Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer
Articles récents

Méditation 28e dimanche du Temps Ordinaire

10 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (10, 17-30)
 

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : ‘Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère.’ » L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.


CHEMIN DE BONHEUR

Nous sommes en présence d’un Homme qui veut posséder la vie éternelle. Il faut lui reconnaître son indéniable désir de progresser et sa pratique intégrale des commandements depuis son jeune âge. Cela force tout de même l'admiration. Combien parmi nous peuvent en dire autant ?

« Posant son regard sur lui, Jésus l'aima » Jésus l'aime pour son passé de fidélité. Il l'aime surtout pour ce qu'il peut devenir s'il accepte d'aller plus loin. C'est dans ce but que Jésus l'appelle. Il lui propose de tout donner pour acquérir ce qui lui manque. Il lui offre d'être disciple. Il lui ouvre un destin nouveau avec cette exigence : « va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel ». 

Aujourd’hui dans le monde, cette interpellation de Jésus est toujours d’actualité. En effet, les richesses se multiplient en même temps que les pauvretés. Ainsi, les finances, les biens matériels, les recherches scientifiques, les richesses artistiques s’accumulent de façon fantastique. Et en même temps, l’appauvrissement, la misère, la dépendance et l’émergence de maladies nouvelles, marginalisent d’énormes populations. 

L’avenir de l’Homme et de la Planète, se situe dans « le vivre ensemble ». Seul le souci de l’humanité peut donner une espérance. N’est-ce pas le trésor dont parle Jésus. « Si tu veux mieux, mets toutes tes capacités et tout ce que tu possèdes au service des autres. » Autrement dit, Jésus interpelle cet homme, c’est à lui de choisir. Ou ses biens sont un moyen au service des autres, ou ils deviennent un obstacle qui l’empêche d’être au service des autres. Jésus ne blâme pas cet homme pour sa richesse, il est honnête et droit. Comme aujourd’hui, nous n’avons pas à mépriser les gens riches pour leurs grandes capacités et leurs grands moyens. De la même façon, Jésus les interpelle et nous aussi : c’est à chacun de choisir à quoi il veut faire servir ses richesses. 

Jésus corrige le verbe employé par l’homme qui veut, avoir la vie éternelle en héritage. Avoir, voilà le problème. Posséder, amasser des biens y compris une bonne réputation. Avoir, posséder une bonne image de soi, être riche de soi-même. Il y a là un manque, dit Jésus, il y a là quelque chose qui vous empêche d'entrer pleinement dans la vie éternelle dont vous rêvez. 

L'Évangile est un chemin de bonheur, une direction de vie. Il n'est surtout pas un ensemble de lois ou d'obligations. C’est le Dieu de la proposition, il respecte nos choix, c’est à chacun de se déterminer. Nous savons bien que la frénésie de la consommation ne peut pas rendre heureux. Le seul bonheur, c’est d’aimer et d’être aimé. Et l’argent doit servir à cela. Mais il peut être un bon serviteur ou le plus tyrannique des maîtres. 

Il est essentiel de réfléchir à notre manière de vivre les uns avec les autres. Car c’est au milieu des liens humains que grandit la vie de Dieu.

Equipe Evangile@Peinture - François RHIEL – Peinture Bernadette Lopez


 

Lire la suite

Prière universelle pour le 28e dimanche du Temps Oridinaire

6 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Prions pour l’Église meurtrie par les agissements criminels de certains de ses membres. Prions pour la conversion de chacun d’entre nous pour que l’Esprit Saint puisse transformer l’Église. 

Seigneur nous te prions

Nous te confions toutes les personnes qui ont subi des violences et agressions sexuelles dans l’Église : que dans les épreuves elles puissent toujours compter sur ton appui et notre soutien.

Qu’à l’image de ton Fils, nous prenions soin des plus petits et des plus fragiles pour faire de notre Église une « maison sûre ».

Seigneur nous te prions

En ce mois d’Octobre, avec Marie, nous te demandons Dieu d’éclairer et guider toutes les personnes qui s’occupent des plus démunis, notamment des enfants et adolescents orphelins et abandonnés. 

Seigneur, nous t’en prions

En ce temps d'incertitude, que ta Sagesse, Seigneur, permette à notre communauté d'écouter ta voix, 
d'être ouverte à tous, et de vivre selon ton amour dans le quotidien de la vie.

Seigneur nous te prions
 

Equipe PU@Peinture 

Lire la suite

Annonces des messe du 7 au 10 octobre 2021

5 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Jeudi 7 octobre
  9 h 00 Messe à Hayange 
Samedi 9 octobre
10 h 30   Messe de Première COMMUNION au Konacker
18 h 00  Messe à Serémange
18 h 00   Messe à Ranguevaux

Dimanche 10 octobre
  9 h 15   Messe à Neufchef
                Roger HOTTIER (anniversaire, 4 ans) 
10 h 30   Messe à Hayange

Lire la suite

Méditation du 27e dimanche du temps ordinaire

3 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Méditation

Évangile selon saint Marc (10, 2-16)

Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas !»

De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. » Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

COEUR SIMPLE

Jésus, décidément, déroute ses disciples prompts à écarter de leur maître tous ceux qui ne font pas partie de son cercle choisi. Voilà que l’enfant revient sur le devant de la scène. Et comme modèle qui plus est… Le point de départ est pourtant tout autre. Une discussion avec des pharisiens à propos de la loi allume la mèche. Les questions de répudiation amenées sur la table ne font que révéler l’esprit de calcul et les échappatoires masquées face aux exigences de l’amour. La légalité de l’acte de répudiation n’efface pas le caractère adultère de toute autre relation après le mariage. Et devant les exigences de l’amour, hommes et femmes sont égaux, rappelle Jésus, de manière claire.

Car c’est bien ce qui est en jeu : l’amour qui nous voue les uns aux autres. Rien ne peut nous défaire de cette exigence-là. Aucun calcul, aucune loi. Voilà qui est limpide, simple comme le cœur d’un enfant qui sait reconnaître l’amour dont il vit et s’y attache. Le permis-défendu n’est pas ce qui fait grandir dans la vie. C’est précisément l’accueil des exigences, au quotidien, de l’amour et de ses difficultés. L’amour nous agrège les uns aux autres comme les membres d’un corps. Le mariage d’un homme et d’une femme en est l’expression la plus forte, mais elle s’applique en réalité à toutes nos relations. On ne négocie rien en amour. On l’accueille, on en prend soin, parce que l’autre est devenu une part de soi. Répudier l’autre, le rejeter, c’est se répudier soi-même, s’amputer d’une part de soi. La question n’a donc rien à voir avec la légalité mais avec ce qui menace l’amour en nous et nos arrangements pour déroger aux dépassements qu’il impose. Cela menace toutes nos relations car relativiser l’amour les affaiblit toutes… pas seulement la conjugalité, mais aussi la fraternité, la parentalité et la filialité.

Jésus a raison de remettre l’enfant au centre de notre regard. Sourcier d’amour et de tendresse, ils savent d’instinct ce que le temps semble parfois effacer dans nos esprits et nos vies d’adultes habitués à justifier et transiger : c’est l’amour qui fait vivre !

Equipe Evangile&Peinture – M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez
 

Lire la suite

Prière universelle 27e dimanche du temps ordinaire - Fête de St Vincent de Paul

2 Octobre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière universelle

Seigneur, nous te prions pour que l’Église répande toujours davantage l’Amour du Christ dans le monde, et l’enserre dans un réseau de charité.
Nous te prions pour qu’à l’image du Christ et de saint Vincent de Paul, chacun de nous ose répondre à l’appel et s’engager auprès de ceux qui souffrent.

Seigneur, Nous te prions

Chaque année, de nombreuses personnes célèbrent des fêtes qui valorisent la vie de couple et de famille : mariages, baptêmes, noces d’or ou de diamant…
Afin que le Seigneur les aide à vivre toujours leurs engagements dans la fidélité, l’écoute, le partage et le respect de l’autre…

Seigneur, nous t’en prions

Seigneur, regarde les hommes et femmes qui souffrent de leur situation de précarité.
Pour tous ceux qui connaissent la pauvreté, le chômage, l’exclusion, les fins de mois difficiles … entends leurs cris.
Accompagne-les à travers le visage multiple des associations caritatives comme les Conférences St Vincent de Paul, afin de les aider dans l’épreuve qu’ils traversent.

Seigneur, nous t’en prions

Seigneur, 19 enfants et leur famille qui se préparent à la première communion vont être accueillis par notre communauté, samedi prochain à la messe pour démarrer l’année.
Donne-leur la joie de découvrir ton message d’amour, de partage et de service.

Plein de confiance, Seigneur nous te prions

Equipe PU@Peinture - Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Uckange : une semaine de sensibilisation pour l'accueil des migrants et des réfugiés

28 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Journée Mondiale des migrants et des réfugié, #Journée mondiale des migrants et des réfugiés

Dans le cadre de la journée mondiale des migrants-es et des réfugiés-es du 26 septembre sur le thème « Vers un nous toujours plus grand » l’association Migr’Action, en lien avec le service Diaconie de la vallée de la Fensch, a organisée à la médiathèque d’Uckange une semaine d’animations et d’échanges ouvert à tous du 20 au 26 septembre. 

Au cours de l’inauguration, Rosette Harr, présidente de Migr’Action a rendu hommage aux 3174 migrants décédés en mars 2020, en invitant les participants à déposer une fleur devant le bateau symbolisant les disparus en mer. « Quelles que soient nos origines, nos religions ou pas, notre culture, nous sommes tous sur le même bateau et cette terre est notre maison commune. Nous devons tous affirmer notre humanité »

Le programme de la semaine, qui a accueilli un public coloré, s’est déroulé autour :

 

 

- d’une exposition pour les adultes « Halte aux Préjugés » présenté par le CCFD Solidaire.
- avec les enfants des écoles primaires et maternelles d Uckange, attentifs et curieux, qui se sont succédé les mardi, jeudi et vendredi matin pour participer aux différents ateliers et jouer au jeu « les détectives solidaires ». Ils ont pu écouter un conte portant sur la problématique de l’accueil des étrangers à l’aide de kamishibaîs.
- de la projection d’un film « Sahim » le mercredi 22 septembre, présenté aux ados.

 

- d’une conférence le jeudi 23 septembre animée par Me Chrystelle MERLL sur les droits des migrants et des réfugiés et leur parcours à travers OFPRA et le CNDA.
- d’une conférence sur le dialogue interreligieux par Jean Corso, délégué épiscopal le vendredi 25 septembre. « Comment mieux vivre ensemble : se rencontrer, dialoguer, se former. Et pourtant…, nous avons le même Dieu. »

 

- de la messe communautaire dimanche 26 septembre à 10 h 30 qui a rassemblée la communauté de paroisses du Bienheureux Frédéric Ozanam autour du prêtre Daniel Muhane, des diacres Philippe et Michel, de la chorale de l’église Ste Barbe d’Uckange et de toute l’Assemblée.

- de la présentation théâtrale « Ma nostalgie » au théâtre municipal de Serémange par Richard Mahoungou, réfugié politique et comédien, le dimanche à 15h00 qui a clôt la semaine.

« L’avenir de nos sociétés est un avenir « en couleurs » enrichi par la diversité et les relations interculturelles. C’est pourquoi nous devons apprendre à vivre en ensemble en harmonie et dans la paix. Nous devons nous efforcer de faire tomber les murs qui nous séparent et de construire des ponts qui favorisent la culture de la rencontre. »

Après la bénédiction du prêtre, Rosette Harr à remercier tous ceux qui ont participé à cette semaine, les villes d’Uckange et de Serémange-Erzange, le Secours catholique, le CCFD Terre solidaire, le société Saint-Vincent de Paul, la communauté du Bienheureux Marcel Callo des sources de la Fensch, la médiathèque d’Uckange qui a accueilli l’évènement, tous les bénévoles et également tous les migrants musulmans, orthodoxes ou athées présents.

C’est une semaine intense de sensibilisation, vécu en diaconie, pleine de rencontres, de partage, pleine de couleur, de lumière, de ferveur, d’engagement et d’espérance. Nous nous sommes ouvert à la prière du pape François que nous avons lue tous ensemble, en communauté de paroisses dans l’archiprêtré de la Fensch, où nous avons offert nos actions pour convertir " nos frontières" et nos "chapelles" en lieux de rencontres privilégiés, où le « miracle d’un Nous de plus en plus grand doit s’épanouir, où la fraternité est à vivre au quotidien.»

Lire la suite

Annonce des messes du 30 septembre au 3 octobre

28 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Jeudi 30 septembre
9 h 00  Messe à Hayange 
Messe de Rentrée pour le S E M (Service de l’Evangile auprès des Malades)
Samedi 2 octobre
10 h 30   Messe de Première COMMUNION à Neufchef
18 h 00   Messe à Serémange - Fête de St Vincent de Paul
18 h 00   Messe à Saint Nicolas

 Dimanche 3 octobre
  9 h 15   Messe au Konacker  
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange

– Wladislaw PODKOWA (anniversaire, un an) et son épouse Janina – Aniela et Marjan WROBEL et leur fils Jan – Jacques BORIA (six semaines) –
11 h 30  Baptêmes à Hayange – Alessia CELESTINI – Lyzia JANASIEWICZ 

Lire la suite

Méditation 26e dimanche du Temps Ordinaire

26 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (9, 38-43. 45. 47-48)
 

En ce temps-là, Jean, l’un des Douze, disait à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. » Jésus répondit : « Ne l’en empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ; celui qui n’est pas contre nous est pour nous. » Et celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense. « Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer. Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds. Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux, là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas.

Appelés à faire Église

Les textes de ce dimanche sont de nature à nous secouer et à orienter notre vie de chrétien. Jacques, dans son épître, n’y va pas de main morte. Mais il nous faut garder les pieds sur terre quand nous lisons cette lettre. L’argent, les richesses ne sont ni bons ni mauvais. Ce qu’il convient de regarder de plus près, c’est non seulement l’usage que nous pouvons en faire, mais aussi ce que nous n’en faisons pas. C’est la question de la justice et le sens du partage qui méritent d’être soulevés devant ces versets de Jacques, qui ne se prive pas non plus, dans d’autres versets, de rappeler que « la foi sans les œuvres est une foi morte » (Jc 2, 14-18). 

L’évangile de ce jour nous bouscule aussi. Au temps de Marc, l’Église était persécutée, et comme tout groupe persécuté, elle avait sans doute tendance à se renfermer sur elle-même, à compter ses forces et ses militants. « Celui qui n’est pas contre nous est pour nous ! » À travers son propos, Jésus dénonce, d’une certaine manière, l’esprit de clocher qui guette tout groupe humain et qui guette aussi nos communautés paroissiales écartelées entre plusieurs clochers au point qu’on en oublie, parfois, la dimension fondamentale du rassemblement dominical et l’appartenance à une communauté. La tentation est alors grande de choisir « son » clocher, l’heure de « sa » messe, une communauté réelle ou une communauté virtuelle grâce aux médias.

Au-delà des mots et des images, Jésus appelle à l’urgence de la conversion. Christ nous appelle à faire Église

Equipe Evangile@Peinture - Père Benoît Gschwind – PrionsenEglise -Peinture Bernadette Lopez
 

Lire la suite

Prière universelle 26e dimanche TO - Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié 2021

22 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Seigneur, nous te prions pour l’Eglise. 
Que ton Esprit nous rende capables de vivre chaque jour la communion des diversités, « en harmonisant les différences sans jamais imposer une uniformité qui dépersonnalise ».

Seigneur, nous te prions

Seigneur, nous te prions pour chaque chrétien. 
Que cette Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié fortifie l’élan missionnaire qui nous invite à « élargir notre tente pour accueillir tout le monde », en allant jusqu’aux périphéries de notre société, dans le souci du dialogue œcuménique et interreligieux.

Seigneur, nous te prions

Seigneur, nous te prions pour celles et ceux qui assurent des responsabilités dans notre pays. 
Affermis en eux la culture de la rencontre, afin que nous construisions un avenir « en couleurs », où le talent de chaque personne est valorisé et que tous, nous prenions soin de notre maison commune.

Seigneur, nous te prions

Seigneur, nous te prions pour les hommes et les femmes de bonne volonté qui s’engagent auprès des étrangers, des migrants et des marginaux. 
Fais que nous cherchions ensemble à atteindre « un développement plus durable, équilibré », qui transforme les frontières en lieux de rencontre privilégiés, où le miracle d’un « nous »de plus en plus grand peut s’épanouir.

Seigneur, nous te prions

Seigneur, nous te prions pour les personnes migrantes qui ont perdu la vie sur le chemin de l’exil. 
Touche nos cœurs et fais-nous compagnons de route, « fils et filles de cette même terre », membres d’une seule famille humaine.

Seigneur, nous te prions

Equipe PU@Peinture - Pape François - Image service nationale Mission et Migrations

Lire la suite

Annonces des messe les 25 et 26 septembre 2021

21 Septembre 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

 Jeudi 23 septembre
  9 h 00  Messe à Hayange 
Samedi 25 septembre
18 h 30   Messe à Serémange
18 h 30   Messe à Ranguevaux
 Dimanche 26 septembre
  9 h 15   Messe à Neufchef
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>