Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer
Articles récents

Annonce des messes 1er dimanche de l'Avent A

22 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Jeudi 24 novembre
  9 h 00  Messe à Hayange
– Flora et Pierre NEGRI
Samedi 26 novembre
18 h 00   Messe à Serémange
18 h 15   Messe à Saint Nicolas en Forêt
Dimanche 27 novembre
  9 h 15   Messe au Konacker
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange
– Joseph CICCIA et les Ames du Purgatoire
11 h 30   Baptême à Hayange Saint Martin – Léonard –

Lire la suite

Méditation Fête du Christ Roi de l'Univers

20 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Luc (23, 35-43)

En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! » Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée, en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! » Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. » L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! » Mais l’autre lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. » Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »
 

DERNIER MOT
Silence, parole et brouhaha se mélangent dans cette page d’évangile.

Le bruit des clous retentit encore dans les cœurs et les esprits de ce peuple qui reste comme prostré devant la scène surréaliste de cette crucifixion. Les cris de joie des jours précédents accueillant Jésus à son arrivée à Jérusalem ont fait place au silence. Désormais, c’est la victoire apparente de ces chefs qui ont enfin mis la main sur celui dont la parole laissait le peuple subjugué. La parole de dérision a pris la place. Elle déferle cherchant le rocher contre lequel se briser. Mais toute sa force lui est ôtée. La force est du côté de la croix qui résiste. Elle est devenue le marchepied, l’escabeau de ton trône Seigneur. Une autre parole semble y naître. La parole de contrition libère le don. L’homme aux bras ouverts a définitivement cloué la violence rivée à l’humanité. Il a repris le pouvoir des mots en gardant le dernier. Il a laissé tous les autres s’échapper. Il ne leur a donné aucune prise. Mais il a choisi d’exercer le pouvoir, son pouvoir, en ayant le dernier mot : un mot-porte, un mot-clé, un mot qui remplit le temps, le réquisitionne pour la grâce… « aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le paradis »

La croix devient l’échelle pour le temps de la grâce, pour le lieu sûr. Avec toi, Seigneur, pas d’autre paradis ! Les autres voix n’ont plus qu’à se taire. Parce que nous savons que tu as les paroles de la vie éternelle. Ton bonheur nous aspire. Depuis le pied de ta croix, nous savons désormais que ton avenir nous est promis et c’est aujourd’hui. Reçois donc nos cœurs brisés sur le rocher de ton amour si grand, prends-nous avec toi dans ton paradis. Ta parole, nous y croyons. Ton avenir, nous en vivons. Ton pouls, nous le sentons. Ton désir que nous soyons tous avec toi nous saisit, nous entraîne par-delà toutes les croix dont nous connaissons désormais la fonction. C’est à toi qu’elles nous attachent, vers toi qu’elles nous font regarder. Elles nous hissent à la hauteur de ton pardon et de ta libération.

La croix est devenue l’épicentre de la vie nouvelle, le signe de reconnaissance de ton royaume. Ta vie, Seigneur, a créé un appel d’air. La mort a finalement pris le dernier rôle, laissant la porte grande ouverte à qui désire la vie. Heureux sommes-nous donc, tous, d’être les témoins-invités au festin de tes noces…

  
Equipe Evangile@Peinture - Marie-Dominique Minassian – Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Prière universelle Christ Roi de l'univers C

17 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Rassemblés en ce dernier dimanche de l'Année Liturgique 
prions Jésus, le Christ Roi, 
pour toutes les Familles dans le monde 
pour que cesse les rivalités et les guerres entre les peuples et
pour que s’affermisse la Paix dans le monde

Seigneur, roi de justice et de paix, nous te prions.

Mardi prochain nous fêtons Sainte Cécile, 
Dieu Père, Nous te confions Toutes les Chorales et Tous les Organistes, 
Qu’ils vivent leur mission 
au Service de Ta louange dans la Fidélité à la Liturgie

Avec Sainte Cécile, Seigneur, nous te chantons

Prions pour les personnes qui ne peuvent subvenir à leurs besoins quotidiens et pour les bénévoles qui se mettent à leur service, en particulier les équipes du Secours Catholique- Caritas et les personnes auxquelles elles viennent en aide.

Seigneur, roi de charité, nous te prions

Seigneur, roi des humbles, donne à notre communauté de vivre ce temps d’Avent dans la simplicité, le dépouillement et le partage. 
Donne à chacun et chacune de travailler ici-bas à la construction de Ton Royaume

Que le Christ, Roi de paix habite nos cœurs, Seigneur nous t’en prions

Equipe PU@Peinture - Peinture Arcabas

Lire la suite

Annonce des messes du 17 au 20 novembre

14 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

Jeudi 17 novembre
  9 h 00  Messe à Hayange
 
Samedi 19 novembre
18 h 00   Messe à Serémange
18 h 15   Messe à Ranguevaux
 
Dimanche 20 novembre
  9 h 15   Assemblée de prières au Konacker
  9 h 15   Messe à Neufchef
10 h 30   Assemblée de prières à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange 

Lire la suite

Méditation 33e dimanche du Temps Ordinaire

13 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Luc (21, 5-19)

En ce temps-là, comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. » Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

ECOUTE INTEGRALE

Cette page d’Évangile frappe par l’effet miroir qu’elle nous présente. N’en sommes-nous pas là ? Sans catastrophisme, n’en sommes-nous pas rendus à ce point de rupture à vues humaines ? Tout y est : les phénomènes, les guerres, les famines et les épidémies… les persécutions aussi, pour bien des chrétiens. 

Cela fait bien longtemps que sur le tableau de bord du monde, cela clignote de tous côtés… oui, mais sauf que c’était lointain, sur d’autres continents. Nous n’avions peut-être pas la même perception, le même sentiment d’être pris, tout à coup, plongés dans le réel de ce passage évangélique en vivant les temps qui sont les nôtres. Le terrain de la guerre est pour ainsi dire à nos portes, les phénomènes climatiques extrêmes ne font plus exception, et les persécutions et les violences au nom de la foi arrivent ici aussi. Ce n’est pas un mauvais rêve ou une lecture cauchemardesque. C’est notre temps. Nous n’avons pas à forcer le trait, et cela en est évidemment troublant. Il nous faut donc faire refluer notre regard et notre écoute vers ce que la Parole nous dit. Et Jésus, comme dans les heures sombres qui l’ont lui-même assailli, nous offre sa propre consistance pour entrer en résistance.

« C’est moi », dit-il, qui vous donnerai d’être et de résister. Je serai votre consistance sur le moment. Une intensité d’humanité est aujourd’hui l’urgence absolue. Jésus continue de dire « Je suis », « c’est moi ». Et ce "moi", nous le savons, a embrassé et désarmé passion et mort sur la croix pour retrouver sa vie des mains du Père. 

Christ aux liens église de Neufchef

Cette présence ne se dédira pas. Notre vie chrétienne est mise au pied du mur de la foi par les croix qui ne manquent pas. Jésus nous donne abri. Il nous héberge, nous offre l’hospitalité. Nous pouvons nous réfugier à l’ombre de sa croix et y percevoir la victoire qui nous attend. Le Crucifié-Ressuscité sera notre dernier mot. Le détenteur de la vie nous l’a promis. Ne perdons pas sa vie ni son assurance en ces temps si difficiles. Il est notre lever de soleil notre espérance permanente. Mieux, notre martyre d’espérance doit, tout comme lui, héberger l’angoisse et la détresse de nos contemporains, nourrir la foi en une terre toute d’accueil et de paix. Il nous revient de l’habiter pour nous-mêmes et pour le service de tous, de la faire émerger. Le reste passera. Ce qui ne passera pas c’est la vérité de l’amour que rien ne doit troubler.

C’est moi qui vis en toi. C’est moi qui aime en toi. C’est moi espère en toi. C’est moi en toi, frère originel, pour défaire ce monde de tout mal par la bonté. Viens donc vers sa source. Viens vers le Père. C’est l’abri où le temps et l’espace deviennent densité de vie : éternité.
 

Equipe Evangile&Peinture - Marie-Dominique Minassian – Peinture Bernadette Lopez
 

 

Lire la suite

11 novembre: Fête de St Martin - rendons grâce pour la paix

11 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique

Vitrail Eglise St Martin d'Hayange

cliquez ici ci-dessous - vidéo diocèse de Metz

11 novembre ; rendons grâce pour la paix

Lire la suite

Prière universelle 33e dimanche du Temps Ordinaire

10 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

« Prenez garde de ne pas vous laisser égarer », dit Jésus. 
Prions pour l’Église encore dans la tourmente du fait du péché de certains de ses responsables. Donne-lui, Seigneur, le langage, la sagesse et les structures qui conviennent à notre monde d’aujourd’hui.

Seigneur, nous t’en prions

En cette journée mondiale du pauvre, prions pour tous les pauvres quels qu’ils soient : pauvre d’amour, pauvres de justice, pauvres de richesses spirituelles, … Que chacun de nous puisse avoir un regard de compassion pour eux et puisse leur apporter un soutien efficace et amical. 

Seigneur, nous t’en prions

Prions pour toutes les populations de ces pays soumis à la guerre, à la violence de la dictature ou à des idéologies extrémistes. Donne aux hommes et aux femmes de dialogue et de paix le courage et la force nécessaire pour que se maintienne la cohésion sociale.

Seigneur, nous t’en prions

« Le Christ s’est fait pauvre pour vous »  

Prions Saint Martin, apôtre infatigable, parcourant la campagne gauloise pour annoncer l’Evangile du Christ et fonder les premières paroisses. 
Toi qui as partagé ton manteau avec le pauvre par amour du Christ, nous te confions les personnes en situation de pauvreté, aide nos communautés de paroisses à entendre leur voix et leur laisser la place qui leur revient. 

Seigneur, nous t'ne prions
 

Equipe PU@Evangile 

Lire la suite

Annonces des messes du 10 au 13 novembre

7 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Annonce des messes

 Jeudi 10 novembre
  9 h 00 Messe à Hayange 
 

Samedi 12 novembre
18 h 00   Messe à Serémange
18 h 15   Messe à Saint Nicolas en Forêt
 

Dimanche 13 novembre
  9 h 15   Messe au Konacker
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe à Hayange  

– Famille MEYER GUITTRÉ, José TOTIS –

Lire la suite

Méditation 32e dimanche du Temps Ordinaire C

6 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Luc (20,27-38°

En ce temps-là, quelques sadducéens – ceux qui soutiennent qu’il n’y a pas de résurrection – s’approchèrent de Jésus et l’interrogèrent : « Maître, Moïse nous a prescrit : Si un homme a un frère qui meurt en laissant une épouse mais pas d’enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère. Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ; de même le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants. Finalement la femme mourut aussi. Eh bien, à la résurrection, cette femme-là, duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse ? » Jésus leur répondit : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari. Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection. Que les morts ressuscitent, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob. Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Tous, en effet, vivent pour lui. » 

HORIZON RÉSURRECTION

Dieu n’aime pas qu’à moitié. La puissance de l’amour de Dieu n’est pas éphémère. La vie éternelle n’est pas une simple continuation de la vie terrestre. Nous espérons retrouver les êtres chers disparus comme nous les avons aimés de leur vivant. Nous rêvons de reprendre la relation affective, voire exclusive. Mais nous sentons que nous sommes appelés à un changement de regard et d’horizon.

La résurrection n'est pas seulement pour après notre mort, elle est aussi à l'œuvre dans nos vies. « Les enfants de ce monde sont semblables aux anges » Les anges sont des ceux qui sont transparents à l’amour de Dieu. 

Nous serons semblables aux anges, c’est-à-dire que nous serons, comme Jésus lui-même, paroles de Dieu, messages de Dieu. Cela nous invite donc à vivre à 100%, et non pas à toute vitesse ! Car, la qualité de ce que nous vivons sur terre a quelque chose à voir avec ce que nous vivrons au ciel. La question n'est pas de savoir si nous serons vivants après la mort, mais si nous sommes déjà vivants… avant la mort. Il s’agit de vaincre la mort déjà aujourd’hui.

L’au-delà n’est pas dans les nuages, il est au-dedans. C’est aujourd’hui que la vie doit s’éterniser, que nous sommes appelés à vaincre la mort pour que ce monde soit digne de l’homme, digne de Dieu

Alors, viens Seigneur Jésus, viens nous enflammer de ta résurrection et de ta vie sans limite ! 

Evangile@Peinture – Père Vincent Ravince – Spiritain communauté de paroisses Frédéric Ozanam – Peinture Bernadette Lopez - Arcabas
 

Lire la suite

Prière universelle 32e dimanche de Temps ordinaire C

4 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

Notre église est ce qu’elle est… Pour les évêques qui tiennent leur assemblée à Lourdes, pour les laïcs hommes et femmes qui les accompagnent, et pour tous les fidèles laïcs qui témoignent de ton Amour : les catéchistes, les parents, les éducateurs... 
Seigneur, nous te prions

Pour les responsables politiques engagés au service de la paix. À quelques jours de l’Armistice, nous te le demandons, guide-les dans ce combat au service de tous les peuples... Sois leur guide, Nous t’en prions, Seigneur 

Pour tous les émigrés qui ont pris la route ou la mer dans l’espérance d’une vie meilleure, et pour tous ceux qui leur viennent en aide, Seigneur, nous te prions

Pour que notre communauté paroissiale soit attentive aux appels du Seigneur, pour que nos Eucharisties nous fassent découvrir Ta Parole jour après jour, et accueillir la lumière de Ta Résurrection ! Seigneur, nous te prions

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>