Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

Un commandement nouveau

27 Avril 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

coeur de mains


« Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres ». Voilà notre marque distinctive de véritables disciples du Christ. Les rites, les institutions, les sacrements, sont subordonnés à cela et n’ont d’autre fonction que d’entretenir et d’exprimer l’amour que nous avons les uns envers les autres.

L’amour fraternel au sein de nos communautés n’est pas évident. L’histoire nous enseigne que les chrétiens ont été violemment déchirés au sujet de questions de théologie, de dogme, de liturgie, de politique, etc. Les pays d’Europe se sont déchirés au nom de la religion, ce qui a causé la mort de millions de personnes. Le fanatisme religieux a conduit à des atrocités terribles... au nom de Dieu.

Sur le plan individuel, le même genre de divisions nous accablent et nous déchirent. Nos amours sont fragiles et risquent de ne pas tenir dans les moments difficiles. Des couples de plusieurs années se séparent et souvent se poursuivent devant les tribunaux. L’indifférence, l’égoïsme, la haine, la vengeance, la violence, font parti de nos comportements.
efugies-syriens-en-Turquie

L’amour dont parle le Christ dans l’Evangile est une source d’eau vive qui fait jaillir un
 nouveau printemps. C’est un baume qui guérit les blessures. Cet amour est  profond, fidèle, un amour plus fort que la haine, plus fort que l’injustice et plus fort que la mort.

C’est là le signe distinctif par lequel les chrétiens peuvent être reconnus! C’est le commandement nouveau que le Christ nous a laissé en héritage : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

Cet amour mutuel se traduit de mille façons dans la vie quotidienne : l’écoute, l’accueil, l’attention à l'autre, le service des plus faibles, la compassion, le pardon, la miséricorde, ... Il se traduit dans des actes simples de la vie de tous les jours et dans des actions communautaires en faveur du bien commun.

En nous aimant les uns les autres comme le Christ nous a aimés, nous participons à la construction de la cité nouvelle, la cité où «il n’y aura ni mort, ni deuil, ni pleurs, ni douleurs, ni violence, ni guerre, ni exploitation»,  où l’amour nous habitera jusqu’à rayonner sur nos visages, et fera de nous des témoins de la Résurrection : « Voici, je fais toutes choses nouvelles. » Cela ne fera pas de bruit, cela risque même de passer inaperçu, mais au fond tout aura changé. Un chemin s’est ouvert devant nous.

                            Réflexions par le Père Yvon-Michel Allard, Canada
                            Photo du camp de réfigiés Syrien à la frontière de Turquie

Lire la suite

Olivier Schmitt, notre organiste en concert sur l'orgue de Hayange

26 Avril 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Informations

Nolli me tangereCe dimanche 21 avril, Olivier Schmitt, notre jeune organiste a donné un concert sur l'orgue de l'église de Hayange.  Il l'a enregistré et nous mets gracieusement à disposition des extraits de sa prestation consacrée au tableau "Noli me tangere" de Casimir de Gacheo de Gaspar.Ce tableau exposé dans l'église de Hayange représente la rencontre de Marie Madeleine avec le Christ ressuscité.

 

Cliquez sur le lien pour profiter de sa prestation musicale : link

 

ou recherchez :  " http://eglise-de-hayange-57700.blogspot.fr/2013/04/olivier-schmitt-lorgue-de-hayange-le-21.html "

 

Bonne musique.

Lire la suite

Les vocations, signe de l'espérance fondée sur la foi

21 Avril 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

Vocations


Chaque année, la Journée Mondiale de Prière pour les Vocations a lieu le 4ème dimanche de Pâques, qui est aussi appelé « le dimanche du Bon Pasteur ». Cette année elle met en valeur le thème donné par le pape Benoît XVI, en lien avec l’année de la foi :« Les vocations,signe de l’espérance fondée sur la foi ».

Qu’est-ce que la vocation ?
Chacun est appelé à faire quelque chose de sa vie. Si une personne décide de se mettre au service d’une cause plus importante que ses seules préférences personnelles, on dit qu’elle répond à une vocation.

La vocation, c’est donc une certaine manière de vivre sa vie, de la comprendre et de l’ordonner comme un service. Mais l’appel, l’origine de la vocation n’émane pas de la personne. La vocation, c’est « être appelé », « être appelé par » et « être appelé pour ». Cela demande une écoute, une réponse.

Pour les chrétiens, l’appel vient de Dieu, de la Parole du Christ invitant à le suivre et à être ses témoins dans le monde et dans l’histoire. Tout chrétien, par son baptême, est appelé à faire de sa vie une réponse et un service. La vocation baptismale se déploie dans tous les états de la vie : mariage chrétien, célibat...

Quelle que soit notre vocation, nous sommes tous appelés à la sainteté, à participer à la plénitude de l’amour de Dieu donc, à aimer, à être heureux et à rendre heureux.
Parmi les chrétiens, certains sont appelés à consacrer leur vie dans un don total à Dieu et au service d’une mission comme prêtre, diacre, religieux ou religieuse, laïc consacré... C’est ce qu’on appelle aussi les « vocations particulières ».

Croire qu’il y a en moi plus que moi...et ce plus c’est la bonté divine d’où jaillit ma vocation, et qui fait de moi un acteur d’espérance.

Extrait du Message du Pape Benoit XVI pour la journée mondiale de prière pour les vocations en 2013.

Lire la suite

C'est le Seigneur

13 Avril 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

p che miraculeuse

Les disciples ont repris leur vie habituelle de pêcheurs. Ils vont pêcher de nuit, le cœur aussi obscur que le ciel sans étoile Pourtant le Ressuscité se manifeste. Mais leurs cœurs ont du mal à recouvrer la vraie lumière.
L’Évangile du troisième dimanche de Pâques relatant une pêche miraculeuse fait dialoguer la Parole de Dieu et notre vie personnelle, notre vie relationnelle, notre vie en Eglise. Il suffit de cueillir au passage les mots qui nous parlent.

« JE M’EN VAIS À LA PÊCHE ». Tout prend naissance dans une invitation amicale et communautaire : « Nous allons avec toi ». Occasion de repérer ce que nous devons aux autres, tous les gestes simples : un sourire, une invitation, un coup de téléphone amical et une rencontre… Seigneur voici ma vie, nos vies. Merci de les traverser.
« JÉSUS ÉTAIT LÀ SUR LE RIVAGE ». Présence mystérieuse du Christ à chacune de nos actions. Il est présent à nos réalités. Joie d’en reprendre conscience !
« JETEZ LE FILET » Non seulement il s’intéresse à notre travail mais il intervient, il encourage, il oriente. Invitation à regarder, sentir sa présence.
« C’EST LE SEIGNEUR ». D’abord c’est une confidence à peine murmurée par les plus proches, et puis c’est une certitude qui monte du fond de notre cœur et nous pousse à agir, à reconnaître les dons de Dieu. Pierre se jette à l’eau, les autres ramènent dans la barque les filets pleins de poissons. Tout est transfiguré.
« VENEZ DÉJEUNER » Tout est prêt pour l’accueil, et même, ils ont été sollicités pour les préparatifs. Mais c’est Jésus qui lance l’invitation. C’est lui qui va mener et qui se donne à le reconnaître..
« IL PREND LE PAIN ET LE LEUR DONNE » Comment ne pas faire le lien avec l’Eucharistie ? Il prend toute notre vie : nos relations, nos entreprises, nos résultats, nos échecs aussi et il les remplit de sa vie, les transfigure.
« SIMON, FILS DE JEAN M’AIMES-TU ? » Par trois fois Jésus pose la question mais pas avec les mêmes mots. Pierre, sincère, répond  je t’aime comme on aime un ami, tu le sais. Jésus se contente de cet amour humain que Pierre peut mesurer, donner, mais c’est toujours la même mission que le Christ confie : « Sois le pasteur de mes brebis. »

Si nous pouvions le reconnaître dans sa Parole, dans sa nourriture, au sein de notre communauté, nos yeux, nos oreilles, nos cœurs s’ouvriraient. Jésus ressuscité se donne à reconnaître jour après jour, et les sacrements vécus et partagés sont autant de moments où il se donne. Puissions-nous sortir de l’eucharistie en disant :
« C’EST LE SEIGNEUR », et en vivant de lui tout au long de la semaine.

Lire la suite

Scouts et Guides de France: Programme des activités 2013

7 Avril 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Scouts et Guides de France

 img 1416 (2)

Groupe: Vallée de la Fensch - Notre Dame du fer
Unité : Louveteaux / Jeannettes
Programme des activités :
3éme trimestre


rendez-vous dans notre local :
Eglise de St Nicolas-en-Forêt
sur le côté au 1er Etage

Mois Jour Activitées
Avril Samedi 13 Week-end campé à Freching
  Dimanche 14 de 14 h le samedi à 16h le dimanche
  Samedi 27 14 h -17 h Réunion demi-journée
     
Mai Samedi 11 14 h - 17 h Réunion demi-journée
  Samedi 25 14 h - 17 h Réunion demi-journée
     
Juin Samedi 8 14 h - 17 h Réunion demi-journée
  Samedi 22 Week-end aventure à Boust
  Dimanche 23 de 14 h le samedi à 16 h le dimanche
     


A bientôt
Marie EHMER - Chef de groupe

Lire la suite

Thomas, une autre approche de la foi

6 Avril 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

saint-thomas-jesus
Et si pour cette fois nous regardions l’Apôtre Thomas d’une autre façon ? Non plus comme celui qui a osé douter de la venue du Christ en sa résurrection, mais au contraire comme un croyant qui se trouve confronté à ses propres interrogations ? Peut-être alors saurions-nous saisir que cet homme nous donne à voir sa foi bien davantage que ses limites…

En ce dimanche où l’Église fête la Divine Miséricorde du Seigneur, c’est-à-dire son pardon, sa douceur et son cœur source de tout amour, Thomas nous pousse à utiliser tous nos sens pour vivre de la présence du Christ revenu à la vie. Pour entrer dans la joie de ses frères, il a besoin de voir et de toucher son Maître et Seigneur…

Cette approche n’est pas celle de tous. À chacun de trouver sa route. Il n’empêche, les lectures de ce dimanche accordent une grande place au corps dans ses multiples dimensions. Nous sommes donc conviés à ne pas omettre que pour percevoir l’Esprit à l’œuvre, le corps ne peut être absent. Cette réalité, nos frères et sœurs malades ou handicapés l’ont comprise depuis longtemps. L’espérance de la guérison ou même d’un soulagement est toujours désirée et cela passe par des gestes et des paroles de consolation.

La paix que propose le Christ va dans ce sens, elle n’a pas d’autres buts que d’apaiser et d’encourager celles et ceux dont le fardeau pèse trop lourd. Si le Ressuscité est apparu à de nombreuses reprises, c’est peut-être pour dire à l’homme qu’il ne l’a jamais abandonné, et qu’il est toujours présent dans les sacrements pour soulager et réconcilier.

               Extrait de Prions en Eglise N°316
               Père Christophe Husson

 

Lire la suite

Sacrement des Malades - Invitation

2 Avril 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Pastorale de la santé

Sacrement des malades1

Pour un réconfort dans la souffrance
Pour un soutien dans l’épreuve et la vieillesse

Nous vous invitons à participer à la célébration du :

SACREMENT DES MALADES

Le samedi 6 avril à 16 h 30 à l’église de St Nicolas en Forêt
Avec les résidents de l’EHPAD la Forêt

ou
Le dimanche 7 avril à 10 h 30 à l’église St Martin d’Hayange

ou
Le dimanche 14 avril à 9h15 à la Chapelle du Konacker

Les personnes atteinte par l’épreuve de la maladie et du grand âge, est aidée de multiples manière par son entourage, le personnel soignant et la communauté chrétienne par la présence des bénévoles de la pastorale santé : équipe SEM ( Services de l’Evangile aux Malades) dans les maisons de retraite, les EHPAD et à domicile.

Parmi les gestes d’aide et de soutien, des signes particuliers nous sont proposés :
- les visites
- la communion
- l’onction des malades

Lorsque la communauté chrétienne, célèbre le sacrement des malades, elle a le souci d’accueillir les personnes, de partages leur souffrance et leur espérance.
Ce rite sacramentel, le Christ vient à notre rencontre. Il nous introduit dans l’espace protecteur de son amour, dans le mystère de la mort et de la Résurrection du Christ.

Il est marqué par deux gestes :
- L’IMPOSITION des MAINS
- L’ONCTION de L ‘HUILE des MALADES.

 Bernadette SCHWEITZER - Pastorale de la Santé

Lire la suite