Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Panorama du berceau du fer

Neuvaine à St Joseph

Rédigé par E.C.P. Publié dans #Neuvaine à St Joseph

A l’occasion des 150 ans de l’église Saint Joseph de Serémange-Erzange, 
l’équipe liturgique de la paroisse,le Conseil de Fabrique, l'équipe du chapelet, l'équipe de coordination de la communauté de paroisses du berceau du fer vous invitent
à prier durant neufs jours Saint Joseph

Modèle des travailleurs, de l’époux chrétien, de l’ami fidèle, saint Joseph est aussi pour nous un modèle spirituel. « Ne crains pas de prendre chez toi Marie ta femme : car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit saint. Elle enfantera un fils auquel tu donneras le nom de Jésus ». 

L’obéissance totale et la confiance immédiate de Joseph sont fascinantes. Fidèle à travers tout, il a vécu cette « vie filiale en Dieu ». Quel exemple dans son désir de vivre dès aujourd’hui la vie éternelle ! Demandons-lui durant ces neuf jours de nous apprendre à prier, de nous apprendre à nous rapprocher de son fils, de faire de nous une Eglise de disciples-missionnaires !
Belle neuvaine à tous ! 


EquipePrière@ communauté de neuvaine à St Joseph – CN Média-Hozana.org
 

Neuvaine à Saint Joseph – 1er jour - 10 mars

Saint Joseph, exemple lumineux de vie intérieur

Son silence est un silence empreint de contemplation du mystère de Dieu, dans une attitude de disponibilité totale aux volontés divines. En d’autres termes, le silence de saint Joseph ne manifeste pas un vide intérieur, mais au contraire la plénitude de foi qu’il porte dans son cœur, et qui guide chacune de ses pensées et chacune de ses actions. Un silence grâce auquel Joseph, à l’unisson avec Marie, conserve la Parole de Dieu, connue à travers les Ecritures Saintes, en la confrontant en permanence avec les événements de la vie de Jésus ; un silence tissé de prière constante, prière de bénédiction du Seigneur, d’adoration de sa sainte volonté et de confiance sans réserve à sa providence. Il n’est pas exagéré de penser que c’est précisément de son "père" Joseph que Jésus a appris - sur le plan humain - la solidité intérieure qui est le présupposé de la justice authentique, la "justice supérieure" qu’Il enseignera un jour à ses disciples.

Laissons-nous "contaminer" par le silence de saint Joseph ! Nous en avons tant besoin, dans un monde souvent trop bruyant, qui ne favorise pas le recueillement et l’écoute de la voix de Dieu. Cultivons le recueillement intérieur, pour accueillir et conserver Jésus dans notre vie. (Benoît XVI - 18 décembre 2005)
 

Prière de consécration

Par ta vie de silence, Joseph, tu adores Jésus, la Parole éternelle.
              Je te consacre aujourd’hui ma vie intérieure, ma vocation à rechercher les choses d’en-haut                          et à grandir dans le cœur à cœur avec le Seigneur.
Je te consacre cette inclination de mon âme, faite pour Dieu, 
à rechercher sans cesse sa présence.
Elle a soif de lui et se dessèche lorsqu’elle l’oubli, accaparée par le souci des tâches présentes. 
Tant de distractions me font vivre hors de moi-même, désertant le sanctuaire de mon âme, 
où le Seigneur m’attend.
Dispose mes facultés spirituelles et corporelles à la recherche de Dieu ; 
qu’il soit toujours plus l’objet de mes désirs. 
Je te confie ma capacité d’écouter et de veiller dans la prière,                               
pour grandir sans cesse dans l’intimité avec le bien-aimé.
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur

Je crois en Dieu-Je vous salue Marie-Notre Père- Saint Joseph Priez pour nous


Neuvaine à St Joseph – 2e jour – 11 mars

Saint Joseph, homme juste, serviteur fidèle

Le mot "juste" évoque sa rectitude morale, son attachement sincère à la pratique de la loi et l’attitude de totale ouverture à la volonté du Père céleste. Même dans les moments difficiles et parfois dramatiques, l’humble charpentier de Nazareth ne s’arroge jamais le droit de mettre en discussion le projet de Dieu. Il attend l’appel d’En-Haut et, en silence, il respecte le mystère, se laissant guider par le Seigneur. Une fois sa tâche reçue, il l’exécute avec une responsabilité docile : il écoute l’ange avec attention lorsqu’il s’agit de prendre la Vierge de Nazareth comme épouse, lors de la fuite en Egypte et du retour en Israël. 

Les évangélistes le décrivent en quelques lignes, mais de façon significative, comme le gardien plein de sollicitude de Jésus, époux attentif et fidèle, qui exerce l’autorité familiale dans une attitude constante de service. Les Ecritures Saintes ne nous racontent rien d’autre à son propos, mais dans ce silence est contenu le style même de sa mission : une existence vécue dans la grisaille de la vie quotidienne, mais avec une foi assurée dans la Providence. (Jean Paul II, 19 mars 2003)

Prière de consécration

Ton chemin de foi, saint Joseph, passe par l’accomplissement de ce que l’ange 
te prescrit de la part de Dieu.
Je te consacre aujourd’hui ma vie de foi, ma capacité à répondre à la volonté de Dieu lorsqu’elle se manifeste.
Aide-moi à vaincre tout ce qui est en moi résistance, hésitation, doute, retard. 
Jamais averti, tu es toujours disponible et ouvert au plan de Dieu.
Je te confie ma liberté, don de Dieu pour dire OUI, pour choisir le bien et l’accomplir en toutes circonstances.
Apprends-moi à ne pas mettre en discussion le projet du Père et à reconnaître dans les événements de ma vie les dispositions amoureuses de la divine Providence.
Conduis mes pas sur le chemin de la promptitude confiante et de l’obéissance joyeuse.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur

Je crois en Dieu – Je vous salue Marie – Notre Père
Saint Joseph, priez pour nous

 

Neuvaine à St Joseph – 3e jour – 13 mars

Saint Joseph, Icône du Père céleste

À la foule et à ses disciples, Jésus déclare : "Vous n’avez qu’un seul Père". Il n’est en effet de paternité que celle de Dieu le Père, l’unique Créateur "du monde visible et invisible". Il a cependant été donné à l’homme, créé à l’image de Dieu, de participer à l’unique paternité de Dieu. Saint Joseph illustre cela d’une façon saisissante, lui qui est père sans avoir exercé une paternité charnelle. Il n’est pas le père biologique de Jésus dont Dieu seul est le Père, et pourtant il va exercer une paternité pleine et entière. Être père, c’est avant tout être serviteur de la vie et de la croissance. Saint Joseph a fait preuve, en ce sens, d’un grand dévouement. Pour le Christ, il a connu la persécution, l’exil et la pauvreté qui en découle. Il a dû s’installer ailleurs que dans son village. Sa seule récompense fut celle d’être avec le Christ. Cette disponibilité illustre les paroles de saint Paul : "Le maître, c’est le Christ, et vous êtes à son service" (Benoît XVI - Yaoundé 18 mars 2009)

Prière de consécration

Tu as été choisi, saint Joseph, pour devenir le père adoptif du Verbe Incarné,
icône pour lui sur la terre du Père du ciel. 
Créés à son image et à sa ressemblance, 
Dieu nous a faits capables de transmettre la vie.
Je te consacre aujourd’hui ma vocation de serviteur de la vie humaine,
afin que je puisse réaliser la grandeur de participer au mystère de la paternité divine.
Je te consacre en particulier tous les pères de famille
et leur responsabilité pour la vie conçue.
Viens guérir en moi toutes les blessures de la maternité et de la paternité
qui m’empêchent d’accéder à la pleine maturité.
Qu’à travers ta bienveillante paternité, Joseph,
je puisse découvrir la vraie liberté des enfants de Dieu.
Je te confie la cause de la vie humaine, si menacée aujourd’hui,
notamment à travers le drame de l’avortement.
Suscite des défenseurs ardents et des missionnaires joyeux de l’Evangile de la Vie ; des promoteurs convaincus d’une nouvelle culture de vie

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur

Je crois en Dieu – Je vous salue Marie – Notre Père
Saint Joseph, priez pour nous

 

Neuvaine à St Joseph – 4e jour- 13 mars

Saint Joseph, Patron des travailleurs

Le travail, expression de l’amour. Une des expressions quotidiennes de cet amour dans la vie de la Famille de Nazareth est le travail. Le texte évangélique précise par quel type de travail Joseph essayait d’assurer la subsistance de sa Famille : celui de charpentier. Ce simple mot recouvre toute l’étendue de la vie de Joseph. Pour Jésus, ce sont là les années de la vie cachée dont parle l’évangéliste après l’épisode du Temple : "Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. " Cette "soumission", c’est-à-dire l’obéissance de jésus dans la maison de Nazareth, est aussi comprise comme une participation au travail de Joseph. Celui qui était appelé le "fils du charpentier" avait appris le travail de son "père" nourricier. 

Si, dans l’ordre du salut et de la sainteté, la Famille de Nazareth est un exemple et un modèle pour les familles humaines, on peut en dire autant, par analogie, du travail de jésus aux côtés de Joseph le charpentier. A notre époque l’Eglise a mis cela en relief, entre autres, par la mémoire liturgique de saint Joseph Artisan, fixée au ter mai. Le travail humain, en particulier le travail manuel, prend un accent spécial dans l’Evangile. Il est entré dans le mystère de l’Incarnation en même temps que l’humanité du Fils de Dieu, de même aussi qu’il a été racheté d’une manière particulière. Grâce à son atelier ou il exerçait son métier et même temps que Jésus, Joseph rendit le travail humain proche du mystère de la Rédemption. (Jean-Paul II - Redemptoris Custos)
 

Prière de consécration

A toi, saint Joseph, a été confiée la belle mission de nourrir par ton travail le Fils de Dieu, vrai Pain du ciel, dont le Père voulait rassasier ses enfants. 
Apprends-moi à découvrir et à voir dans mon travail une collaboration à l’œuvre de Dieu dans le monde et un moyen privilégié de sanctification.
 Tu as aimé ton métier de charpentier à Nazareth et tu as transmis à Jésus le goût du travail bien fait. 
Je te confie mon devoir d’état, mes études ou ma vie professionnelle. 
Que par l’exercice quotidien des vertus dans mon travail, je participe activement à l’édification de la Civilisation de l’Amour. 
Viens en aide en particulier à tous ceux qui ne peuvent plus subvenir à leurs besoins et ceux de leur famille, à cause du chômage et de la pauvreté. 
Redonne à notre temps l’estime du travail manuel, école de réalisme 
et source d’espérance.

                                Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur                                      Je crois en Dieu – Je vous salue Marie – Notre Père
Saint Joseph, priez pour nous

 

Neuvaine à St Joseph – 5e jour- 14 mars

Saint Joseph, patron de la bonne mort

Tout nous vient par le Christ, mais Jésus nous est donné par le couple indissociable de Joseph et de Marie. Dans la Sainte Famille, tout est échange, communication et communion dans un climat de pauvreté, de silence, d’humble travail, mais aussi de paix, de joie, et d’une étonnante fécondité. C’est dans ce climat que Jésus s’est longuement formé, en compagnie de Marie et Joseph. L’Esprit Saint y agissait à travers des liens humains, conjugaux, et parentaux pour que soit pleinement réalisée l’une des dernières prières du Christ : « Qu’ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi… ». C’est à ce niveau élevé d’union d’amour que se situait la Sainte Famille. Dans la maison de Joseph à Nazareth, Jésus se trouvait dans « la maison du Père ». Il en est la « porte » qui nous fera entrer à notre tour dans « le sein du Père ».

Joseph s’efface complètement lorsque son fils atteint sa trentième année. En effet, si le centre de la mission de Jésus est de nous révéler le Père, il ne peut y avoir d’équivoque et Joseph doit « passer » pour permettre la révélation du Père éternel. C’est pourquoi la tradition a reconnu en Joseph le « Patron de la Bonne Mort », non seulement parce qu’il semble avoir été prédestiné à préparer les hommes à mourir, mais parce qu’il est l’homme de la mort à soi-même dans les petites choses de la vie humaine, comme à Nazareth.
L’Église aussi doit faire ce voyage qui la mène à la vraie vie intérieure, celle de la Sainte Famille. Trajet impossible sans cette mort en Jésus qu’a vécue Joseph, cette conversion totale qu’il a dû expérimenter pour être l’époux de Marie et le père de l’Enfant.

Prière de consécration

Saint Joseph, protège-nous ! Ainsi s’écrient tes enfants depuis des générations, qui s’adressent à toi dans leurs nécessités. Tu as protégé Marie de la honte de la répudiation et l’enfant Jésus de la folie meurtrière d’Hérode.
Soutiens-moi aussi dans mon pèlerinage vers la terre sainte du Royaume des cieux.

Je te consacre aujourd’hui mes fins dernières et mon entrée dans la Vie. Obtiens-moi la grâce d’une bonne mort et de la persévérance finale.
Je te confie particulièrement tous les mourants et ceux qui les assistent : qu’ils puissent se préparer à la rencontre par ton saint soutien.
Je te confie mes derniers instants et mon agonie : que je sache les voir comme un passage, une pâque à la suite de ton Fils mort et ressuscité.
Donne-moi de chanter avec saint François d’Assise : Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur la Mort corporelle à qui nul homme vivant ne peut échapper. Malheur à ceux qui meurent en péché mortel, heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur
Je crois en Dieu – Je vous salue Marie – Notre Père- Saint Joseph, priez pour nous
 

Neuvaine à St Joseph – 6e jour- 15 mars

Saint Joseph, modèle de chasteté

La forte personnalité humaine de Joseph se détache des récits évangéliques : 
il n'apparaît jamais comme un homme timide ou craintif devant la vie; il sait au contraire faire face aux problèmes, sortir des situations difficiles et assumer avec responsabilité et initiative les taches qui lui sont confiées. 

Pour vivre la vertu de la chasteté, il n'est pas nécessaire d'attendre d'être vieux ou de manquer de force. La chasteté naît de l'amour et, pour un amour pur, la force et la joie de la jeunesse ne sont pas un obstacle. Saint Joseph était jeune, de cœur et de corps, quand il épousa Marie, quand il connut le mystère de sa Maternité divine et vécut près d'Elle, en respectant l'intégrité que Dieu voulait léguer au monde comme un signe de plus de sa venue parmi les créatures.
Qui ne sait pas comprendre un tel amour est bien ignorant de ce qu'est l'amour véritable, et méconnaît le sens chrétien de la chasteté. 

Mais Joseph, en hébreu, signifie Dieu ajoutera. Dieu ajoute à la vie sainte de ceux qui accomplissent sa volonté des dimensions insoupçonnées : l'important, ce qui donne valeur à toute chose, le divin. A la vie humble et sainte de Joseph, Dieu ajoutera, si je puis dire, la vie de la Vierge Marie et celle de Jésus Notre Seigneur. Dieu ne se laisse jamais gagner en générosité. Joseph pouvait faire siennes les paroles de Sainte Marie, son Epouse : le Tout-Puissant a fait en moi des merveilles, car il a remarqué ma petitesse.

Prière de consécration

Saint Joseph, tu as répondu avec joie à l’invitation de l’ange en prenant chez toi Marie, ton épouse, respectant en elle l’œuvre de Dieu. 
Ton amour pour elle n’a manqué ni d’attention ni de délicatesse. 
Je te consacre aujourd’hui ma vocation à l’amour, ma vie affective et ma sexualité. Je sais que la pureté des yeux et du cœur est à la fois un combat 
et un don de Dieu, une grâce. 
Obtiens-moi de vivre et de pratiquer la chasteté selon mon état, comme une école du don de soi, pour devenir un témoin de la fidélité et de la tendresse de Dieu ! 
Je te confie particulièrement les fiancés qui se préparent au mariage et tous les jeunes dans leur apprentissage du Bel Amour, dont Marie est la Mère.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur 
Je crois en Dieu – Je vous salue Marie – Notre Père
Saint Joseph, priez pour nous

 

Saint Joseph, patron des familles – 16 mars

Saint Joseph, patron des familles

L’avenir de l’humanité passe par la famille ! Il est donc indispensable et urgent que tout homme de bonne volonté s’emploie de toutes ses forces à sauvegarder et à promouvoir les valeurs et les exigences de la famille…Je désire invoquer maintenant la protection de la sainte Famille de Nazareth. En elle, par un mystérieux dessein de Dieu, le Fils de Dieu a vécu caché durant de longues années. Elle est donc le prototype et l’exemple de toutes les familles chrétiennes. Regardons cette Famille, unique au monde, elle qui a vécu de façon anonyme et silencieuse dans un petit bourg de Palestine, elle qui a été éprouvée par la pauvreté, par la persécution, par l’exil, elle qui a glorifié Dieu d’une manière incomparablement élevée et pure : elle ne manquera pas d’assister les familles chrétiennes, et même toutes les familles du monde, dans la fidélité à leurs devoirs quotidiens, dans la façon de supporter les inquiétudes et les tribulations de la vie, dans l’ouverture généreuse aux besoins des autres, dans l’accomplissement joyeux du plan de Dieu sur elles.

Que saint Joseph, "homme juste", travailleur infatigable, gardien absolument intègre de ce qui lui avait été confié, garde ces familles, les protège, les éclaire toujours ! "Que la Vierge Marie, qui est Mère de l’Eglise, soit également la Mère de l’Eglise domestique" ! Que grâce à son aide maternelle, toute famille chrétienne puisse devenir vraiment une "petite Eglise" dans laquelle se reflète et revive le mystère de l’Eglise du Christ ! Elle qui est la Servante du Seigneur, qu’elle soit l’exemple de l’accueil humble et généreux de la volonté de Dieu ! Elle qui fut la Mère douloureuse au pied de la croix, qu’elle soit là pour alléger les souffrances et essuyer les larmes de ceux qui sont affligés par les difficultés de leurs familles !" Jean-Paul II - Familiaris Consortio, 

Prière de consécration

Saint Joseph, toi qui as veillé avec tant de sollicitude et de délicatesse sur la Sainte Famille, je te consacre aujourd’hui ma famille. Tu as vécu pleinement à Nazareth ta vocation d’époux fidèle et de père attentif, protège ma famille, afin qu’elle devienne toujours plus une « Eglise domestique », berceau de l’amour et sanctuaire de la vie.
Garde-la dans l’unité par le lien de la paix. Apprends-nous à nous aimer les uns les autres et à nous pardonner, autant de fois qu’il sera nécessaire. Renouvelle les époux dans leur amour conjugal.
Je te confie toutes les familles de la terre, spécialement celles qui vivent le drame de la séparation, et les enfants orphelins de parents vivants.
Saint Joseph, soutiens l’Eglise dans l’annonce de l’Evangile de la Famille, fondée sur le mariage indissoluble d’un homme et d’une femme, ouvert à la vie et à l’accueil des enfants.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur 
Je crois en Dieu – Je vous salue Marie – Notre Père
Saint Joseph, priez pour nous

 

Neuvaine à St Joseph – 8e jour – 17 mars

Saint Joseph, patron de l’Eglise

L’Église transforme ces exigences en prière. Rappelant que Dieu, à l’aube des temps nouveaux, a confié à saint Joseph la garde des mystères du salut, elle lui demande de lui accorder de collaborer fidèlement à l’œuvre du salut, de lui donner un cœur sans partage, à l’exemple de saint Joseph qui s’est consacré tout entier à servir le Verbe incarné, de nous faire vivre dans la justice et la sainteté, soutenus par l’exemple et la prière de saint Joseph. Déjà, il y a cent ans, le pape Léon XIII exhortait le monde catholique à prier pour obtenir la protection de saint Joseph, patron de toute l’Eglise. 

Depuis lors, l’Église implore la protection de Joseph "par l’affection qui l’uni à la Vierge immaculée, Mère de Dieu" et elle lui confie tous ses soucis, en raison notamment des menaces qui pèsent sur la famille humaine. Aujourd’hui encore, nous avons de nombreux motifs pour prier de la même manière : "Préserve-nous, ő Père très aimant, de toute souillure d’erreur et de corruption... ; sois-nous propice et assiste-nous du haut du ciel, dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres... ; et de même que tu as arraché autrefois l’Enfant Jésus au péril de la mort, défends aujourd’hui la sainte Église de Dieu des embûches de l’ennemi et de toute adversité". Aujourd’hui encore, nous avons des motifs permanents de recommander chaque personne à saint Joseph. (Jean-Paul II-Redemptoris custos, 31)

Prière de consécration

"Par la voix du Pape, saint Joseph, l’Eglise de la terre reconnaît en toi son patron. Comme tu as protégé la Sainte Famille, tu continues à protéger l’Eglise dans sa marche vers le ciel, car elle est la famille de Dieu que le Père te confie. 
Je te consacre ma vocation de fils de l’Eglise : apprends-moi à la reconnaître et à l’aimer comme ma mère. 
Garde-le dans les tempêtes, celle de la crise de la foi en particulier ; défends-la des embûches de l’ennemi et de toute adversité. 
Aide-la à faire face aux attaques du relativisme et du sécularisme, ainsi que d’un certain détachement mercantile qui conduit à une apostasie tranquille. 
Rappelle-nous aussi que le pire des préjudices vient d’abord des chrétiens attiédis et que nous manquons à notre première mission lorsque les pauvres sont oubliés.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (Luc 2,19)

Je crois en Dieu – Je vous salue Marie – Notre Père
Saint Joseph, priez pour nous


Neuvaine à St Joseph – 9e jour– 18 mars 2019

Saint Joseph, père de la Nouvelle Evangélisation

Lecture - Luc 2, 1-20
Méditation

Le Pape Benoît XVI nous apprend que « l’Église ne peut croître et prospérer, si elle ignore que ses racines cachées plongent dans l’atmosphère de Nazareth. Car travailler avec Jésus travailleur, s’immerger dans “Nazareth”, devient le point de départ d’une nouvelle conception de l’Église pauvre et humble, d’une Église famille, d’une Église nazaréenne.

Nazareth recèle un message permanent pour l’Église. Ce n’est ni dans le Temple, ni même sur la montagne sainte que commence la Nouvelle Alliance, mais dans la masure de la Vierge, dans la maison de l’ouvrier, en un lieu oublié de la “Galilée des païens”, dont personne n’attendait quelque chose de bon.
C’est toujours en revenant à ce point de départ que l’Église doit se régénérer ».
La nouvelle évangélisation doit se faire dans une fidélité renouvelée aux événements fondateurs de la foi. Or les racines de l’Évangile s’enfoncent profondément dans la terre de Nazareth, où le Verbe de Dieu fait chair a voulu demeurer durant trente ans : un long temps d’enfouissement et de maturation, préparation indispensable aux trois années d’évangélisation proprement dite.
C’est à Nazareth que Jésus a vécu les Béatitudes au quotidien de la vie de la Sainte Famille, avant de les prêcher sur la Montagne.

Ce qui frappe dans les récits de l’enfance, c’est avant tout l’effacement de la Sainte Famille, à l’image de celui de Saint Joseph. Celui-ci commence par vouloir s’éloigner de sa fiancée : ayant reconnu l’œuvre de l’Esprit Saint dans le fait qu’elle fût enceinte, il ne voulut pas s’immiscer dans le déploiement du dessein de la Providence.

Cet « homme juste » (Mt 1, 19) obéit inconditionnellement à Dieu lorsque Celui-ci lui demandera de prendre chez lui son Épouse et d’être le gardien du Mystère qui s’accomplit en elle. Joseph se voit ainsi confier la charge de protéger l’honneur de la Vierge et d’insérer son Enfant divin dans la lignée de David, de laquelle devait naître le Messie.

Contrairement à la mission des Apôtres qui annoncèrent le Christ au monde, le ministère de Saint Joseph était de le cacher jusqu’au jour de sa manifestation définitive, nous rappelle le théologien Bossuet. 
Frappons donc à la porte de Nazareth où Jésus a voulu se préparer durant trente longues années à sa mission évangélisatrice ; et demandons à Marie et Joseph de nous introduire dans l’intimité de Celui que nous avons à annoncer, de sorte que ce soit son Esprit qui nous anime lorsque nous partagerons notre joie de Lui appartenir.

Prière de consécration

Le premier protagoniste de la Mission de l’Eglise est l’Esprit-Saint. Saint Joseph, en prenant Marie chez toi, tu as devancé saint Jean et toute l’Eglise à sa suite. 

Je te consacre aujourd’hui la part missionnaire de ma vie chrétienne. La Nouvelle évangélisation ne se fera pas sans une nouvelle effusion de l’Esprit Saint, qui advient par le Cœur Immaculé de Marie. En me mettant à ton école, saint Joseph, je sais que tu m’apprendras à me livrer à l’Esprit en devenant serviteur de Marie. 

Introduis-moi dans l’intimité de la maison de Nazareth et prête-moi tes yeux pour que je puisse regarder vivre Marie, ton épouse, la contempler et l’imiter. 

Prends-moi par la main et guide-moi dans l’adoration de Jésus en Marie, premier tabernacle de l’histoire, qui irradie quasi sa lumière à travers ses yeux et sa voix.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Je crois en Dieu – Je vous salue Marie – Notre Père
Saint Joseph, priez pour nous
 

voir vidéo : https://youtu.be/MoqT-CgRMTc

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :