Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Ceci est... mon corps livré pour vous - Ceci est... mon sang versé pour vous

6 Juin 2015 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

Ceci est... mon corps livré pour vous  - Ceci est... mon sang versé pour vous

Chaque dimanche nous entendons ces mots de Jésus au soir de la dernière cène avec ses apôtres.
Le récit de l’institution est au cœur de chaque messe comme le fondement de notre rassemblement. Le corps livré, le sang versé, le don total de sa vie pour sceller la nouvelle Alliance qui assure à tous les convertis son amour.

Dans le corps et le sang du Christ nous reconnaissons de façon éminente la présence réelle du ressuscité. Mais cette présence, comme nous le dit le Concile Vatican II, se manifeste aussi dans la Parole proclamée, dans l’assemblée réunie, dans le ministre qui agit au nom même du Christ.

Ainsi le corps du Christ prend une double dimension : le corps eucharistique dans les espèces consacrées et le corps ecclésial dans l’assemblée des fidèles. Sur l’un et l’autre nous implorons la force de l’Esprit Saint afin que ce corps ne soit plus qu’un et que nous soyons pleinement ce que nous recevons : le corps du Christ.

Manifester le Corps du Christ devient une véritable responsabilité pour les fidèles que nous sommes. Il s’agit de le manifester dans le rassemblement eucharistique de chaque dimanche ; il s’agit aussi de le manifester dans une vie toujours plus eucharistique au long de chaque jour de la semaine. Une vie eucharistique est d’abord une vie dans la reconnaissance de tout ce que nous recevons de Dieu et des frères avec qui nous vivons au quotidien.

Une vie eucharistique c’est, dans le don du Christ, un don de nous-mêmes dans toutes les situations qui composent notre existence, un don de soi gratuit, un don de soi qui vécu dans l’amour devient source de confiance, d’espérance et de paix.

Père Pascal SARJAS- Diocèse de Metz - Photo adoration- fiche prière

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article