Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

Vendredi Saint

25 Mars 2016 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

Vendredi Saint

L’Amour est accomplit, Jésus meurt, la vie est engendrée.

Laissons notre regard être capté par Jésus. "Sachant tout ce qui allait lui arriver, Jésus s'avança". Le récit prend son impulsion ici. Cette expression était déjà présente en ouverture du lavement des pieds. Jésus ne subit pas les événements. Il les préside. Le mouvement profond est en lui. C'est à partir de lui qu'il nous faut lire ce récit et la suite des événements. C'est son moi puissant qui s'avance et qui va donner consistance à ce qui suit. "C'est moi, je le suis". Jésus est renversant de présence, parce qu'il assume l'histoire passée et à venir, parce que ce qui se vit est déjà écrit, et qu'il faut que l'Ecriture s'accomplisse jusqu'au bout. C'est le Verbe que l'Ecriture abrite et révèle. C'est l'Ecriture que le Verbe habite et à laquelle il donne corps.

En face de ce moi puissant, difficile de résister. Les soldats, Hanne, Caïphe, Pilate... Tous vont être défaits par Jésus. Tous paraîtront bien faibles, faisant usage de la violence pour essayer de le contraindre. Jésus échappe. Il est le maître des événements qu'il a choisi de vivre jusqu'au bout.

Pierre fait la même expérience. Face aux événements, dans le jardin, c'est l'épée qu'il sort de son fourreau, avouant par là sa faiblesse et son incapacité à faire face. "Non, je ne le suis pas" dira-t-il par trois fois.

Le moi de Jésus va prendre toute sa consistance à la croix. Au moment de disparaître, il confie sa mère et le disciple qu'il aimait l'un à l'autre. Il disparaît dans le lien qu'il crée entre eux. L'amour est accompli. Il peut mourir. La vie est engendrée.

Joseph d'Arimathie et Nicodème eux aussi ont été engendrés à leur identité de disciples puisqu'ils n'ont pas peur de s'occuper de la dépouille de Jésus.

Chemin de croix des enfants à St Nicolas en Forêt
Chemin de croix des enfants à St Nicolas en Forêt

Nous avons aujourd'hui nous aussi rendez-vous à la croix pour y recueillir la vie, celle du Crucifié, offert corps et sang, pour prendre consistance dans sa liberté de Fils. C'est donc de naître qu'il s'agit et de laisser Jésus nous habiter de son moi puissant pour que, comme lui, nous vivions jusqu'au bout de l'amour.


Extrait de la méditation de l’Equipe Evangile@Peinture – Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article