Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Panorama du berceau du fer

L'unité des chrétiens, reflet et visage de la gloire de Dieu

2 Juin 2019 , Rédigé par E.C.P. Publié dans #Meditation

La liturgie de ce jour nous donne à prier l’ultime volonté de Jésus : « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé ». Une mission : que le monde croie en Jésus. Un chemin : celui de l’unité. Un modèle : Dieu lui-même

L’urgence de l’unité 

« Afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. » Vu l’état du monde en ce début de XXIe siècle, cette prière de Jésus, posée entre l’Ascension et Pentecôte, ne prend-t-elle un certain caractère d’urgence ? 
Plus de cinquante ans après la fin d’un Concile voulu par son initiateur Jean XXIII, c’est un appel à une mobilisation des fidèles du Christ à reprendre à leur compte cette prière. 
Certes ce chemin de l’unité est difficile tant les obstacles de toutes sortes ont été accumulés après deux millénaires de christianisme ! Mais l’attente de la venue de l’Esprit au cœur de nos communautés ne peut sans doute pas passer à côté d’un tel appel du Christ. Non seulement « pour que le monde croie », mais pour qu’il « sache ». Et qu’« exulte la terre » !

L’urgence de la conversion 

Une autre urgence : celle d’inscrire au cœur de notre démarche de foi cette certitude que le pardon demandé et donné peut-être source de conversion : le récit du martyre d’Étienne l’illustre parfaitement ! « Etienne se mettant à genoux, s’écria d’une voix forte : ‘Seigneur, ne leur compte pas ce péché’. » 
Quelque temps plus tard, un spectateur et complice de cette lapidation se convertira au Christ ! Il s’appelait Saul, et deviendra Paul de Tarse… 

L’urgence de la venue du Christ 

« Voici que je viens sans tarder », annonce la vision de l’Apocalypse. Et, dans l’extrait qui est proclamé dans notre liturgie, le verbe « venir » est répété six fois. Comment ne pas souligner cette insistance ?
En notant d’ailleurs que celle-ci appelle à un double mouvement : la venue du Christ, mais aussi celle de l’Esprit et celle de l’Épouse (l’Église). Déplacements de celui qui entend et de celui qui a soif… Avec cette prière : « Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! ».

À une semaine de Pentecôte, dans l’attente du retour du Christ, nous sommes invités à reprendre cette prière : « Oui, viens Esprit Saint, viens Esprit de paix et de justice, viens Esprit de sainteté ! ». 

Equipe Evangile@Peinture - Paul BOSSE-PLATIERE- diocèse de Rennes 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article