Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du berceau du fer                                             François Roger

Articles récents

Annonces du Samedi 1er août au Dimanche 2 août

27 Juillet 2020 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Pèlerinage

Samedi 1er août 
16 h 30   Mariage à Neufchef – Guillaume MAL et Laura POLISINI –

19 h 00   Baptême à Serémange – Cecilia EDER – 

 

Dimanche 2 août  Pèlerinage à Neufchef

A   9 h 00   En ces circonstances exceptionnelles, on se retrouvera devant La chapelle dédiée à la Vierge dans le vallon d'Hamanvillers pour une

Prière devant l’oratoire de Notre Dame des Neiges (Derrière le musée de la mine de Neufchef, Parking-Haut du musée de la mine pour ceux qui viennent en voiture)

Puis Marche jusqu'à l'église de Neufchef :

A  10 h 30   Messe Communautaire en l’église de Neufchef

11 h 30   Baptême à Neufchef – Leny LO GIUDICE – 

Lire la suite

Le royaume de Dieu est au milieu de nous

26 Juillet 2020 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Meditation

La rencontre de Dieu est un bonheur caché au plus intime de notre être, mais nous ne savons pas le trouver. Nous cherchons tous le bonheur à l’extérieur de nous et nous ne le trouvons pas, alors nos pas s’égarent. « Trouver un trésor » peut éveiller notre imagination. Jésus essaie de nous faire comprendre quel trésor nous avons à découvrir en le reconnaissant comme notre Sauveur.

Le royaume des cieux est comparable à un trésor caché, à une perle fine, ou encore à une pêche fructueuse. Un trésor enfoui dans un champ nécessite qu’on le cherche, que l’on remue la terre pour le trouver. Il nous faut faire preuve de foi. Trois paraboles nous orientent ainsi pour désirer le bonheur qui vient de Dieu.

C’est par une prière que nous pouvons y parvenir, comme Salomon préoccupé par l’essentiel, qui demande la sagesse. "Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache discerner le bien." Le bonheur du Royaume de Dieu est la valeur sans pareille. En effet, le Royaume des Cieux est au milieu de nous et c’est là, caché dans notre apparent quotidien, en attente de notre cœur pour y discerner ce que Dieu y voit : chacun de nous, enceints de sa vie.

Devenons donc citoyens du Royaume et laissons-nous posséder par sa joie que rien n’éclipse et par son regard qui embrasse tout !
 

Equipe Evangile&Peinture – Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Prière universelle 17e dimanche de Temps ordinaire

25 Juillet 2020 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Prière Universelle

Vois, Seigneur, ton Eglise à qui tu as confié le trésor de ton Evangile…

Qu’elle lui reste fidèle dans ses paroles comme dans ses actes… Qu’elle le fasse connaître à tous les hommes et qu’elle les éclaire dans leur recherche de ton Royaume…

Seigneur, nous t’en prions

Donne, Seigneur, à ceux qui gouvernent les peuples de la terre.

L'Esprit de sagesse et d'intelligence pour conduire leur discernement afin que la justice et la paix s'étendent dans notre monde.

Seigneur, nous t’en prions

Prends pitié, Seigneur, de tous ceux qui sont obligés de fuir leur pays à cause de la guerre, à cause de la famine, à cause des oppressions et persécutions de toutes sortes. Regarde, Seigneur, leur vie douloureuse ; donne-leur ta force de vie.

Seigneur nous te prions

Assiste, Seigneur, tous les baptisés et les ministres de ton Église dans l’annonce du Royaume.

Révèle, Seigneur, ton visage et ta paix à tous ceux qui te cherchent dans la prière, le silence et vivent cet été un temps de retraite.

Seigneur, nous t’en supplions

 

Equipe PU@Peinture – Cahiers PrionsenEglise – Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Lire la suite

Divine économie

19 Juillet 2020 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Meditation

L’évangile du jour nous plonge dans la dynamique du Royaume et son économie sereine. Un trépied apparaît dans les paraboles employées. Il constitue comme la marque de fabrique du Royaume. Il est d’abord objet de soin. On attend d’un champ qu’il reçoive les semences afin qu’elles donnent leur fruit. Le Royaume est de l’ordre de cette promesse contenue dans le grain semé. Il est ce geste ample qui offre au grain la terre qui le portera à maturité. Il est aussi de l’ordre du réalisme. Le Royaume est conscience des forces contraires à l’œuvre pour étouffer la vie. Mais il est aussi gestion sereine du risque. Plus encore, le Royaume est force tranquille qui fait confiance au temps, et à la puissance présente au cœur du vivant.

La chimie du Royaume est fondamentalement espérance. Elle mise sur l’effet de levier. Le mal présent tout autour ne peut l’empêcher de se développer, au contraire. Le mal révèle le bien et le décuple. La pression et la crise ont une fonction d’engendrement. La vie est le fruit d’un combat spirituel qui passe par le cœur de chacun et en appelle le meilleur. Cette connaissance se mue alors en confiance qui investit le temps et guette le moment qui lui donnera raison. La sagesse n’est rien d’autre que ce témoignage rendu à l’économie divine qui sait le bien semé dans notre monde, caché au cœur de tous les hommes et femmes de bonne volonté. L’adversité n’est rien d’autre que ce tremplin pour le bien.

La sagesse nous fait signe aujourd’hui. Elle dresse inlassablement la table de la Parole livrée et partagée, ne rechigne pas devant les difficultés et les âpretés de la vie. Elle sait ce que donne la patiente endurance et persévérance dans la bonté. Elle ne prend pas peur devant l’exigence de conversion qu’elle implique. Le semeur veille sur le fruit à venir. Il a été semé pour le bonheur du monde. Il réquisitionne les forces cachées de la nature et veille sur la saine croissance des balises vivantes du Royaume.

Les justes et leur lumière ne faibliront pas quand bien même les ténèbres les réclament et se nourrissent de tout espace laissé en friche. Le semeur est tout proche. Il laisse venir le temps de la moisson. Donnons-lui raison.

Equipe EvangilePeinture – M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

 

Lire la suite

Prière universelle 16e dimanche de Temps ordinaire

17 Juillet 2020 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Prière Universelle

Nous te prions pour l’Eglise,

Pour nos catéchistes, pour nos prêtres, nos diacres et tous les fidèles laïcs,

appelés à semer le bon grain de la Parole dans le vaste champ du monde,

animés d’un cœur confiant, prions le Seigneur

 

Pour nos responsables politiques, pour nos ministres, nos maires,

invités à trouver des solutions durables face aux pertes d’emploi provoquées par la crise sanitaire actuelle

animés d’un cœur sincère, prions le Seigneur

 

Pour les familles éprouvées,

en conflit, fragiles comme le blé naissant, à la recherche d’une oreille attentive et de conseils avisés,

animés d’un cœur à l’écoute, prions le Seigneur

 

Nous te prions pour notre communauté paroissiale, que cet été nous invite chacun et ensemble à recevoir Ta Parole dans notre propre terre, en profondeur, et à sortir pour semer à notre tour, là où l’Esprit nous conduira.

animés d’un cœur fraternel, prions le Seigneur

Equipe PU@PrionsenEglise - Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Parole livrée

14 Juillet 2020 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Meditation

La foule rassemblée autour de Jésus dans l’Evangile du 15e dimanche du temps ordinaire est bien là pour une seule et même chose : l’écouter. Pourtant, il est une parole qui va aller plus loin sonder les reins et les cœurs. Que devient cette Parole une fois livrée ? Qu’en font ses auditeurs ? En employant l’image du grain Jésus renvoie au cycle de vie de la nature et favorise la compréhension dynamique de ce qui est en train de se vivre. Jésus fait faire retraite à ceux qui l’écoutent. Il les renvoie à leurs terres profondes pour scruter ce qui se passe avec le grain reçu. Lui a été semé sans retenue.

Désormais le grain est abandonné à des facteurs extérieurs à lui-même, à la nécessité de cette terre accueillante dans laquelle il trouvera les conditions favorables pour se développer et porter son fruit. La part du semeur est acquise : le grain a été semé.

Qu’en est-il désormais du fruit attendu ? C’est dans le cœur des disciples qu’il faut scruter sa croissance.. dans le travail patient de l’écoute et de l’obéissance. Trois verbes résument cette dynamique féconde du disciple : comprendre, durer et veiller.

Prendre avec soi cette Parole, faire chemin avec elle, sans quitter son exigence, persévérer dans son écoute jusque dans nos couches profondes où son espace de vérité peut enfin éclater et se déployer. La Parole ne veut pas de notre surface ni de nos enthousiasmes éphémères. Elle vient solliciter nos fondements, visiter nos principes, sonder nos critères de discernement. Elle vient interroger nos mouvements, nos passions, nos choix, nos projets, nos résistances. Elle met à jour notre cohérence, la met à l’épreuve. Elle ne cherche rien d’autre que le meilleur de nous-mêmes qu’elle vient révéler à qui cherche vraiment. Et c’est peut-être la clé de ce processus. Elle se nourrit du désir de celui qu’elle rencontre.
 

La Parole tend à dévorer celui qui la reçoit. Loi de la nature qui d’un mourir fait naître... il y a certainement un mourir qui doit advenir pour que la naissance attendue survienne. Nous voici dans le silence qui les précède. Dieu a donné son fruit : Parole livrée. Il appelle le nôtre : Parole rencontrée, reçue, crue, méditée, mise en vie dans les profondeurs de notre désir d’aimer, partagée dans la vérité d’un sourire, la force d’une patience, l’extrême d’un pardon en gestation.

La vie souterraine de cette Parole nous regarde et nous convoque : c’est l’Église. L’assemblée des ensemencés de la Parole qui rend grâce pour le Semeur, son grain et son fruit dont nous sommes tous enceints par grâce. Il y a de quoi faire eucharistie, prière de communion spirituelle si nous cherchons bien !
 

Equipe Evangile@Peinture- M.D. Minassian- Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Lire la suite

Divin abri

5 Juillet 2020 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Meditation

C’est rare de se trouver aux premières loges de la prière de Jésus. C’est ce que nous constatons-nous dans l’évangile d’aujourd’hui ? Dans le cœur de Jésus, c’est la joie même du Père qui résonne. Jubilation profonde qui lui vient de voir l’œuvre du Père, la réalisation de son dessein d’amour.

Oui, l’œuvre du Père se donne à voir au priant. La prière est reconnaissance. Elle pose des mots, elle verbalise ce qui se révèle au cœur abandonné. Le priant est un voyant. Il ne voit pas l’avenir mais le présent de Dieu et de son action. Le priant est celui qui a pris abri dans le cœur du Christ. Les mots viennent de lui. Il les remplit de sa Présence au Père qui l’habite. Le priant devient à son tour l’abri de toute la création qui peut s’y réfugier et y trouver le Christ, cœur vibrant de chaque mot ouvert au Père.
 

La prière est aventure. Elle est pain et vin pour la route. Elle nous tient en espérance. Elle voit ce que notre regard ne peut atteindre par lui-même. Elle nous repose en nous attirant dans la bonté cachée en toute chose, en tout être. La prière nous introduit dans la face insondée du créé pour l’appeler à sa lumière.

Le combat est d’entrer dans le repos du Christ, dans l’écoute de sa douceur, dans l’humilité de son vouloir qu’il dépose au creux de notre cœur. Il se tient sur notre palier, prêt à nous enrôler pour devenir les gardiens de son dessein, les relais de son espérance, les témoins de sa présence, les allumeurs de sa joie.
 

Il est temps d’aller puiser à la source, à son cœur où nous sommes tant aimés pour être renvoyés, larrons priants et rassasiés, pour aller à la rencontre de ceux que Dieu veut aimer. Son amour est sans repos et sa joie inlassable.


Equipe Evangile@Peinture - Marie-Dominique Minassian- Peinture Bernadette Lopez

Lire la suite

Prière universelle 14e dimanche de Temps ordinaire

3 Juillet 2020 , Rédigé par E.C.P.

 

« Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! »

Pour l’Eglise, appelée à rayonner la joie et l’espérance de l’Évangile 

Ensemble, prions Jésus-Christ, lui qui est doux et humble de cœur

« Il proclamera la paix aux nations »

Pour nos dirigeants, invités à prendre soin de ce monde que nous habitons avec la préoccupation de la nature, de la justice envers les plus pauvres, invités à proclamer la paix à la société post-Covid

Ensemble, prions Jésus-Christ, lui qui est vrai en tout ce qu’il dit

« Je vous procurerai le repos »

Le fardeau pèse lourd surtout pour nos frères malades, sans travail ou privés de liberté, accablés par les conséquences de la pandémie.                                                                                                    Qu’il trouve le repos qui soulage l'âme, avec l'aide de l'Esprit de Dieu qui habite en nous.

Ensemble, prions Jésus-Christ, lui qui redresse tous les accablés

« Devenez disciples du Christ, missionnaire de sa Lumière »

En cette période de de confinement "progressif", prions pour nos communautés de paroisses, invitées, en équipe, à reprendre le souffle et à trouver, durant ce temps de vacances, un doux repos pour nous accompagner sur nos chemins de foi, à la rentrée, en toute sécurité sanitaire

Seigneur, nous t'en Prions 

Lire la suite

Hayange : confirmation du 10 adultes

29 Juin 2020 , Rédigé par E.C.P.

En ce dimanche 28 juin, 10 adultes de l’archiprêtré d’Hayange ont reçu le sacrement de confirmation en l’église St Martin. Au milieu de 160 membres des familles, parrains, marraines, amis des confirmands et paroissiens, la messe célébrée par Mgr Jean-Pierre Vuillemin et le prêtre Gérard Schaeffer, a été animée par les confirmands.

 

Dans son mot de bienvenue, Mgr Jean-Pierre Vuillemin a invité à être présent les uns envers les autres pour vivre le sacrement de la confirmation « en peuple uni par Dieu ». « Vivez votre baptême dans la joie d’aimer en vérité » a-t-il proclamé ensuite dans son homélie.

 

Le temps vécu de préparation à la confirmation, a permis de cheminer et de mûrir la demande dans le respect du rythme de chacun. Celle-ci est exprimée dans la lettre que le confirmand écrit à son évêque et qui atteste de la liberté de la démarche.

 

Fabienne et Virginie, au nom de l’équipe d’accompagnement, ont appelé Lucien, Valentine, Graziano, Angeline, Mireille, Fiona, Giuseppe, Nadia, Déborah et Laura à se réunir autour de l’autel pour présenter leur demande à la communauté présente.  « Puisque l’Esprit nous fait vivre, demandons à l’Esprit Saint d’animer nos vies et nos œuvres dans un engagement de foi ».

 

Après l’imposition des mains, signe du don de l’Esprit Saint, l’évêque a marqué le front de chaque confirmand par l’onction du Saint Chrême, pour signifier la présence de l’Esprit Saint : « Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu ».

 

Après la bénédiction, toute l’assemblée a été invitée à vivre et à témoigner de ce don de Dieu, au cœur de nos vies. « Voici le fruit de l’Esprit Saint : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi…Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit ! ».

 

Au cours de la messe, Fiona et Graziano ont reçu pour la première fois la communion.

Merci à tous les membres de la communauté paroissiale pour leur participation à cette belle célébration, à toutes les personnes qui encadrent les confirmands tout au long de leur démarche et à tous ceux qui ont permis que ce dimanche passe du rassemblement dominical à l’Esprit de Pentecôte, afin de pouvoir mieux assumer les responsabilités de la vie chrétienne.

Lire la suite

Hayange : Messe de Pentecôte

2 Juin 2020 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Célébrations

 

En ce jour de Pentecôte, la communauté de paroisses Saint Jean XXIII du berceau du fer s’est rassemblée à l’église Saint Martin à 10h30, contente de se retrouver, après plus de 2 mois et demi d’arrêt, pour célébrer l’eucharistie.

 

 

 

L’Esprit Saint donné à profusion au jour de la Pentecôte, n’en finit pas de nous étonner. Il est l’Esprit des surprises. Nous avons expérimenté bien des choses durant ce confinement : prise de distance avec l’eucharistie, liturgies domestiques, messes en ligne, « prière virtuelle », communion spirituelle, chapelets en direct… Quel panel de situations ! Que de façons diverses de vivre la foi ! Mais toutes se sont révélées insatisfaisantes, il manquait l’assemblée, la messe « en vrai ». L’Eglise, l’Ecclesia, c’est le rassemblement, la communauté des enfants de Dieu.

 

En cette messe de Pentecôte, présidée par les prêtres Gérard Schaeffer et Laurent Kambou, l’assemblée de 120 fidèles a accueilli l’Esprit de sainteté. L’équipe de coordination de la communauté de paroisses et le conseil de fabrique ont mis en place les mesures de sécurité sanitaire et tout s’est déroulé sans problème.

La messe du dimanche 7 juin se déroulera dans les mêmes conditions, 10h30 à St Martin. L’équipe de coordination se retrouvera dans la semaine qui suit pour envisager la suite.

 

L’étape suivante donnée par le gouvernement est fixée au lundi 22 juin. Il nous restera un seul dimanche avant le rythme des vacances. Ce sera très certainement pour les vacances que nous regarderons la réouverture progressive des églises, les célébrations des baptêmes, mariages et obsèques.

Laissons donc le souffle de Pentecôte balayer nos existences masquées en attente de bonheur et offrons nos cœurs confinés pour qu’il en fasse la tente de sa paix et l’espace de son hospitalité ouverte à tous vents : « au cœur de ce monde, le souffle de l’Esprit fait retentir le cri de la Bonne Nouvelle et met à l’œuvre aujourd’hui des énergies nouvelles… »

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>