Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

Transfusion Divine

18 Juin 2017 , Rédigé par E.A.P. Publié dans #Méditation

Jésus, décidément, déroute. Pas étonnant que certains n'arrivent plus à le suivre. Pourtant, il vient de multiplier les pains et de rassasier ceux qui étaient venus l'écouter. Le signe aurait pu suffire car il dépasse l'entendement et en manifeste clairement l'origine divine. Mais les résistances sont fortes. Ce n'est pas nouveau cependant. Déjà dans le désert, épuisé par la marche interminable, en proie aux doutes, le peuple avait récriminé et obtenu sa nourriture, la manne, venue du ciel pour chaque jour. C'est à une nouvelle étape que Jésus convoque ses auditeurs.

Il est la nouvelle manne. Cette nourriture n'est plus le pain du corps pour la vie périssable, mais le pain pour la vie éternelle. Se nourrir de Jésus, c'est vivre comme lui, pour toujours, dans le sein du Père. La vraie nourriture et la vraie boisson qui font vivre au-delà du corps, c'est l'amour. Manger de ce pain-là c'est se faire le destinataire de cet amour. Pour exister, l'amour a besoin d'une chair. Sinon cela reste une idée. L'amour a besoin d'une vie, d'un visage pour se manifester et passer d'une vie à l'autre.

Le pain ne nourrit qu'un seul et qu'une seule fois. L'amour, quant à lui, nourrit l'un pour la vie de tous. Mais pour cela, il faut aussi que l'amour soit reçu. Pas d'amour vrai sans une vie pour l'accueillir. L'amour est diffusion, transfusion divine. Passage d'une chair à une autre, rencontre et union intime de deux volontés: l'une de donner et l'autre de recevoir. Pas d'autre moyen. L'amour comme la vie se reçoivent pour s'offrir en partage. Jésus n'a rien d'autre à offrir que lui-même et la vie reçue du Père. Manger sa chair et boire son sang c'est recevoir sa vie en nous, son dynamisme propre. A sa suite, nous n'avons rien d'autre à offrir que nous-mêmes et la vie reçue de lui. La chaîne du don se poursuivra-t-elle donc par nous ? Serons-nous, comme lui, ce pain d'amour dont le monde a tant besoin ?

En cette fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, rendons grâce pour le don sans mesure que nous fait Jésus en nous convions à sa table et en demeurant parmi les hommes. C’est notre joie au quotidien.

EquipeEvangile@Peinture - Peinture Bernadette Lopez- Fribourg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article