Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

"Suis-moi"

29 Juin 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

Jesus et les disciples

 

 

L’évangile d’aujourd’hui nous dit que le Christ, malgré le rejet qui l’attend, prend résolument avec courage le chemin vers Jérusalem. Il est prêt à aller jusqu’au bout de son amour pour nous, quoiqu’en soit le prix à payer.

Le suivre sur ce chemin vers Jérusalem, c’est accepter de ne jamais s’installer, de ne jamais s’arrêter sur la route de la vie, pas de terrier,  pas de nid, le disciple est un homme« en marche ».

La Bonne Nouvelle, c'est cette invitation à marcher à la suite du Christ " qui n'a pas d'endroit où reposer la tête ", à se préoccuper du Royaume de Dieu, à être disponible à la présence de Dieu qui s'offre de manière toujours nouvelle. Regarder en arrière signifiera alors préférer autre chose que cette présence gratuite et divine.
Autrement dit, il s’agit de toujours regarder devant soi, tournés vers l’avenir. Le disciple doit regarder demain avec confiance, être un bâtisseur d’avenir.

Les gens dans l’évangile d’aujourd’hui invoquent toutes sortes de raisons pour remettre à plus tard ce service du Royaume qui exige beaucoup et tout de suite. Il y a plein de croyants qui veulent dire oui à Dieu… mais après les affaires, l’argent, le prestige. Plus tard, s’il reste du temps ! Dieu conteste nos priorités. "Laisse-moi d'abord enterrer mon père.... Laisse-moi d'abord faire mes adieux à mes parents..."  
Ce qui frappe dans les demandes des candidats-disciples, c’est le "permets-moi" adressé à Jésus. N’est-ce pas de cela qu’ils ont à se libérer ? Pour construire le Royaume de Dieu, un Royaume de frères et de sœurs sans « pouvoir » les uns sur les autres, ne devons-nous pas cesser de demander la permission, mais plutôt nous conduire en adultes qui prennent leurs responsabilités ?Groupe liturgique 2013

Les réponses données par Jésus aux 3 disciples potentiels les invite à un certain « lâcher prise », à accepter de ne pas savoir où ils vont, à accepter de n’être plus protégé par une permission reçue, à accepter de se risquer d’avancer au large...

En ce début de vacances pour beaucoup, si nous prenions le temps de faire le point sur notre vie chrétienne ? Si nous prenions davantage conscience que le cœur de notre foi chrétienne est de suivre le Christ en l’accompagnant afin de vivre en sa présence, faire route avec lui et le peuple de Dieu, comme des égaux qui partagent le travail et leur pain ?

        Extrait de @vas-y-je te crois
       Photo Equipe Liturgique du berceau du fer

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article