Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

Pas un jour, pas une nuit

10 Février 2012 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Informations

arton6382-777d9« Pas un jour, pas une nuit quand je suis au service en tant que personnel soignant, je ne regrette d’avoir choisi le métier d’infirmière.

C’est avant tout un travail d’équipe, où chacun a sa place respective : un travail qui demande, une exigence et une compétence pas uniquement médicale, mais aussi de discernement : savoir être présente au bon moment pour écouter, soulager, respecter celui qui est inquiet et aussi savoir s’effacer, lâcher prise et retourner sa vie familiale.

La blouse blanche nous différencie des malades mais aussi au fil des jours, nous devenons enfants, mamans ou
mamies selon la personne malade que nous accompagnons, pendant un séjour plus ou moins long.

J’ai accompagné mon papa tout au long de sa maladie jusqu’à la fin ; ce ne fut pas toujours facile, mais avec le recul, j’éprouve une sérénité d’avoir pu être présente quotidiennement... d’avoir pu soulager sa douleur ... d’avoir les moyens
pour qu’il retourne à la maison au sein de sa famille et d’avoir pu l’aider à partir dignement..

La médecine est une science magistrale mais malheureusement, pas toujours exacte car la maladie prend le dessus, on
devient alors impuissant : la maladie déshumanise la personne. Non, pas complètement, car l’Homme a besoin aussi de tendresse, du regard bienveillant, d’une main tendue, d’une caresse, d’un petit mot...pour continuer...

Et je me dis chaque jour : « ta vocation, c’est d’être là... » pour redonner à chacun une espérance...


                                 témoignage de Sophie - dimanche de la santé

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article