Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Ce qui est aujourd'hui ne doit pas obligatoirement le rester

23 Janvier 2023 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

7e JOUR : Ce qui est aujourd’hui ne doit pas obligatoirement le rester
Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Lectures

Jb 5,11-16 Il y eut pour le faible une espérance, et l’infamie s’est trouvée muselée.

Lc 1,46-55 Il a jeté les puissants à bas de leurs trônes et il a élevé les humbles.

Réflexion

Job, qui menait une vie heureuse, perdit de façon inattendue son bétail et ses serviteurs et connut le cruel chagrin de voir mourir tous ses enfants. Il souffrait mentalement, physiquement et spirituellement. Nous souffrons tous, que ce soit dans notre mental, notre corps ou notre esprit. Nous pouvons nous éloigner de Dieu et des autres. Nous pouvons perdre espoir. Et pourtant, en tant que chrétiens, nous sommes unis dans la conviction que Dieu est avec nous au milieu de nos souffrances.

Le 11 avril 2021, au Minnesota, Daunte Wright, un Afro-Américain de vingt ans non armé, a été abattu par un policier blanc lors d’un banal contrôle routier. Cet incident s’est produit pendant le procès de Derek Chauvin pour le meurtre de George Floyd.

Il est facile de céder au désespoir lorsqu’on nous rappelle une fois de plus que nous vivons dans une société fracturée qui ne reconnaît, n’honore et ne protège pas pleinement la dignité humaine et la liberté de tous les êtres humains. Selon le Père Bryan Massingale, éminent expert catholique en éthique sociale et spécialiste de la justice raciale, « la vie sociale est le fait des êtres humains. La société dans laquelle nous vivons est le résultat de choix et de décisions humaines. Cela signifie que les êtres humains peuvent changer les choses. Ce que les êtres humains brisent, divisent et séparent, nous pouvons aussi, avec l’aide de Dieu, le guérir, l’unir et le rétablir. Ce qui est aujourd’hui ne doit pas obligatoirement le rester, en cela résident l’espérance et le défi ».

Dans la prière, les chrétiens accordent leur coeur avec le coeur de Dieu, pour aimer ce qu’il aime et aimer comme il aime. L’intégrité dans la prière accorde donc les coeurs de tous les chrétiens au-delà de leurs divisions, pour aimer ce que Dieu aime, qui et comme il aime, et pour exprimer cet amour dans nos actes.

Unité des chrétiens

Le Magnificat est le chant de louange dans lequel Marie se réjouit pour toutes les choses que Dieu fait : il rétablit l’égalité en élevant les humbles, répare l’injustice en donnant à manger à ceux qui ont faim et se souvient d’Israël, son serviteur. Le Seigneur n’oublie jamais ses promesses et n’abandonne jamais son peuple. Il est facile de négliger ou sous-estimer la foi de ceux qui appartiennent à d’autres communautés chrétiennes, surtout si ce sont des petites communautés. Mais le Seigneur fait de son peuple un tout en élevant les humbles de sorte que la valeur de chacun soit reconnue. Nous sommes appelés à voir comme il voit et à accorder de la valeur à chacun de nos frères et soeurs chrétiens comme il le fait lui-même.

Défi

Comment pouvons-nous nous rassembler en Christ dans l’espérance et la foi que Dieu « musèlera l’infamie » ?

Prière

Dieu de l’espérance,
Aide-nous à nous souvenir que tu es près de nous quand nous souffrons.
Aide-nous à incarner l’espérance les uns pour les autres quand le désespoir s’installe à nouveau dans notre coeur.
Accorde-nous le don d’être ancrés dans ton Esprit d’amour quand ensemble nous oeuvrons pour éradiquer toutes les formes d’oppression et d’injustice.
Donne-nous le courage d’aimer ce que tu aimes, qui tu aimes et comme tu aimes, et d’exprimer cet amour à travers nos actes.
Par le Christ notre Seigneur.
Amen.

Frère Roger de Taizé

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article