Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Quand nous recréons des liens... Jésus vient !

6 Septembre 2014 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

Quand nous recréons des liens... Jésus vient !


Si nous croyons que le Christ a fait de nous un Corps, comment accepter qu’un membre s’en détache ? Solidaire, nous avons le devoir de conduire notre frère sur les chemins de la réconciliation.
Mais ce n’est pas évident. Avant toutes choses, je dois faire la lumière sur moi-même, reconnaître la « poutre » qui est dans mon œil. Attitude de vérité et d’humilité : que je n’aille pas me croire meilleur que les autres !

Pour faire la vérité, l'Evangile de ce dimanche nous apprend à nommer ce qui est mal. Si donc je vois un frère qui s’égare, ce sera un acte d’amour fraternel que de l’aider à voir le mal qu’il commet. Il ne s’agit pas de porter un jugement. Il ne s’agit pas de condamner, de rejeter ou d’exclure. Il s’agit de "gagner" le frère, c’est-à-dire de le faire exister davantage dans l’amour. Jésus insiste : "Ce faisant, tu auras gagné ton frère."

Bien sûr cela suppose de la discrétion, de la prudence, du bon sens, de l’humilité. C’est difficile. Il faut un certain courage, celui de l’amour. Vivre en communauté fraternelle demande ce courage de l’amour qui est recherche de la vérité, en nous-mêmes, chez l’autre et entre nous.

Ce que Matthieu veut nous faire comprendre, c’est que la présence de Jésus, aujourd’hui, c’est notre « être ensemble », au nom de Jésus, lorsque nous sommes réunis en EAP, en équipe liturgique, en réunion avec les familles, les enfants...

L’Église a mission de réaliser cette communion, par l’ouverture aux autres, pleine de franchise et d’amour, en restaurant les liens qui risquent de se rompre. "La division, les médisances, ce n'est pas l'Eglise", affirme le pape François ce 27 août 2014, lors de l'audience générale, place Saint-Pierre. Il encourage à voir "les dons des autres, plutôt que leurs défauts".

A chacun de nous donc de travailler à l’unité de nos communautés chrétiennes en créant, recréant des liens entre nous, car notre relation à Dieu n’existe pas en vérité dans le seul « face à face » avec lui. Notre foi se vit toujours dans notre relation aux autres.

La présence réelle du Christ ne se limite pas au pain consacré. Christ est aussi là au milieu de nous, présent à chaque fois que nous gagnons un frère, une sœur ...
Faut-il désespérer quand nous ne voyons pas le succès de nos efforts de réconciliation ? Non. Il faut croire à l’efficacité, invisible à nos yeux, de la prière. Et plutôt que de critiquer les autres, prions pour eux. Voilà une bonne manière d’être responsable de ses frères.

Extrait de la méditation @vazyjetecrois

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article