Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de l'EAP et des paroisses du Berceau du fer
  • Le blog de l'EAP et des paroisses du Berceau du fer
  • : Paroisse catholique St Martin Hayange, Communauté paroisses du berceau du fer, Serémange, Neufchef, Ranguevaux. Messe, baptême, mariage, communion, Secours Catholique. Prières universelles...
  • Contact

Notre Dame de Hayange

dame 3

Recherche

11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 21:09
Un regard sur l'apôtre Thomas

Saint Thomas est un merveilleux compagnon du Christ, et il peut nous aider à vivre notre vocation de disciples.

Au soir de Pâques
Le soir de Pâques, on comprend que les autres apôtres aient été accablés, autant par la mort de leur Maître, que par la honte de leur trahison. « Ils avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient », mais en vérité, c’est dans leur propre peur qu’ils étaient enfermés.
Il semble qu’après le désastre de la Passion, tous ont peur, sauf Thomas. C’est un homme de courage et de décision, qui n’hésite pas à parcourir pendant ce temps là, les rues de Jérusalem, conscient qu’il a trahi le Christ, mais lui gardant un amour sincère, animé par la certitude qu’il a été - comme tous les hommes - infiniment aimé par Celui qui est allé jusqu’au bout, jusqu’à l’extrême de l’amour .

Et pendant les huit jours qui suivent !
Puis il rentre au Cénacle, dans une grande désolation intérieure, et retrouve ses compagnons d’infortune. Alors, « les autres disciples dirent à Thomas : Nous avons vu le Seigneur ! Mais il leur déclara : Si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je n’enfonce pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas !" Sa réponse à leur déclaration humainement « délirante » est celle d’un homme de bon sens, solide et réaliste, qui appelle ses frères à garder la raison. Il ne veut pas laisser ses compagnons s’égarer dans une hallucination collective.

Un regard sur l'apôtre Thomas

« Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Voilà que, huit jours plus tard, « Jésus vient …et il était là au milieu d’eux. » Lorsque Jésus est entré dans cette pièce, Thomas a dû se prosterner immédiatement devant lui, et il n’a pas eu besoin de toucher son corps et ses plaies ! Entendant le Christ l’appeler, l’humilier d’une certaine manière, et le réconforter en public, il a été follement heureux. Et il a fait cet acte de foi superbe, qui est l’une des plus courtes et des plus belles professions de foi de tout l’Évangile : « Mon Seigneur et mon Dieu ! », comme s’il disait : « Je me suis trompé, quelle chance ! Seigneur je t’adore et je t’aime ! » La Résurrection de Jésus devient le chemin de vie de Thomas dans son humanité.

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu »
Cette rencontre se termine par une très belle leçon que donne Jésus à Thomas, mais aussi à tous les apôtres et à nous-mêmes sous la forme de béatitude : « Heureux ceux qui croient sans avoir vu ».
Oui, pour nous, il s’agit de croire en Jésus pour avoir la vie en son nom ! Plus question de verrouiller les portes, de privatiser notre foi et de rechercher le minimum commun d’une vie en société qui ne dérangerait personne. Le Christ a donné sa vie pour faire du pardon qu’il nous offre le nouveau moteur de la relation entre les hommes.
Oui Thomas porte un regard sur la force du Ressuscité, dans une mission pour tout l’homme et tous les hommes, ici et au-delà de toutes frontières. « Jésus vient, et il est là au milieu de nous ». Et dans la dynamique de la résurrection tout se met en mouvement...

Extrait de la méditation de Philippe card. Barbarin

Partager cet article

Repost 0
Published by E.A.P - dans Méditation
commenter cet article

commentaires