Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Imprévisible Messie

25 Octobre 2020 , Rédigé par Equipe Liturgique Publié dans #Méditation

Voici Jésus devant un nouveau piège. On dirait que tous les responsables religieux de l’époque s’acharnent pour faire tomber ce messie peu conventionnel. Ils ont questionné sa légitimité : « De quelle autorité fais-tu cela ? ». Ils ont essayé de le piéger avec la question de l’impôt payé à Rome : « Doit-on oui ou non payer l’impôt à César ? » et avec celle de la résurrection : « De quel mari sera la femme qui a eu sept maris ? ». Et le voilà maintenant prié de désigner le plus grand parmi tous les commandements.

En reliant ces deux paroles, l’une tirée du livre du Deutéronome (Dt 6, 5) et l’autre du Lévitique (Lv 19, 18), Jésus dit qui est son Père. Dieu ?

Dieu ? Il est le Dieu des vivants, ce qui rend incongrue la question de savoir comment seront les contrats de mariage à la résurrection…

Dieu ? Il imprime son image dans ses créatures et il attend qu’on revienne vers lui.

Dieu ? Il se fait notre prochain au point d’envoyer son Fils dans ce monde pour nous révéler son amour.

Ce messie totalement imprévu prouve tout au long de sa vie qu’aimer Dieu, c’est aimer son prochain.

Peut-être que nous sommes de ceux qui cherchent à être en règle avec Dieu en accomplissant des pratiques conformes à la religion. Ou alors de ceux dont la règle passe par des valeurs de bonne conduite humaniste envers leur prochain.

Sûrement que nous sommes un peu les deux alors, pour nourrir et renouveler notre foi, rappelons-nous que la règle, c’est d’aimer et de se laisser aimer.

Equipe Evangile&Peinture - Karem Bustica - Prions en Église – Peinture Bernadette Lopez

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article