Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

Discernement ultime

2 Juillet 2017 , Rédigé par E.A.P. Publié dans #Méditation

celui qui donnera à boire, même un simple verre d'eau...

 

Avant de les envoyer en mission, Jésus pousse loin les exigences de ce qu'ils vont vivre. Mais comment savoir si on va être à la hauteur ? En entendant cela, les apôtres ont dû certainement se sentir dépassés, ou écrasés. Rien n'est dit. Ils ont juste vu Jésus à l'œuvre le temps qu'ils l'ont accompagné. Ils n'ont rien d'autre sur quoi s'appuyer pour s'engager plus avant dans cette aventure sur les dires de cet homme.

De fait, devant cet envoi en mission, ils sont moins appelés à un calcul qu'à un engagement de toute leur vie au mépris de ce qui compte le plus pour eux. Ce sera l'expression permanente d'une préférence, d'une attirance qui va manifester la vérité du choix de s'engager de tout son être dans le projet d'un autre. Il y a de quoi se sentir dépassé.

 Comment le désir peut-il aller si loin sans prendre peur ? Ici se joue un acte de foi fondamental envers Jésus. Il devient le centre, le motif, la récompense de la vie de son disciple, de ses joies, de ses peines. La vie de Jésus prend le dessus sur la sienne. Il devient son cœur battant. Et le disciple devient sa propre chair: communion d'itinérance à la rencontre de l'humanité perdue vers la source de tout bien. Voilà le peuple des sauvés qui se sont laissés aller à croire en cette vie du Fils de Dieu: par lui, avec lui et en lui.

Tous les dimanches nous célébrons la joie de notre cœur d'être enceints de cette vie-là, d'être porteurs de cette croix-là, de nous laisser attirer par cet appel à quitter ce qui nous perd ou nous retient pour entrer dans la liberté des envoyés du Seigneur, pour partager sa puissance de vie en l'éprouvant ensemble avec tous ceux que nous croisons. Nous célébrons sa vie à l'œuvre dans la nôtre et chez les autres. Nous lui offrons notre désir en chemin que le monde ait sa vie. Cela passe aujourd'hui par chacun-e d'entre nous. Comme hier, pas d'autre chemin que l'humanité pour ressusciter la vie: incarnation, corps et sang. « Quand ton corps s'en prend à ma vie Quand ton sang y met le feu Mon cœur me monte au visage. » (frère Christophe, moine de Tibhirine)

Equipe Evangile@Peinture – Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article