Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

La semence du Verbe germe et grandit

13 Juin 2015 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Meditation

La semence du Verbe germe et grandit

C’est la profession de foi de Dieu que nous célébrons aujourd’hui. La Parole de Dieu nous fait entendre en effet la foi de Dieu pour sa création et sa foi en l’homme au sein de cette création, une foi inébranlable. L'Évangile nous parle du Règne de Dieu, c’est à dire du monde tel que Dieu le voit, le créée et l’accompagne. Et nous entendons à travers l’image du semeur, que Dieu est ainsi le Dieu de la confiance, qu’il est le Dieu de l’espérance. Jamais il ne semble douter de l’œuvre qu’il est en train d’accomplir. « La semence, de nuit comme de jour germe et grandit. » c’est une certitude.

Dieu, ne doute pas. Dieu poursuit son œuvre inlassablement. Il sème, il continue de semer, il ne se lasse pas de semer pour que sa création parvienne à son achèvement et accomplisse ainsi sa mission à travers son Eglise qui se découvre comme mystère de l’amour de Dieu pour l’humanité. Son visage est celui du Peuple de Dieu, en pèlerinage dans l’histoire, à qui Dieu transmet sa vie. Elle est envoyée annoncer l’Évangile, annonce qui concerne tous les hommes sans exception.

La semence du Verbe germe et grandit

Plus de 50 ans après le Concile Vatican II, les seize documents produits sont de généreuses semailles livrées à l’Église et à notre monde. Ces semences ont déjà germé d’une façon très variable. Certaines ont déjà donné de beaux fruits. D’autres sont en germination. D’autres encore semblent en hibernation, mais ce concile sous le souffle de l’Esprit Saint continuera à travailler du dedans notre Église pendant des générations.


A travers le concile nous percevons que l’Église n'existe pas pour elle-même. Elle est essentiellement missionnaire. Elle existe pour refléter la lumière du Christ au monde. Nous n’avons pas encore assimilé et traduit dans nos vies les perceptions de l’Église comme mystère, comme Peuple de Dieu et Corps du Christ. Mais il est important de retenir que le passage d’une vision de l’Église société parfaite à une vision de l’Église communion est fondamental et porte déjà des fruits en incitant à creuser et à vivre les aspects plus intimes, intérieurs, spirituels et mystiques de la vie ecclésiale.

La semence du Verbe germe et grandit

Plus de 50 ans après Vatican II, les fenêtres de notre Église, celles de nos fraternités et de nos communautés ecclésiales ont toujours à rester grande ouvertes.


Nous avons comme laïcs, prêtres, diacres, laïcs consacrés, religieux, chrétiens, baptisés...à poursuivre le chemin de Vatican II, convaincus que nous avons un trésor, dans des vases d’argile sans doute, mais en restant à l’écoute de l’Esprit, attentifs aux pierres d’attente qui dans le monde aujourd’hui, sont les semences du Verbe qui s’y trouve cachées.


Extrait de † Roger Ébacher - Évêque émérite de Gatineau

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article