Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de l'EAP et des paroisses du Berceau du fer
  • Le blog de l'EAP et des paroisses du Berceau du fer
  • : Paroisse catholique St Martin Hayange, Communauté paroisses du berceau du fer, Serémange, Neufchef, Ranguevaux. Messe, baptême, mariage, communion, Secours Catholique. Prières universelles...
  • Contact

Notre Dame de Hayange

dame 3

Recherche

23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 07:21
La rosée et le lis


Livre d'Osée, chapitre 14 ; verset 6
« Je serai pour Israël comme la rosée, il fleurira comme le lis, il étendra ses racines comme les arbres du Liban. Ses jeunes pousses vont grandir, sa parure sera comme celle de l'olivier ».

Par le prophète Osée, Dieu répète sa promesse : le désert qu’est devenu le peuple d’Israël se changera en un jardin florissant. Mais il ajoute un détail : il nous dit maintenant comment le miracle pourra s’accomplir. Par un phénomène simple, discret, mais essentiel : la rosée. Les gouttelettes d’eau qui se déposent sur le sol au crépuscule, et ne résistent guère aux premiers rayons du soleil, peuvent nous sembler fragiles ; mais en certains lieux, elles suffisent à apporter la vie alors que la pluie manque.
Cette rosée vivifiante que Dieu ne cesse d’offrir au monde, invisible mais puissante, c’est son pardon.

Il le donne au peuple d’Israël du temps d’Osée, qui s’était détourné de lui, comme autrefois à Adam qui se cachait à son approche, comme au monde qui ne cesse de vouloir se passer de Dieu. Il l’offre à nouveau à chaque crépuscule, parce qu’il n’a rien d’autre à donner que ce pardon, cette bienveillance inlassable, qui est la seule arme efficace pour lutter contre le mal qui assèche les cœurs et ensable le monde. Dieu refuse la logique de la violence, et rend toujours le bien pour le mal ; par son pardon, il s’efforce de désarmer le mal.

Car son pardon est contagieux. Pardonnés, traversés par ce regard bienveillant de Dieu à notre égard, sans conditions, nous n’avons à notre tour rien de mieux à offrir à notre prochain qu’une bienveillante amitié pour tous, qu’un pardon qui désarme le mal et qui, de proche en proche, répandra sur toute la terre une rosée allègrement vivifiante.

Méditation de frère Adrien Candiard-couvent du Caire
extrait de Signe dans la bible - S’arrêter, savourer une Par
ol

retraitedanslaville.org
image Center
blog.net

Repost 0