Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

C'est le Seigneur

13 Avril 2013 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

p che miraculeuse

Les disciples ont repris leur vie habituelle de pêcheurs. Ils vont pêcher de nuit, le cœur aussi obscur que le ciel sans étoile Pourtant le Ressuscité se manifeste. Mais leurs cœurs ont du mal à recouvrer la vraie lumière.
L’Évangile du troisième dimanche de Pâques relatant une pêche miraculeuse fait dialoguer la Parole de Dieu et notre vie personnelle, notre vie relationnelle, notre vie en Eglise. Il suffit de cueillir au passage les mots qui nous parlent.

« JE M’EN VAIS À LA PÊCHE ». Tout prend naissance dans une invitation amicale et communautaire : « Nous allons avec toi ». Occasion de repérer ce que nous devons aux autres, tous les gestes simples : un sourire, une invitation, un coup de téléphone amical et une rencontre… Seigneur voici ma vie, nos vies. Merci de les traverser.
« JÉSUS ÉTAIT LÀ SUR LE RIVAGE ». Présence mystérieuse du Christ à chacune de nos actions. Il est présent à nos réalités. Joie d’en reprendre conscience !
« JETEZ LE FILET » Non seulement il s’intéresse à notre travail mais il intervient, il encourage, il oriente. Invitation à regarder, sentir sa présence.
« C’EST LE SEIGNEUR ». D’abord c’est une confidence à peine murmurée par les plus proches, et puis c’est une certitude qui monte du fond de notre cœur et nous pousse à agir, à reconnaître les dons de Dieu. Pierre se jette à l’eau, les autres ramènent dans la barque les filets pleins de poissons. Tout est transfiguré.
« VENEZ DÉJEUNER » Tout est prêt pour l’accueil, et même, ils ont été sollicités pour les préparatifs. Mais c’est Jésus qui lance l’invitation. C’est lui qui va mener et qui se donne à le reconnaître..
« IL PREND LE PAIN ET LE LEUR DONNE » Comment ne pas faire le lien avec l’Eucharistie ? Il prend toute notre vie : nos relations, nos entreprises, nos résultats, nos échecs aussi et il les remplit de sa vie, les transfigure.
« SIMON, FILS DE JEAN M’AIMES-TU ? » Par trois fois Jésus pose la question mais pas avec les mêmes mots. Pierre, sincère, répond  je t’aime comme on aime un ami, tu le sais. Jésus se contente de cet amour humain que Pierre peut mesurer, donner, mais c’est toujours la même mission que le Christ confie : « Sois le pasteur de mes brebis. »

Si nous pouvions le reconnaître dans sa Parole, dans sa nourriture, au sein de notre communauté, nos yeux, nos oreilles, nos cœurs s’ouvriraient. Jésus ressuscité se donne à reconnaître jour après jour, et les sacrements vécus et partagés sont autant de moments où il se donne. Puissions-nous sortir de l’eucharistie en disant :
« C’EST LE SEIGNEUR », et en vivant de lui tout au long de la semaine.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article