Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Panorama du berceau du fer

CRI VISIONNAIRE

28 Octobre 2018 , Rédigé par E.C.P.

On voit bien ce cortège accompagné d’un joyeux brouhaha qui sort de la ville et passe devant l’aveugle du village sans le voir. Mais l’aveugle n’est pas sourd, contrairement à cette foule qui cherche à le faire taire.

 

Il a bien compris que celui qui passait ainsi devant lui ne pouvait l’ignorer. Son cri se fait visionnaire. Le fils de Timée en appelle au fils de David. Le roi ne peut être sourd au cri de l’un des siens. Jésus est ce roi qui passe devant lui et qui ne saurait le laisser sur le bord du chemin. La force de Bartimée est de voir en Jésus celui qui fera quelque chose pour lui, quelqu’un qui ne l’abandonnera pas. Son cri est vibrant de sa foi. Jésus, rejoint au plus profond de son histoire et de sa mission, s’arrête et avec lui tout son cortège. Celui qu’on voulait faire taire passe au centre de la préoccupation de Jésus. Mais pas seulement. Aussi de celle des siens chargés d’aller le chercher pour le ramener au milieu d’eux. Jésus qui s’arrête met tout le monde en mouvement !

 

Que veux-tu que je fasse pour toi?” Dans la question, c’est toute l’attention de Jésus qui se manifeste à lui. Cette proximité et cette attention lui ouvrent tout un champ de possibles. D’ailleurs, sa demande est déjà empreinte de reconnaissance et d’affection. “Rabbouni, que je retrouve la vue”. L’essentiel se tient devant lui et il ne demande qu’à voir. Le voir, et le suivre. L’essentiel est passé devant lui et il l’a vu. L’événement lui a fait signe. Sa vie change alors du tout au tout, et il rejoint la foule des anonymes et des disciples de Jésus qui ont fait comme lui l’expérience de son pouvoir. Il suit désormais celui qui lui a ouvert la vie en lui ouvrant les yeux.

 

Equipe diaconie Frédéric Ozanam

Puissions-nous à notre tour ne pas rater cette rencontre avec le Christ, passant par nous pour ouvrir la vie à tant d’autres. Cela passe, par nos mains tendues, nos cœurs attendris par l’essentiel qui se tient là, à portée de foi. Entendons le cri de nos semblables qui appellent en nous le meilleur de nous-mêmes.

 

Equipe Evangile@Peinture – Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article