Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain venaient à Jean-Baptiste

11 Décembre 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Psaume

Accueil
Pile au milieu ! Si je vise juste, il me semble que nous sommes au milieu de notre semaine de marche au désert. Nous sommes aussi presque au milieu du temps de l'Avent.
A mi parcours, il arrive que l'on soit moins porté par la grâce du commencement. Les ermites dans le désert se sont beaucoup confrontés à ce qu'ils appelaient le « démon de midi », celui qui, au milieu d'un chemin, vous fait perdre le goût des choses de Dieu, vous suggère que vous n'êtes plus adapté à ce que vous vivez. C'est pour cela que la nouveauté a tant d'attrait alors, à force de marcher sur le sable, à force de voir les mêmes paysages arides, à force d'espérer, une forme de lassitude peut s'installer et la tentation est alors grande d'aller voir ailleurs.

Dans notre vie chrétienne, nous attendons beaucoup des « temps forts », comme celui vécu dimanche 8 décembre avec les enfants de la communion à Marspich en communauté de paroisses. nous cherchons souvent ces moments de rassemblement, cette « lumière de Noêl » capable de répandre autour de nous  la Paix de Bethléem. C'est vrai, ces moments peuvent se produire. Mais sont-ils plus importants que tous ces temps où rien ne semble se passer, où le quotidien suit son cour ? 

Dans quelques jours, nous allons fêter Noël. Entre sa naissance et le début de sa vie publique, Jésus a vécu près de 30 ans, sans paroles ou actes marquants. Cela peut nous rappeler que pour Dieu, il n'y a pas de temps morts, il n'y a que des temps de gestation, des temps où la vie se prépare à surgir. Continuons à marcher vers Noël , car, c'est aussi au cœur de nos lassitudes qu'Il demeure Celui que nous attendons !

                      Évangile selon saint Matthieu, chapitre 3, verset 5 
                      source : Frère Jacques-Benoît Rauscher et Dominique Fullenwarth

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article