Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

L'aveugle-né- Mise en Lumière

26 Mars 2017 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

Long récit qui met au jour bien des choses. Jésus croise le chemin de cet aveugle -né mendiant aux abords du Temple. La question centrale est celle du péché et du handicap: à qui la faute ? Cette question occupe les esprits. Les parents ? Jésus les disculpe et déplace la question. Il ne s'agit pas de regarder la cause mais le sens. Non pas pourquoi mais en vue de quoi. Une épiphanie est en cours. Mais les yeux demeurent rivés sur le péché qui obsède et enferme le réel pour mieux le posséder. C'est Jésus le pécheur. Il guérit le jour du sabbat. Et puis tous ceux qui le suivent participent de ce péché qui fait bouger les lignes. Jésus est venu mettre en lumière ce qui empêche d'accéder à la vie en plénitude qu'il est venu apporter à tous. Le mécanisme du péché est celui dans lequel on fige les autres et soi -même. Le péché est d'empêcher la vie de se déployer. Le péché est de se satisfaire du malheur d'autrui. Le péché est celui de l'inaction face à ce qui blesse, ou maintient dans l'exclusion. Le péché est de croire que Dieu lui -même s'en accommode.
 
Finalement, au bout de cette controverse, au lieu d'un aveugle -né, nous avons un groupe d'aveuglés par leur péché dans lequel ils enferment tous ceux qui ne leur ressemblent pas. Nous sommes loin de la vie que Dieu est venu en Jésus apporter aux hommes. Les pharisiens et le frère aîné de la parabole du fils prodigue ont bien des ressemblances. Qu’ont-ils fait de la joie face au miracle de la vie ?
 
Puissions -nous donc en ce jour regarder en face ce qui, en nous, ne participe pas pleinement de l'œuvre de Dieu, de sa libération de tout ce qui entrave et blesse la vie humaine. Libérons la joie !
 
Equipe Evangile@peinture - Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article