Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Dimanche 31 janvier 2021 - Un enseignement nouveau

31 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (1, 21-28)

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, Jésus se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi ! Sors de cet homme. » L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. » Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.

PAROLE IMPACTANTE

Une voix résonne dans la synagogue. Que se passe-t-il ? Ce n’est pas comme d’habitude… Qui est-il donc ? Ce n’est pas un scribe. Son enseignement porte autrement. Il s’impose. À quoi tient la force de sa parole ? Les auditeurs du jour n’ont pas l’explication, mais ils reconnaissent son autorité. Ce qu’il dit les rejoint et a du poids sur eux. Le poids de la vie, le poids de la source... Le Temple accueille en fait en son sein sa parole fondatrice. Elle n’est pas pure répétition extérieure comme les scribes, elle est parole créative, plus intérieure aux auditeurs qu’ils ne le sont à eux-mêmes. L’auteur de la vie la fait vibrer. C’est une nouvelle Visitation. Exultation intérieure au contact du Fils de Dieu. Ceux qui l’écoutent ce jour-là ne le savent pas encore, mais celui qui parle est l’auteur même de leur vie. Voilà pourquoi il parle avec autorité. Voilà la source de sa légitimité. Ils rencontrent celui qui a désiré la vie pour tous les hommes depuis toute éternité. L’esprit impur l’a bien compris. Lui qui au contraire possède les autres, ne peut que fuir devant lui.

Cette Visitation tourne à la Révélation. L’adversaire est déjà terrassé, et le vainqueur nommé. Le saint de Dieu... reste à parcourir le cœur des hommes, à le conquérir pour qu’il en vienne non seulement à le reconnaître, mais à l’aimer de tout son être, qu’il ne soit plus le jouet de ces esprits impurs en quête d’une âme isolée et faible.

Jésus continue de prêcher. Sa parole d’autorité est à la porte de nos cœurs et elle frappe toujours. L’écho en chacun n’est pas audible dans la renommée et le spectaculaire qui nous attire, mais dans l’espace qu’il crée tout au fond de nous, dans le silence. Ce jour-là, à Capharnaüm, Jésus a entrepris une conversation avec chacun de nous. Sa parole nous est parvenue. Que disait-il au fait ? On ne sait plus, mais on se souvient que sa parole nous a fait du bien. C’est maintenant notre réponse qu’il attend, notre cœur séduit et reconnaissant que sa parole se soit déplacée jusqu’à nous...

Seigneur, ta parole nous retourne. Nous n’étions pas dignes de toi, mais tu as écarté tout ce qui nous séparait de toi pour ce cœur à cœur, cette joie sans filtre de retrouver ton souffle au creux de notre existence. Que ta voix ne nous quitte pas, Seigneur. Que ton autorité nous enveloppe, nous couvre de son manteau et nous envoie comme tu voudras vivre de toi.

Equipe Évangile&Peinture – M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez – composition F. Roger
 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article