Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Equipe d'Animation Pastorale du berceau du fer

Pâques : Basculement dans la foi

28 Mars 2016 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

Pâques : Basculement dans la foi


Le premier jour de la semaine, Marie-Madeleine se rend au tombeau de grand matin : c’était encore les ténèbres. En voyant que la pierre a été enlevé du tombeau, Marie-Madeleine en déduit tout de suite que le corps de son Seigneur a été emporté ailleurs. C'est ce qu'elle va rapporter immédiatement à Pierre et Jean, qui se mettent en route pour constater par eux-mêmes. .

En restant sur le seuil, en ne voyant que ces linges posés, il n'y avait là pas assez pour remplir le cœur évidé par le deuil. C'est Jean qui ose le pas de la foi en entrant dans le tombeau qui le fait basculer dans la pleine vision, dans le cœur illuminé par les Ecritures, qui témoignent d'un accomplissement. Plus encore, c'est d'une nécessité dont les Ecritures font état. "Il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts". Pourquoi cette nécessité? Il fallait que Jésus passe réellement par la mort pour nous affranchir de son pouvoir. Nous savons désormais qu'en lui, la mort n'a pas le dernier mot.

Pâques : Basculement dans la foi

C'est la résurrection qui est le dernier mot de la vie humaine. La disparition du corps n'est pas disparition de l'être. La pédagogie des apparitions qui vont suivre vont confirmer que la résurrection introduit dans un nouveau mode de relations. Mais entre les deux, c'est un acte de foi qui est nécessaire. "Je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra. Et tout homme qui croit en moi ne mourra Jamais. Crois-tu cela ?" demanda Jésus à Marthe devant le tombeau de son frère Lazare. Il faut la foi pour accueillir la suite de la vie blessée par la mort. Il faut la foi pour que la vie soit engendrée.

Oui, il fallait que Jésus meure. Vraiment. Et qu'il ressuscite, vraiment, pour que nous puissions croire. Il faut croire la mort de Jésus. Elle nous dit l'amour vécu jusqu'au bout. Nous pouvons croire alors la vie qui renaît de ce don. Le Seigneur n'est plus dans le tombeau car il renaît dans le cœur de chacun chaque fois que nous osons nous tenir dans ces lieux vides de lui. Il est le maître de la vie. Ne craignons pas d'entrer dans ce mystère. Jésus est à l'œuvre. Il descelle tous nos tombeaux, nos lieux de mort, nos enfermements. Laissons sa Résurrection nous renvoyer à la vie ! Alléluia, Alléluia!

Extrait de la méditation de l’Equipe Evangile@peinture – Bernadette Lopez

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article