Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

La déchirure

10 Janvier 2015 , Rédigé par E.A.P Publié dans #Méditation

La déchirure

Le prophète Isaïe avait supplié Dieu d’interrompre son silence, de descendre du ciel « Ah! Si tu déchirais les cieux et descendait ». Isaïe avait l’impression qu’un mur existait entre Dieu et nous.

Avec la naissance et le baptême de Jésus, le ciel se déchire et Dieu vient habiter parmi nous, le temps d’attente est terminé... Jésus effectue une «déchirure » dans notre univers clos. Il nous permet de communier avec le monde divin. Au lieu de nous enfermer dans notre égoïsme, nous sommes invités à nous ouvrir aux autres et à Dieu.

Notre monde n’est plus la prison dans laquelle l’humanité s’était enfermée depuis qu’elle avait eu peur de Dieu, depuis le soupçon d’Adam et Ève dans le jardin d’Éden : « J’ai entendu ton pas dans le jardin, dit Adam à Dieu. J’ai eu peur… et je me suis caché. » La liberté d’expression est enfin rétablie.
La scène du baptême nous révèle la mission de Jésus qui s’est fait solidaire de nous tous en se joignant aux pécheurs qui viennent recevoir le baptême de Jean.

Dans le Jourdain, Jésus révèle la solidarité profonde de Dieu. Il ne nous considère pas comme des pestiférés, mais comme des gens blessés par l’obscurantisme, malades de mysticisme dont il se soucie et qu’il veut sauver. Il est Celui qui libère la Parole. Par son incarnation il devient pour nous un Messie humble, solidaire et fraternel.

La déchirure

Cette fête du baptême de Jésus, sur qui descend l’Esprit Saint et que le Père révèle comme fils bien-aimé, nous invite aussi à réfléchir sur notre propre baptême. Le baptême est une grande libération. Il y a tellement de faux dieux dans nos vies : l’argent, le travail, l’état, la nation, le pouvoir, la religion.. Le baptême nous invite à n’adorer que Dieu seul et nous libère du joug de l’obscurantisme.

Cette grâce baptismale reçue dans notre enfance, est continuellement renouvelée par la Parole de Dieu, par nos eucharisties dominicales, nos rencontres avec la communauté de foi, nos prières quotidiennes, nos lectures, nos activités, etc.
Mon baptême n’est pas une histoire qui commence avec moi. Il est l’aboutissement d’un long cheminement et la continuation de l’expérience de foi des apôtres, des martyrs, de toutes les religions, des nombreux baptisés à travers les siècles

C’est grâce à cette longue chaine de croyants et de croyantes que Dieu a pu dire à notre baptême ce qu’il a révélé à son fils Jésus : Tu es ma fille, tu es mon fils bien-aimé, en toi j’ai mis tout mon amour.
Pour nous, « le ciel s’est déchiré » et Dieu est venu habiter chez nous. Renouvelons aujourd’hui la grâce de notre baptême, en célébrant la liberté d’expression du Christ.

Extrait de cursillos.ca François Roger

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article