie plus forte que la mort.
  

Equipe Evangile@Peinture - Marie-Dominique Minassian – Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Publié depuis Overblog

7 Décembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

 

Viens Seigneur, fortifier ton l’Eglise
Donne lui d’annoncer la joie de l’Evangile
Et de donner aux hommes de ce temps, la patience et l’espérance dans l’attente de la venue du Seigneur

Viens Seigneur Jésus,  nous t'en prions
 

Viens Seigneur, combler de force toutes celles et ceux qui s’engagent à oser le premier pas sur le chemin de la paix, de la justice et de la sauvegarde de la Création. 

Viens Seigneur Jésus,  nous t'en prions
 

Viens Seigneur, viens redonner le courage de vivre aux mains qui défaillent, aux genoux qui fléchissent et à tous ceux qui souffrent de la solitude, de l’isolement, et de l’incompréhension.
Donne à tous l’espérance de ton salut

Viens Seigneur Jésus,  nous t'en prions

Viens Seigneur, viens durant ce temps de l’Avent apporter à nos communautés de paroisses la Lumière de la Paix de Bethléem. 
Que l'Esprit Saint ouvre nos yeux et nos oreilles afin que nous sachions discerner les signes, au quotidien, de la présence du Christ, prince de la paix, parmi nous.

Viens Seigneur Jésus,  nous t'en prions

 

Equipe PU@Evangile - Eglise St Joseph de Serémange-Erzange

Lire la suite

Annonce des messes du 8 au 11 décembre

5 Décembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Jeudi 8 décembre
  9 h 00  Messe à Hayange - Fête de l'Immaculée Conception
 
Samedi 10 décembre
18 h 00   Messe à Serémange
18 h 15   Messe à Saint Nicolas en Forêt
 
Dimanche 11 décembre - 3ème dimanche de l’Avent
  9 h 15   Messe au Konacker
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange
Accueil de la Lumière de la Paix de Bethléem 
– Gisèle et Dominique NIEDWIEDZ, Marthe et Ernest REVY
15 h 00   à Serémange Lumière de la Paix de Bethléem
                  Créche Vivante avec les enfants du catéchisme
                  Concert de Noël avec la Chorale Ste Cécile
                  Diffusion de la Lumière de la Paix à tous

 

 

Lire la suite

Méditation 2ième dimanche de l'Avent 2022

4 Décembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Matthieu (3, 1-12)

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : ‘Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.’ Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit digne de la conversion. N’allez pas dire en vous-mêmes : “Nous avons Abraham pour père” ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

SIGNE AUDIBLE

Aujourd’hui l’Évangile nous présente Jean le Baptiste. Personnage curieux qui attirait les foules dans le désert où il vivait. Que venaient-elles entendre ? Une voix différente, leur parlant d’une vie à convertir et de la venue d’un autre plus fort que lui qui rendra à chacun selon son fruit. Étrange message perçant la duplicité et l’hypocrisie. Dans ce désert, c’est la vérité d’une vie qui en appelle aux autres. Jean Baptiste porte dans sa chair le souvenir de ce salut à venir. Dans le ventre de sa mère Elisabeth il a tressailli de joie au contact du Sauveur caché dans le sein de Marie. Témoin de l’impossible fécondité d’une femme stérile et d’une vierge, il a grandi dans la force décisive de cette annonciation. L’Église commence là dans la joie de la Visitation qui n’a pas encore les mots pour dire l’absolue plénitude du moment mais qui en restera définitivement marquée.

Les mots viendront plus tard. Ils naîtront au désert avec le temps mûr et la soif d’une humanité perdue. Dans le désert de sens, les mots viennent parler au cœur. Ils viennent ressusciter le désir de la marche, le goût de l’effort et de la conversion. Mais vers où faut-il aller ? Marche vers ton cœur ! L’étoile de ton existence va naître. C’est dans l’écrin de ta vie que cela va se passer. Ce que Marie a vécu un jour du temps, c’est à ton tour de le vivre. Dieu vient s’épancher et couler dans ta vie pour irriguer la terre aride de tes contemporains. Dieu nous a visités pour que les mots vivants de lui rejoignent la terre des hommes et des femmes d’aujourd’hui. Sommes-nous des bouleversés comme Jean le baptiste ? Son tremblement de chair a fait de lui un signe visible et audible de la Bonne Nouvelle. Sa vie tout entière parle d’une autre attente, d’un autre monde qui vient.

Ce tout premier chrétien ne savait pas vraiment ce qu’il faisait. Il n’avait qu’un petit bout de l’histoire. Mais nous… nous, nous avons reçu toute l’histoire dans notre chair. Notre mémoire héberge deux millénaires de résonances et de répliques à ce jour du temps qui a tremblé et chamboulé toutes nos vies. L’espérance est entrée dans notre monde. Et si notre vie n’en est pas le reflet, l’écho, le signe tangible, alors qu’avons-nous à offrir en ces tristes temps aux cœurs qui cherchent comment mieux vivre ?
 
Equipe Evangile&Peinture - Marie-Dominique Minassian – Peinture Bernadette Lopez
 

Lire la suite

Prière universelle 2ième dimanche de l'Avent 2022

2 Décembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

« Il vous baptisera dans l’Esprit Saint », proclame Jean-Baptiste. 
Prions pour l’Église. 
Pour celles et ceux qui aplanissent le chemin du Seigneur, 
Pour celles et ceux qui sont appelés à une mission dans l’église
Qu’ils ouvrent au Seigneur un chemin dans le cœur des humains

Prions l’Esprit Saint

« Le royaume de Dieu est proche », proclame Jean-Baptiste. 
Prions pour tous les peuples soumis à de dures dictatures étatiques et idéologiques, pour les peuples en guerre
Seigneur, révèle au cœur de chaque être humain la de ta présence pour ouvrir des chemins de vie, de justice et de paix.

Que le jour de la paix vienne, Seigneur, nous te prions

« Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur », proclame le prophète Isaïe
Donne à chaque chrétien d’entendre cette promesse et de chercher dans les dons de l’Esprit saint ce dont il a besoin avec ses frères et sœurs pour annoncer l’Evangile de la paix.

Prions l’Esprit Saint

« Convertissez-vous » crie Jean-Baptiste dans le désert
L’appel de Jean-Baptiste retentit au cœur de ce temps de l’Avent. 
Seigneur aide-nous à nous préparer pour recevoir Ta Parole, pour savoir donner, partager et accepter les imprévus de la vie avec sérénité ! 

Avec Jean Baptiste qui continue de crier dans le désert, prions
 

Equipe Evangile@Peinture

Lire la suite

Annonce des Messes du 1er au 4 décembre 2022

28 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Jeudi 1er décembre
  9 h 00  Messe à Hayange
 Samedi 3 décembre
18 h 00   Messe de la sainte Barbe à Serémange
18 h 15   Messe à Ranguevaux

 Dimanche 4 décembre - 2ème dimanche de l’Avent
  9 h 15   Assemblée de prières au Konacker
  9 h 15   Messe à Neufchef
10 h 30   Assemblée de prières à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange  

– Paul et Henri DIEU, Thérèse N’GUYEN, Jack HENRI et Orlinda DEBARRO
– Pascal GURNARI et les membres de la Famille
– Famille SEITER
– 2 Intentions particulières
– Myria FAMIELEC décédée le 23 novembre à 84 ans
– Lucie REMY décédée le 23 novembre à 87 ans

Lire la suite

Méditation 1er dimanche de l'Avent Année A

27 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

1er Dim. AVENT A : « Tenez-vous donc prêts, vous aussi... »

Evangile selon saint Matthieu (24, 37-44)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en serat-il lors de la venue du Fils de l’homme. En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme. Alors deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé. Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l’une sera prise, l’autre laissée. Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » 

Ce dimanche nous entrons en AVENT, alors ne restons pas en arrière, résignés, blasés, incapables d'attendre encore, de désirer à la hauteur de Dieu...

Certes, il y a de quoi perdre le sens de l'orientation dans ce monde sans boussole. Quand les lances sont devenues des missiles, les arcs des drones, les chevaux et les chars des tanks avec leurs bombes... Quand tant d'hommes ne rêvent que de pouvoir et de puissance, de notoriété et de célébrité, de loisirs et de plaisirs...

Dans le silence de la nuit, Dieu se fait tout petit. Dieu se fait même naissance et enfance. Dieu se dit dans la proximité et l'humilité. Ainsi, patiemment, Dieu avec Joseph, Marie et une immense famille, construit notre Avenir.

Le guetteur est comme un ordinateur éteint : silencieux, sans image, mais il continue à fonctionner et, quand on le sollicite, en un instant il est prêt. De même le chrétien qui veille : il n'est pas sans cesse à l'église ou en train de parler de Dieu. Mais, dès que les circonstances le demandent, il agit comme chrétien. 

Dans le non-sens de notre monde, l’amour de Dieu éclate, inattendu. Mais il faut être attentifs, car il est possible de vivre sans voir les visages des personnes à la recherche d’une considération. Pour voir, il faut redresser la tête, élargir notre regard, déplacer notre horizon ! Prenons le temps de nous ouvrir. Nous ouvrir, c’est d’abord sortir ! Comme un poussin qui sort de l'œuf, sortir de nos coquilles, parfois bien trop épaisses ! 

Quand survient l'imprévu, beaucoup ne sont pas prêts à l'ouverture… Pour avancer, il nous faut apprendre à relire nos blocages, nos réactions premières. Puis essayons de nous mettre dans le point de vue de l'autre. Face un événement mal vécu, à partir de quoi je réagis ? Ma réaction est-elle uniquement liée à mon ressenti, à mes émotions ? Est-ce que je sais dépasser mes clichés, pour voir au-delà ? 

L’Évangile m’invite à un déplacement du cœur et du regard ! Prendre de la hauteur, c’est choisir une autre référence que moi-même. Avec Jésus, durant l’Avent, je laisse l’Esprit-saint déplacer, ouvrir et élargir mon horizon. Alors, en AVENT, ne restons pas en arrière ! Bel AVENT, belle nouvelle année.

 

EquipeEvangile@Peinture – Vincent Ravince – Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Prière universelle 1er Dimanche de l'Avent 2022

24 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

 

« Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient »
Prions pour l’Eglise en attente que se réalise cette bienheureuse espérance : l’avènement de Jésus-Christ notre Sauveur
Prions pour la création tout entière qui gémit dans les douleurs d’un enfantement qui dure encore

En communion avec tout le peuple de Dieu, Seigneur, nous te prions

« De leurs épées, ils forgeront des socs de charrue, et de leurs lances des faucilles »
Prions Dieu, l’arbitre de peuples nombreux, pour que chaque nation n’est plus besoin de préparer la guerre, pour que le matériel de guerre soit converti en matériel de paix

Prions le Seigneur juge entre les nations

« Rejetons les œuvres des ténèbres, revêtons-nous des armes de la lumière »
Prions pour tous ceux qui refusent les compromissions, les privilèges, les habitudes faciles de notre société ...
Prions pour tous ceux qui s’habillent de la cuirasse de la foi et de l’amour et tous ceux qui revêtent le casque de l’espérance du salut 

Ensemble, revêtons-nous du Seigneur Jésus-Christ

« Venez, montons à la montagne du Seigneur ». 
Prions pour que tous nos communautés de paroisses fassent de ce temps de l’Avent, un temps de conversion du cœur, un temps de vérité dans leur vie et dans leurs relations, un temps d’écoute de leurs proches.

Réveille notre espérance, Seigneur, nous t’en prions

 

Equipe PU@Evangile - Peinture Guernica  Picasso

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>