Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Panorama du berceau du fer

Feuille de route pastorale

7 Juillet 2019 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Meditation

Voici que Jésus constitue son équipe pastorale. Il envoie ses disciples vivre la mission et leur donne une feuille de route. Puis en bon pasteur, il va les écouter raconter ce qu’ils ont vécu pour leur faire faire un pas de plus. Revenons au stage pastoral et aux indications données par Jésus. 

D’abord, ils sont envoyés par lui. L’envoi signifie beaucoup. Ils ne pourraient vivre cela sans l’autorité qui les institue et les légitime. Ils ne sont pas là de leur propre chef. Ils sont deux. Là non plus, rien à voir avec un pouvoir sans partage. C’est une mission communautaire. L’être ensemble est en soi signifiant. Il dit quelque chose de ce qui est annoncé. Et ce qui est annoncé c’est une venue. Jésus vient. 

Ses messagers sont là pour annoncer sa proximité. Celui qui vient a chargé ses disciples de son pouvoir de vie pour qu’il fasse son œuvre au-devant de lui. Œuvre de paix et de guérison, annonciatrice de la proximité du Royaume en la personne de Jésus. Car c’est bien lui qui au travers de ses disciples est accueilli ou ne l’est pas, et avec lui, le Royaume. L’enjeu de la mission est bien là. Pour la mener à bien, Jésus centre les siens sur l’essentiel à vivre : la parole à apporter. Pas d’autre souci ne doit les préoccuper. Pas même celui d’être accueilli ou pas. Car la parole à délivrer reste la même : « le règne de Dieu s’est approché ». Voilà l’événement signifié par la mission. C’est un mouvement d’approche. Les disciples rendent proches le Royaume par la parole dont ils sont porteurs. Le reste est laissé à la liberté de ceux qu’ils rencontrent. 

Rencontre inter EAP à Fontoy

Après les avoir envoyés sur les routes, Jésus relit avec eux leur expérience. Les disciples restituent avec éblouissement les effets de ce pouvoir confié et sa puissance. Jésus s’en réjouit avec eux mais réoriente immédiatement le motif de leur joie. C’est le fait d’être des sauvés et non d’être des puissants qui devrait les réjouir. Voilà qui nous donne à réfléchir. Ce n’est pas ce que nous faisons qui doit être notre joie, mais d’être en communauté de vie avec celui qui nous donne de faire ce que nous faisons. 

Jésus ne cesse de nous initier à ce grand mystère de la communion dont il vit avec le Père. Il continue de le faire en nous envoyant chargés de son corps et de son sang, approcher le monde pour lui dire en vrai qu’il est aimé. Allons donc porter sa paix et sa miséricorde, et ouvrons les portes de l’espérance pour que le règne de l’amour vienne. Alors, prêts pour la mission ?

Equipe Evangile@Peinture - M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez- Fribourg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article