Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Méditation 32e dimanche du Temps Ordinaire A

12 Novembre 2023 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Méditation Dominicale

Évangile selon saint Matthieu (25, 1-13) 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes :les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.” Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

ATTENTE NUPTIALE

La fin du cycle liturgique nous projette dans la perspective du Royaume. Qu’est-ce qui nous attend ? L’Écriture nous aide à mettre des mots sur cette réalité étrange. Pour les disciples, les mots de Jésus se voulaient comme des traits d’union avec leur vécu commun. 

L’image des noces renvoie à la dimension festive de ce mystérieux Royaume. Mais nous savons tous qu’avant un mariage, c’est beaucoup de préparatifs et aussi l’attente du temps fort de ces noces: la réunion des époux. Pourtant cette noce est curieuse. L’épousée semble absente, tout comme les convives. Á moins que cette noce ne désigne l’évènement à la fois personnel et collectif de la Rencontre, de ce rendez-vous inconnu qui devra nous trouver à l’unique tâche qui semble compter: avoir sa lampe allumée. On peut deviner la panique s’emparer des jeunes filles au bout de leur réserve après s’être endormies. 

La faute n’est pas dans l’endormissement mais dans la perte de sens au réveil. L’insouciance n’a pas sa place dans le Royaume au contraire de la prévoyance. Et il y a des choses qui de toute évidence ne servent pas pour les autres ou qui ne peuvent être partagées. Cette lampe et cette huile ont le rayonnement unique du désir de cette noce, du bonheur de l’époux et de l’épouse. Pas de place pour ceux ou celles qui ont perdu le sens de leur emploi. Tenir la lampe allumée c’est, au milieu des aléas de la vie présente, garder le sens et le goût de l’évènement à venir. Pas de place pour la dispersion. 

Plus que jamais la boussole du Royaume doit guider notre manière d’habiter le monde, le temps. La garde de notre cœur tout entier dévoué à cette attente et à ce désir devrait être notre seule préoccupation. Et même si le style de vie des uns ne semble apparemment pas utile aux autres, la durée de l’attente ne doit pas affaiblir la perspective et le service de l’accueil dévolu à quelques-uns. La certitude de la rencontre sera récompensée par la participation au festin nuptial initialement promis à tous. L’heure est à la veille, plus que jamais, au désir de la venue de l’Époux, du Prince de la Paix. 

Viens, Seigneur, presse notre cœur pour que sorte l’huile de ton désir, le goût de ta paix et de ta joie pour l’humanité plongée dans la nuit. Viens ! 

 
Équipe Évangile@Peinture -  Marie-Dominique Minassian - Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article