Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Méditation 1er dimanche de l'Avent Année A

27 Novembre 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

1er Dim. AVENT A : « Tenez-vous donc prêts, vous aussi... »

Evangile selon saint Matthieu (24, 37-44)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en serat-il lors de la venue du Fils de l’homme. En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme. Alors deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé. Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l’une sera prise, l’autre laissée. Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » 

Ce dimanche nous entrons en AVENT, alors ne restons pas en arrière, résignés, blasés, incapables d'attendre encore, de désirer à la hauteur de Dieu...

Certes, il y a de quoi perdre le sens de l'orientation dans ce monde sans boussole. Quand les lances sont devenues des missiles, les arcs des drones, les chevaux et les chars des tanks avec leurs bombes... Quand tant d'hommes ne rêvent que de pouvoir et de puissance, de notoriété et de célébrité, de loisirs et de plaisirs...

Dans le silence de la nuit, Dieu se fait tout petit. Dieu se fait même naissance et enfance. Dieu se dit dans la proximité et l'humilité. Ainsi, patiemment, Dieu avec Joseph, Marie et une immense famille, construit notre Avenir.

Le guetteur est comme un ordinateur éteint : silencieux, sans image, mais il continue à fonctionner et, quand on le sollicite, en un instant il est prêt. De même le chrétien qui veille : il n'est pas sans cesse à l'église ou en train de parler de Dieu. Mais, dès que les circonstances le demandent, il agit comme chrétien. 

Dans le non-sens de notre monde, l’amour de Dieu éclate, inattendu. Mais il faut être attentifs, car il est possible de vivre sans voir les visages des personnes à la recherche d’une considération. Pour voir, il faut redresser la tête, élargir notre regard, déplacer notre horizon ! Prenons le temps de nous ouvrir. Nous ouvrir, c’est d’abord sortir ! Comme un poussin qui sort de l'œuf, sortir de nos coquilles, parfois bien trop épaisses ! 

Quand survient l'imprévu, beaucoup ne sont pas prêts à l'ouverture… Pour avancer, il nous faut apprendre à relire nos blocages, nos réactions premières. Puis essayons de nous mettre dans le point de vue de l'autre. Face un événement mal vécu, à partir de quoi je réagis ? Ma réaction est-elle uniquement liée à mon ressenti, à mes émotions ? Est-ce que je sais dépasser mes clichés, pour voir au-delà ? 

L’Évangile m’invite à un déplacement du cœur et du regard ! Prendre de la hauteur, c’est choisir une autre référence que moi-même. Avec Jésus, durant l’Avent, je laisse l’Esprit-saint déplacer, ouvrir et élargir mon horizon. Alors, en AVENT, ne restons pas en arrière ! Bel AVENT, belle nouvelle année.

 

EquipeEvangile@Peinture – Vincent Ravince – Peinture Bernadette Lopez

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article